Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Rencontres internationales pour le désarmement nucléaire, biologique et chimique à Saintes

Ces journées se déroulent à Saintes les 29, 30, 31 octobre 2004 à l’appel conjoint de "L’Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire (ACDN)", du réseau " Sortir du nucléaire " et du réseau mondial " Abolition 2000 ".

L’Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire (ACDN), le réseau " Sortir du nucléaire " et le réseau mondial " Abolition 2000 ", vous invitent à participer à ces Rencontres qui auront lieu à Saintes (Charente-Maritime) les 29, 30 et 31 octobre 2004, dans le complexe des salles Saintonge.

Pourquoi ?

Aujourd’hui, 30 000 armes nucléaires menacent l’humanité. La plupart sont de 10 à 100 fois plus puissantes que les deux bombes qui les 6 et 9 août 1945 ont rasé Hiroshima et Nagasaki en quelques secondes et fait mourir 250 000 personnes dans des souffrances atroces.

Ces armes en alerte permanente peuvent provoquer à tout moment, sans même que personne ne le veuille, une immense catastrophe et rendre la planète invivable. Avec l’équivalent d’une tonne de dynamite par Français, le “modeste” arsenal de la France pourrait faire à lui seul 1 milliard de victimes.

Cet arsenal ne nous protège en rien d’une attaque terroriste sur nos villes ou nos centrales nucléaires. Il encourage en revanche la prolifération des armes nucléaires dans les pays qui n’en ont pas encore et leur détournement entre les mains de terroristes.

Prenant acte de cette situation insensée, les cinq puissances nucléaires membres du Traité de Non-Prolifération ont pris en mai 2000 l’engagement solennel d’éliminer leur propres arsenaux (article 6). Mais depuis cette date, elles n’ont strictement rien fait pour commencer à respecter leur engagement. Pire, la France et les Etats-Unis poursuivent la modernisation de leurs arsenaux et l’étude d’une nouvelle génération d’armes thermonucléaires utilisables comme armes de bataille.

Seule la mobilisation des citoyens pourra contraindre les dirigeants des puissances nucléaires - officielles et officieuses - à débarrasser la planète de ces armes fatidiques. C’est aussi à cette condition que l’humanité pourra consacrer ses forces aux autres problèmes de survie auxquels elle doit faire face.

La prochaine conférence de révision du TNP qui se tiendra à New York au printemps 2005 représente probablement la dernière chance d’éviter la catastrophe et d’enclencher un processus d’élimination des armes nucléaires d’ici à 2020. C’est ce que réclament les 1000 villes et les 2000 organisations du monde entier adhérant aux “Maires pour la Paix” ou au Réseau international “Abolition 2000”.

A la veille de l’élection présidentielle américaine, les RID-NBC permettront de faire le point sur les différentes formes de désarmement (nucléaire, biologique, chimique, conventionnel), l’avenir incertain du TNP, l’application de son article 6, la révision souhaitable de son article 4 (qui favorise les transferts de technologie nucléaire dite civile), l’ensemble des menaces liées au nucléaire tant civil que militaire, la mobilisation des collectivités et de la société civile à la suite notamment de l’Appel de Nagasaki (novembre 2003).

Elles permettront également de sensibiliser l’opinion publique française et européenne à cet aspect fondamental de la sécurité internationale, où la France et le Royaume-Uni, en tant que puissances nucléaires européennes et membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU, pourraient et devraient à l’avenir jouer un rôle important, voire essentiel, et en tout état de cause celui que leur impose le respect du droit international, solennellement réaffirmé par le Parlement Européen dans sa résolution du 26 avril 2004.

PROGRAMME
(Sous réserve de modifications)

Vendredi 29 octobre

A partir de 14 heures : Expositions photo : Hiroshima-Nagasaki et Tchernobyl.
Accueil des participants. Visite guidée de Saintes (2000 ans d’histoire).

18 h : Présentation du programme des RID et des intervenants.

20 h 45 : Les Armes de Destruction Massive dans le contexte stratégique de l’" après-guerre froide ",
du terrorisme et des tensions internationales actuelles
Conférence avec Bruce Gagnon (USA) et Natalia Mironova (Russie) suivie d’un Débat avec l’intervention (espérée) de Mordechai Vanunu (Israël) et d’autres invités.

Samedi 30 octobre

Présentation et analyse de la situation actuelle

9h : Cérémonie de la Flamme et Inauguration officielle des Rencontres

10 h :

Les Armes de Destruction Massive NBC
dans leurs effets concrets : témoignages et analyses. Conférence et Table Ronde
sous la présidence de Madame Michèle Rivasi, ancienne députée, co-fondatrice de la CRIIRAD
avec
- André Bouny, président de Défi Viêt-Nam :
Les effets de " l’Agent orange " sur les populations et les enfants du Viêt-Nam
- Jean-Henry Bouffard, vétéran des essais nucléaires français dans le Pacifique, membre de l’ANVVEN :

Les effets des essais nucléaires sur la flore, la faune et les êtres humains
avec :
- Peter Nicholls (Abolition 2000, Royaume-Uni), Département des Sciences Biologiques, Université de l’Essex (Royaume-Uni) :

Les effets des armes biologiques sur les êtres vivants

14 h : Ateliers, série A
- : Armes nucléaires, " prolifération verticale " et recherche scientifique.
- Effets du plutonium, de l’Uranium Appauvri et des Installations Nucléaires de Base.
- Le commerce des armes NBC et " conventionnelles ", la guerre et les droits de l’homme.
- Nucléaire civil, transferts de technologies nucléaires et " prolifération horizontale ".
- Désarmement nucléaire : les traités existants (TNP, TICE...) et leur application.

16 h : Ateliers, série B
- L’arsenal nucléaire français et européen : modernisation ou élimination ?
- Rôle des médias, de l’opinion et des processus électoraux dans la politique des Etats nucléaires : état des lieux et perspectives.
- Nucléarisation et militarisation de l’espace extra-terrestre : les politiques des USA
et des autres puissances spatiales (Europe, Russie, Chine).
- Contrôle et devenir des matériaux de fission et de fusion (dont projet ITER).
- Rôle des armes nucléaires dans les " régions à risques " (Moyen-Orient, Asie).

18 h : Séance plénière : Rapports des ateliers A et B et débat.

21 h : Soirée cinématographique.

Dimanche 31 octobre

Perspectives du désarmement

9 h : Séance plénière : Synthèse des travaux précédents (ateliers, conférences et débats).

10 h : Ateliers, série C : Comment agir, comme citoyens ?
- L’Europe (gouvernements, instances communautaires, citoyens) comme acteur potentiel.
- Les Etats nucléaires et non-nucléaires, acteurs diplomatiques : rôles respectifs et moyens d’influence.
- L’ONU et l’AIEA : quel avenir pour le TNP (article 4, article 6, "révision" de 2005) ?
- " Inspections citoyennes ", référendum(s) et autres formes d’intervention des citoyens.
- La mobilisation des villes et collectivités de base pour le désarmement nucléaire.

16 h : Séance plénière : Synthèse des travaux du matin. Débat.
Perspectives d’action citoyenne. Résolutions et prochains rendez-vous.

17 h : Clôture des Rencontres.

Contacts :
- Jean-Marie Matagne (ACDN)ACDN.FRANCE@wanadoo.fr

* Entrée libre dans la limite des places disponibles (places réservées pour les inscrits aux RID-NBC).
Posté le 12 a viz Here 2004
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info