Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Retour au vote papier

ne pas oublier les scrutateurs

Le désintérêt des électeurs pour les bureaux de vote peut aussi s’expliquer par le fait qu’ils n’ont pas été invités à y participer depuis près de dix ans. Le retour au vote papier devra s’accompagner d’une invitation à participer au dépouillement, avant de retrouver des citoyens comme assesseurs des bureaux de vote.

Lors du dépouillement des bulletins papiers, les enveloppes sont réunies en paquets de 100. Chaque table de dépouillement est constituée de 4 personnes (une qui ouvre les enveloppes, une qui lit les bulletins, et deux qui comptent les votes). Le paquet de 100 est traité en une vingtaine de minutes, quoique cela puisse déborder un peu s’il y a de trop nombreux bulletins blancs ou nuls (en général autour de 2 à 3%).

La salle utilisée par le vote est en général assez grande pour recevoir quatre tables de scrutateurs, ce qui permet de dépouiller 400 bulletins en 20 minutes. Les bureaux de vote regroupent de 700 à 100 électeurs. Avec un taux d’abstention usuel, il devrait donc y avoir de 500 à 800 votes par bureau, ce qui peut se traiter en deux tournées.

Pendant ce temps, le président et les assesseurs vérifient les signatures, contrôlent le travail des scrutateurs, et remplissent le procès-verbal.

Ça va mieux en le disant

Afin d’impliquer les citoyens dans le dépouillement, il conviendrait de leur remettre cette invitation au dépouillement (sans son filigrane) lors de leur passage à l’accueil dans le lieu de vote. Il est certain qu’il y aurait plus de scrutateurs à 18h qu’en se limitant à en chercher parmi les sympathisants de tel ou tel parti...

Il est de toute manière inutile de se précipiter devant la soirée électorale à la télévision, les premiers résultats n’apparaîtront qu’à partir de 20h...
Scalable Vector Graphics - 7.3 ko
Posté le 5 juin 2012 par Christophe
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info