Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Réunion publique à Saint Brieuc, le 19 avril organisée par EELV

Exposition aux champs électromagnétiques : quels dangers pour la santé ?

Antennes-relais, téléphonie mobile, Wifi, très basses fréquences …

En présence de :

Yohann WAYOLLE
Attaché parlementaire de Laurence Abeille, Députée
Europe Ecologie Les Verts et rapporteure du projet
de loi sur les risques d’exposition aux ondes
électromagnétiques.

Stephen KERCKHOVE (sous réserve)
Délégué général de l’Association d’Agir pour l’Environnement

REUNION PUBLIQUE

VENDREDI 19 AVRIL à 20h30
Campus Mazier • Amphi 4
SAINT - BRIEUC


Entrée libre

Affichette de la réunion en pdf

Retours sur la proposition de loi écologiste

Le 31 janvier dernier, une proposition de loi du groupe écologiste visant à appliquer le principe de précaution aux risques résultant des ondes électromagnétiques devait être examinée à l’Assemblée nationale.

Ce texte prenait en compte l’ensemble desémissions d’ondes dites « radiofréquences »  : téléphonie mobile (GSM, 3G, 4G), wifi etc...

Les dispositions principales concernaient :

• la nécessité de mener une étude d’impact sanitaire et environne-mental avant tout lancement d’une technologie sans fil (4G...) ;

• le contrôle du wifi : interrupteur wifi sur les box internet, modulation du wifi, interdiction du wifi dans les crèches et les écoles maternelles, restriction dans les établissements scolaires etc ...

• la reconnaissance de l’electro-hypersensibilité  ;

l’abaissement du seuil d’exposition aux ondes électromagnétiques, actuellement défini par un décret de 2002 complètement obsolète ;

• la définition de règles d’urbanisme plus strictes lors de l’implantation d’antennes-relais ;

• le lancement d’une campagne d’information et de prévention sur la bonne utilisation du téléphone portable et de l’ensemble des dispositifs émettant des ondes électromagnétiques.

Alors que le texte avait été longuement examiné et adopté en commission du développement durable et en commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale et que plus d’une centaine d’amendements avait été déposés pour l’examen en séance, le groupe socialiste a déposé et fait adopter une motion de renvoi en commission, procédure législative qui bloque sine die l’examen d’un texte.

Au grand regret des écologistes, mais également des autres groupes de gauche de l’Assemblée (communiste, radicaux de gauche), le débat n’a pu avoir lieu. Si le gouvernement a prétexté des problèmes de calendrier, la Ministre de l’économie numérique a évoqué des « peurs irrationnelles » au sujet des ondes électromagnétiques, ce qui témoigne d’un manque de volonté certain pour mettre en place une législation véritablement protectrice des populations.

Posté le 15 avril 2013
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info