Brest ouVert

Lancé par les élu-e-s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun-e selon la charte

Un élevage de poissons tropicaux originaires d’Afrique ( Tilapia ) à Pont Aven (29) : avis défavorable pour Attac Concarneau

Contribution d’Attac-Concarneau à l’enquête publique

Un projet d’aquaculture intensive est à l’enquête publique à Pont-Aven. Il s’agit de produire avec des technologies lourdes, déconnectées du terrain, dans une région aux possibiltés aquacoles traditionelles importantes, un poisson exotique : le Tilapia. La logique de l’aquaculture intensive est une logique purement financière, en contradiction complète avec un développement harmonieux, durable des pays, répondant non pas aux besoins des investisseurs mais aux besoins des populations.

Ce projet PESKED MAD présenté à l’enquête, relève de ce qu’on appelle l’aquaculture intensive.
Ce type de production se caractérise par l’élevage d’animaux en vase clos, alimentés par des farines. Cet élevage nécessite souvent l’apport d’énergie, le contrôle des pathologies engendrées par tout système concentrationnaire et le contrôle des effluents pollués, donc des technologies lourdes. Ce type de production fait appel à des investisseurs. A quels besoins du marché répond- il ? Ce type d’économie répond-il aux besoins du développement local ?

L’origine des alevins :

Pour ce projet, il s’agit de poissons mexicains. Connaît-on les conséquences de l’introduction de l’espèce et des pathogènes associés dans notre région qui vit beaucoup de l’aquaculture ?

La production des farines pour l’alimentation de l’élevage :

Soit les farines sont d’origine végétale et l’on connaît le manque de transparence de ce type de production quant aux OGM agricoles.
Soit les farines sont produites par ce que l’on appelle la pêche minotière, de plus en plus dénoncée pour ses conséquences sur la ressource halieutique : la technique consiste en effet à aspirer les bancs, à un niveau industriel, sans considération de taille ni d’espèce et à transformer le poisson en farine. A noter que la production de protéines animales à partir de protéines animales a un rendement très négatif et qu’elle n’est justifiable à la limite que pour des espèces à haute valeur ajoutée. Ce qui n’est pas le cas ici.

Le process :

Le procédé consiste à élever, avec de la technologie sophistiquée, dans nos régions tempérées, un poisson exotique. Ce procédé nécessitera donc un apport d’énergie pour le chauffage de l’eau et des contrôles lourds de cette filière artificielle (désinfection par UV....). C’est un projet à contre nature dans une région qui dispose d’une bande littorale importante, où l’on peut donc développer une aquaculture douce en harmonie avec le milieu naturel et les populations.
L’eau sera prélevée par forage donc sans compensation, il s’agit donc de détourner un bien commun pour un usage privé.

Les pathologies :

Tout élevage intensif peut être l’objet d’infection par des germes pathogènes. Dans ce cas les UV ne pourront suffire. Le traitement fait habituellement appel aux antibiotiques. Au moment où l’on essaie de réduire leur usage médical, leur utilisation industrielle et agricole est en progression. La résistance des bactéries aux antibiotiques est transmissible d’espèce à espèce. La diffusion des espèces pathogènes dans l’environnement, avec ou sans les plasmides de résistance, n’est pas à exclure.

Les rejets :

Même si le système fonctionne en circuit fermé, il y a bien un moment où la charge polluante de l’épuration de l’eau doit être évacuée. Là encore le projet compte en partie sur les installations publiques (station communale) de traitement pour se décharger de ses responsabilités. Le prétraitement produira des boues qui seront épandues non stabilisées donc présentant un risque de diffusion des pathogènes.
Il devrait aussi être envisagé dans le dossier le devenir des déchets organiques résultant de l’éviscération puisque cette partie du process produira des quantités importantes.

Le marché : quels besoins, pour quels types de consommation ?

Certes la demande de poisson est en forte progression, mais pour quel type de consommation, quel type de transformation ? A-t-on besoin de ce poisson mexicain ? La consommation de masse, la consommation collective a-t-elle besoin de technologies lourdes ?

Valeur ajoutée : pour qui ? aux dépends de qui ? si ça marche...

En fait le projet n’existe que parce qu’il y a des investisseurs dont le seul but est la valeur ajoutée et le profit, sans considération pour le milieu naturel ni les filières traditionnelles de l’aquaculture et de la pêche de notre région qui ne demandent qu’à se développer.
Comment concevoir que les conditions de production seront concurrentielles de ce qui se fait au Mexique ? Par l’utilisation des installations publiques, le prélèvement de l’eau publique, on l’ a vu mais aussi au détriment des conditions de travail, ou peut-être de la main-d’œuvre employée !

Nous pensons que ce projet veux profiter de l’image de la Bretagne, de la pêche et de la qualité de ses produits et que cela ne se fera qu’à leur détriment.

Il s’agit là d’une production artificielle qui permettra peut-être des résultats financiers pour certains mais qui ne va pas du tout dans le sens d’un développement local durable et harmonieux à partir de la spécificité du pays et dans l’intérêt des populations.

Nous demandons que ce projet fasse l’objet d’un avis défavorable à l’ issue de cette enquête.

Posté le 6 avril 2005 par Michel Beucher
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info
Nouveau commentaire
  • Juin 2012
    15:50

    Un élevage de poissons tropicaux originaires d’Afrique ( Tilapia ) à Pont Aven (29) : avis défavorable pour Attac Concarneau

    par kouyaya
    bon soir je suis tres content pour tout ce que vous faite.je suis en MASTER HYDROBIOLOGIE j’ai besoin des information sur l’ali,entation des poisson avec le ver de terre.,erci pour vos contributions à la recherche
  • Décembre 2011
    15:26

    Un élevage de poissons tropicaux originaires d’Afrique ( Tilapia ) à Pont Aven (29) : avis défavorable pour Attac Concarneau

    par jhon

    je compte elever les poissons je suis originaire de kinshasa rd congo

    j’ai plus de 20 hectaresde foret traversé par des rivieres des bons emplacements pour etang

    donc je cherche conseil merci

  • Décembre 2011
    07:57

    Un élevage de poissons tropicaux originaires d’Afrique ( Tilapia ) à Pont Aven (29) : avis défavorable pour Attac Concarneau

    bonjour je suis un technicien superieur en aquaculture de la tunisie, j ai une experience dans l elevage en tilapia c est une espece resistante et a une grande valeur nutritive. pour l elvage vous avez besoin de raceway pour la reproduction des geneteurs et des ponds pour le grossissement .les ponds doivent etre fertilizer , noter bien que la temperature des geneteurs et entre 26-30 degre C et pour le grossissement assi .pour plus informaion voici mon email bouchrihatahar@yahoo.fr ou skype tahardwir.
  • Septembre 2011
    14:34

    Un élevage de poissons tropicaux originaires d’Afrique ( Tilapia ) à Pont Aven (29) : avis défavorable pour Attac Concarneau

    par hubert
    Bonjour, pourriez-vous m’envoyer la documentation sur l’elevage de tilapia , je suis africain du congo democratique,
  • Août 2011
    17:17

    Projet elevage poisson tropicaux dans le lac Togo

    par AGNALA
    Je fais une étude sur la viabilité d’un élevage de poissons tropicaux (Tilapia ..) sur le Lac Togo qui est à eaux saumâtre. Sa salinité alcalinité varie en fonction des période de crue de la mer. Merci à toutes personnes ayant une information ou ayant réaliser une structure semblable à mon projet de me tenir informer.
  • Octobre 2010
    13:24

    Un élevage de tilapia

    par thigarro
    bonjour je suis a la recherche de doc concernant l’elevage de tilapia en asie du sud est ,de la construction a la production merci de me venir en aide salutations thyphane21@gmail.com
  • Octobre 2010
    18:42

    Un élevage de poissons tropicaux originaires d’Afrique ( Tilapia ) à Pont Aven (29) : avis défavorable pour Attac Concarneau

    par galahoz

    Je suis Hispano-Franco-Colombien, producteur de Tilapia et d’autres poissons d’eau douce en Colombie. Mon exploitation se situe dans la région Valle del Cauca, département situé entre deux cordillères, et traversé par le fleuve (Rio Cauca).Ma ferme se situe à côté de la rivière Amaime, près de Palmira, avec une superficie d’environ 11.600 mt carré d’eau. 4 bassins d’élevage de 300 mt carrés, 3 bassins de grossissement de 2.400 mt carrés et un Bassins réservoir de 3.500 mt.
    Je sius moi même très intéressé par tout ce qui a un rapport avec l’élevage du tilapia, vous serait-il possible de m’adresser des informations du genre : Manuels Techniques d’élevage poissons d’eau douce en zone tropical, soutien aux entrepreneurs Européens en pays en voix de développement ?
    Je vous demanderais de bien vouloir m’indiquer si des institutions de ce type existent en Europe ?

    Vous remerciant par avance pour votre réponse, veuillez agréer, Messieurs, mes sincères salutations.

    Georges André Lahoz
    galahoz@hotmail.com
    Page Web : chercher sur facebook : (la pilarica)
    tel : 57 2 275 39 35

    Voir en ligne : La pilarica

  • Juillet 2010
    00:08

    Un élevage de poissons tropicaux originaires d’Afrique ( Tilapia ) à Pont Aven (29) : avis défavorable pour Attac Concarneau

    CENTRE AGORA POUR LE DEVELOPPEMENT
    AUT n°2005/2433 du 06 septembre 2005 au Bénin

    Nous sommes dans le dévloppement communautaire, l’éducation,le partenariat nord_sud ;
    nous sommes interressé par votre acivité et souhaitons que le partnariat se concrétise entre votre structure et la notre . En raison des arnaqueurs et des pirates nous souhaitons dialoguer par mail ; notre adresse electronique:agsets@yahoo.fr

  • Novembre 2009
    17:01

    Un élevage de poissons tropicaux originaires d’Afrique ( Tilapia ) à Pont Aven (29) : avis défavorable pour Attac Concarneau

    par glodepm.ong

    Recherche contact et paternariat.
    En effet,nous sommes une ong de developpement,oeuvrant dans le domaine de la protection de l’environnement dans la rdcongo,précisement dans la province de l’Equateur,territoire de Bikoro.
    Nous oeuvrons dans le cadre de renforcement des capacités de gestion communautaire des ressources naturelles pour diminuer la pression exercée les activités agricoles et industrielles dans la forêt de bikoro et les eaux du lac ntomba.

    Persuadé que l’enorme activité de l’homme,due aux différentes méthodes de pêche met en danger l’eco systeme du lac,nous avons jugé utile la vulgarisation de l’élévage des poissons dont le poisson chat au près de la population.
    Cependant,nous n’avons pas assez de connaissence dans ce domaine. voilà pourquoi nous lancons un appel au paternariat.

  • Octobre 2009
    20:38

    Un élevage de poissons tropicaux originaires d’Afrique ( Tilapia ) à Pont Aven (29) : avis défavorable pour Attac Concarneau

    par dcteampeche
    nous recherchons toutes informations concernant l’elevage du tilapia a madagascar achat d’alevins monosexe,aides et conseils... le projet vera le jour en 2010 dans la region de mananjary merci de nous contacter par mail dcteampeche@hotmail.fr
  • Juillet 2008
    16:23

    Un élevage de poissons tropicaux originaires d’Afrique ( Tilapia ) à Pont Aven (29) : avis défavorable pour Attac Concarneau

    par AGNALA
    je ingénieur en genie des procédés génie chimique en activité dans le domaine de l’informatique. je desire créer une PME d’aquacole pour l’élevage des Poissons(Tilapia, chats, silure, chinchard) exotiques pour le marché locale et une autre partie en Zone franche pour la transformation et l’exportation. Pour toutes Personnes desireux investires dans ce domaine peuvent me contacter sur :sabin.agnala@voila.fr ou sabin.agnala@sgam.com. Possibilité d’élevage sur le Lac TOGO ou en circuit fermé en utilisant l’eau de la Lagune de Bè riche en Algue.
  • Juillet 2007
    13:24

    Un élevage de poissons tropicaux originaires d’Afrique ( Tilapia ) à Pont Aven (29) : avis défavorable pour Attac Concarneau

    par Florian

    Cette article est entièrement faux. Il s’appuit sur des arguments mineurs et pour la plupart plus que douteux. Encore une personne qui a fait des recherches sur google. Après il ne faut pas s’étonner que les gens ne connaissant pas le domaine de l’aquaculture prétendent que le poisson d’élevage n’est pas bon. Merci les écolos et les "protecteurs" de la nature.

    Florian étudiant St Pée

  • Janvier 2007
    17:38

    Un élevage de poissons tropicaux originaires d’Afrique ( Tilapia ) à Pont Aven (29) : avis défavorable pour Attac Concarneau

    par jcc
    La critique de ce projet est objective. J’envisage exactement le même projet dans l’hérault mais le principe repose tout d’abord sur la production de spiruline qui va se nourrir des rejets des poissons et ensuite les poissons vont se nourrir de spiruline. Ce principe est déjà utilisé et fonctionne. Il y a donc surement le moyens pour les gens de ce projet de conserver le fond mais de devoir modifier la forme. Utiliser de l’eau bien propre et jeter les eaux usées ! c’est un peu simple et je ne vois pas non plus en quoi cela est positif pour la bretagne. JC
  • Décembre 2006
    20:13

    ou peutons trovez d’eufs de poissons

    par wanas
    bon jour je suis pas e’xpert dans la matiere comme vous le constatez,mais je voudrer savoir ou peutons se procurer d’oeufs pour poissons d’eaux douce,en france derigez moi svp,merci.
  • Octobre 2006
    10:17

    recherche d’un élevage pour l’utilisation de l’ernegie durable

    par audrey et laetitia

    Etudiantes en btsa "productions aquacoles" nous recherchons une entreprise de production de poissons d’eau chaude dans le but de réaliser une étude. Cette étude porterais sur l’utilisation d’energie renouvellable sur un systeme de chauffage dans une pisciculture.

    merci de nous contacter au plus vite

  • Juin 2006
    11:45

    Un élevage de poissons tropicaux originaires d’Afrique ( Tilapia ) à Pont Aven (29) : avis défavorable pour Attac Concarneau

    par Gilles VIGOT
    fort dauphin (Madagascar) un lac est entrain de mourrir pour des raisons de sur pêche actuellement les pêcheurs ne sortent plus que des poissons gros comme le petit doigt je monte un projet de pisculture pour réalimenter le lac mais je manque de connaissance sur l’élevage du tilapia, production, alimentation pouvez vous m’aider salutations Gilles
  • Avril 2005
    15:15

    > Un élevage de poissons tropicaux originaires d’Afrique ( Tilapia ) à Pont Aven (29) : avis défavorable pour Bretagne vivante

    par Benoit Hillion

    Je pense que ce projet est un beau défi. Mettre en place une ferme de tilapia intensive, en système de recirculation fermée permet de contrôler l’impact sur l’environnement et de réduire au maximum les risques de pollution ou de contamination.

    Le tilapia et un poisson herbivore et de ce fait, les aliments tilapia sont composés de farines végétales. Le problème des farines de poissons destinées à la nutrition des poissons ne peut donc pas être retenu dans ce cas. Le tilapia est précisément l’espèce dont les besoins nutritionnels permettent de limiter l’utilisation de farine de poissons. Des organismes tel que la FAO font d’ailleurs la promotion de cette espèce depuis des décennies.

    Mettre en avant le problème des OGM à l’encontre de ce projet n’est pas objectif. Il est tout à fait possible de se fournir en farines végétales maîtrisant le risque OGM .

    Si en France, nos moyens techniques nous permettent de produire du tilapia et d’être compétitif avec les produits importés, c’est un bon point et il serait dommage d’empêcher la création de ce type d’entreprise.
    Je pense au contraire que produire du Tilapia en France offrira un produit de meilleure qualité et de meilleures garanties pour les consommateurs.

    J’espère que ce projet obtiendra un avis favorable.

    Meilleures salutations