Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Port de Brest : arrivée du le navire Panaméen, « MV MELOI » avec son équipage Philippin, hors normes sociale et salariale de l’Organisation Maritime du Travail

Un communiqué de Mor Glaz

Le 6 septembre 2013,

Au nom de quoi toutes ces dérives sociales peuvent-elles encore exister ?

Pourquoi les professionnels sur les ports ne s’insurgent pas contre cette mondialisation injuste ?

L’Association MOR GLAZ sait pourquoi elle est interdite de quai à Brest (prétexte la sureté).

Le « MV MELOI », numéro IMO 9392119, navire battant pavillon du Panama, (l’un des premiers pays à avoir signé parmi la MLC 2006 qui devait assurer des garanties aux Marins), avec 21 marins Philippins à bord, est en ce moment en escale dans le port de Brest pour débarquer 27 500 tonnes de soja pour le compte de CARGILL.

Doit-on continuer à recevoir ces navires dans les ports français et européens en sachant que des Marins ne sont pas aux normes sociale et salariale de l’Organisation Maritime du Travail (742 dollars mensuel minimum), alors que le salaire perçu par un matelot à bord du « MV MELOI est de 380 dollars ?

L’association MOR GLAZ souhaiterait que le propriétaire du navire signe sous l’influence de l’Etat du Panama un accord ITF (International Transport Fédération) qui permettrait au matelot de percevoir un salaire minimum de 1003 dollars. Les marins philippins qui sont à bord pourraient espérer avoir d’autres conditions sociales, mais ces « pseudo-armateurs » savent faire jouer une concurrence « sociale » « déconcertante » entre les marins.

Construit en 2009 le « MV MELOI » serait nous dit-on en bon état sauf que La société propriétaire du navire DALEX SHIPPING CO SA (Grèce) se vante sur son site internet d’avoir acquis une dizaine de navires en activité, tous immatriculés sous des pavillons de complaisance (Panama, Malte, Iles Marshall).

L’Association MOR GLAZ n’ose imaginer les conditions sociales de tous ces marins.

A bord du « MV MELOI » les marins ont des contrats de travail de douze mois !

Nous savons que certains ont plus de 13 mois de bord, forcés de rester pour des raisons évidentes ! Des conditions de travail qui sont en dessous de tous les standards internationaux pour 10 heures de travail par jour.

L’Association MOR GLAZ souhaite informer et sensibiliser l’ensemble des partenaires commerciaux qui affrètent ce navire et tous ceux qui auraient un lien avec l’escale de ce navire dont CARGILL, sur les conditions sociales des marins embarqués.

L’Association MOR GLAZ demande aux autorités portuaires de Brest de contacter le Panama afin qu’il fasse le nécessaire pour remettre de l’ordre chez ce « pseudo-armateur ».

Quand les Agents, Courtiers, Affréteurs et autres comprendront-ils qu’il vaut mieux recevoir des bons clients que des marginaux du transport maritime.

L’association MOR GLAZ dénonce les pratiques de ce « pseudo-armateur » qui prétend sur son site internet www.dalex.gr/ qu’il "concentre ses efforts pour un transport sûr et sécurisant", "qu’il respecte ses équipages "et "qu’il assure des conditions de travail d’un haut niveau".

Nous constatons cette fois encore que ces « pseudo-armateurs » créent une concurrence déloyale, une pauvreté sociale dans le métier reconnu le plus difficile dans une activité qui permet 90% des échanges mondiaux soit plus de 8 Milliards de tonne de marchandise en 2012, jusqu’où iront ces dérives ?

le « MV MELOI », au port de Brest, le 6 septembre 2013



Pour l’Association le Président Jean-Paul HELLEQUIN

Posté le 6 septembre 2013 par Jean-Paul Hellequin
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info