Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Breton et fier de l’être : samedi j’étais à Carhaix

La tribune de Yves-Marie Lelay, auteur de "Les marées vertes tuent aussi !"

Je suis breton et fier de l’être. Samedi, j’étais à Carhaix, pas à Quimper. Pourtant, parait-il, l’avenir de la Bretagne, se jouait dans la capitale de la Cornouaille. Ce grand bal pour l’emploi était organisé par les pollueurs de nos rivières et de notre littoral, et par les exploiteurs de la force de travail bretonne. Avec un tel passif, qu’est-ce qui les autorisait à défendre notre région qu’ils ont tant abimée ? On pouvait encore penser hier que c’était le prix à payer pour une économie florissante. Forts alors de ce seul actif, ces acteurs de premier plan donnaient l’illusion d’une certaine compétence, les autorisant à un grand rassemblement pour l’emploi.

Mais devant l’effondrement de l’économie bretonne dont ils sont les seuls responsables, quelle légitimité ont-ils encore à parler d’économie et d’emplois ?

Il leur aura suffi de casser quelques portiques d’éco-taxe pour redorer leur blason et trouver le coupable idéal. Comme les garnements dans la cour de récréation, pris la main dans le sac, ils disent alors : c’est pas nous, c’est les autres. Et les autres, ce sont toujours ceux qui sont loin : Paris, la République, l’Europe, la mondialisation, tout ce qui mettrait des freins à l’économie. Se dessine alors le cadre idéal : les autres sont les méchants responsables de tous nos malheurs. Faisons bloc entre nous Bretons contre eux. Et il faudrait croire à cette fable battue et rebattue qui a conduit à tant de tragédies ?

Je suis breton et fier de l’être, et me voilà invité par ceux qui ont apporté à la Bretagne la pollution de l’eau, les troubles musculo-squelettiques et maintenant la fermeture d’usines agroalimentaires, malgré des aides publiques massives. Me voilà invité à Quimper par tous ceux qui ont perdu la Bretagne depuis 40 ans et qui n’ont comme avenir à lui proposer que de continuer à la gérer comme avant pour la perdre demain encore et toujours ! Me voilà invité à Quimper par des décideurs publics et privés incompétents et cyniques qui cachent mal sous leur bonnet rouge les oreilles de leur bonnet d’âne !

Quant aux salariés de l’agroalimentaire, on est triste pour eux, tant leur désarroi les égare.

Les voilà mariés, bras dessous bras dessous, avec ceux qui ont cassé leur corps pour trois francs six sous et qui leur promettent pour avenir de continuer à le faire pour encore moins cher ! Inutile de se voiler la face. Samedi à Quimper, ce n’était pas un bal de mariage, seulement et tristement le bal des cocus...

C’est parce que je suis breton et fier de l’être que je n’en peux plus de cette Bretagne qui souffre et surtout de tous ceux qui la font souffrir ! Je n’en plus de tous ces bateleurs d’une bretonitude rabâchée et racoleuse qui s’en servent pour mieux asservir les corps et les esprits ! Etre breton, c’est autre chose que d’être supporter d’un club de foot et d’applaudir les vedettes payées à prix d’or ! Etre breton, c’est respecter la dignité des femmes et des hommes.

Etre breton, c’est respecter l’environnement dans lequel ils vivent et qui les fait
vivre ! Etre Breton, c’est avoir l’humanité comme maison, et la Bretagne comme berceau.

C’est parce que je suis breton et fier de l’être que je veux que tous les enfants de cette terre aient un avenir différent de celui qu’ont connu beaucoup de leur parent. Et pour cela, qu’on ne me demande pas de faire confiance à ceux qui portent depuis 40 ans ce modèle économique et humain qui a tant failli en Bretagne. Il faut en changer et ce changement se fera sans eux.

C’est pour cela que j’étais à Carhaix. Samedi, c’est là que je me suis senti breton, avec toutes les organisations syndicales et politiques qui pensent un autre avenir pour notre région.

Dans la capitale du Poher, loin de tous les démagogues nationalistes qui agitent le gwen a du et le bonnet rouge pour mieux masquer qu’ils sont les auteurs de la crise sociale, environnementale, économique et politique.

Loin des fossoyeurs de la Bretagne, il faisait bon être breton.

Yves-Marie Le Lay

Posté le 4 novembre 2013
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info
Nouveau commentaire
  • Novembre 2013
    16:13

    Brève bretonne : Le bonnet d’âne authentifié

    par patrigk

    Le développement militant et syndical, se fait sur le chantier et pas que dans les bureaux feutrés ... Jour après jour, on constate le résultat de ces raisonnements binaires usés du XIXéme ...

    Les mêmes qui critiquaient la manif de Kemper, le soutien aux employés des IAA en danger, seront-ils étonnés du casting des médias généralistes nationaux, qui couvrent surtout les personnalités porte parole du collectif des bonnets rouges et autres usurpateurs, le maire de Carhaix Troadec , Merret de la FNSEA, ce soir Chauvaget de Tilly sur Canal+(le 7.11- depuis 2003 la fin des restitutions européennes étaient annoncées), un peu de FO, et rien des autres voies ou propositions réalistes. ...Ainsi, cette plage de pub médiatique conséquente, propice à mettre en avant les meilleurs arguments de tous, il ne reste à voir et entendre la seule parole productiviste qui est propulsée et proposée à la visibilité du plus grand nombre. Oser se mettre en vue des objectifs quand il y en a et là ou il y en a, savoir à se faire voire opportunément, optimiser intelligemment cet outil qui est puissant, car le repli dans l’entre soi idéologique ne sert à rien ou alors si peu, tout juste le bon plaisir d’une kermesse. Résultat de quoi, ce qui est visible chaque soir aux JT depuis plus d’une semaine, l’offre quasi promotionnelle, un espace télévisuel considérable pour la communication des principaux responsables de la crise bretonne, ce à quelques exceptions prêt !

    En plus du non soutien moral pour les sinistrés de l’IAA, le moment évident à mutualiser des adhérents en potentiel de développement, un tro manif à lier le contact ; le choix du confort intellectuel et idéologique basé sur des positionnements classiques gauche/droite, parmi ceux qui paradoxalement doutent encore qu’il existe vraiment des différences fondamentales dans le domaine économique et sociale ; autant que les politiques publiques, au premier desquels Jean Luc Mélenchon un soudain allié du Ps local, de l’évitement syndical au rassemblement de Kemper aura ainsi ouvert un espace médiatique extravagant en temps de parole, le bonus pour les principaux faussaires, ou autres travestis historiques.

    Le bonnet rouge authentifié

  • Novembre 2013
    14:55

    Breton et fier de l’être : samedi j’étais à Carhaix

    par HELLEQUIN

    LETTRE OUVERTE à Jean-Luc MELENCHON Landerneau le 4 novembre 2013

    Citoyen HELLEQUIN
    85, rue Jean-Philippe Rameau
    29800 LANDERNEAU

    au

    Seigneur MELENCHON

    Seigneur MELENCHON,

    C’est un Breton « nigaud, un peu arriéré » qui vous écrit ces quelques lignes en espérant que vous les comprendrez, vous, l’intellectuel de haut niveau démagogue et mégalomane.

    Vous, le parfait profiteur d’un système que vous dénoncez en espérant récupérer les voix du peuple « des nigauds » « les esclaves défendant les droits de leurs maitres » ces nigauds, pas si nigauds puisque vous n’étiez pas au deuxième tour de la Présidentielle…. ouf !!!!!!!!!

    Seigneur MELENCHON… je fais partie de ceux qui ont eu un jour la mauvaise idée de mettre dans l’urne « parce que j’avais perdu le cap, ce qui est grave pour un marin » un bulletin portant votre nom ….. Quelle maladresse… quelle bêtise…quelle inconscience… En 2012, vous vous étiez imaginé Roi de France, puis à la cour, mais celle-ci n’a pas voulu de vous, y compris comme arlequin.

    En traitant avec votre dédain habituel les Bretons et les manifestants qui se trouvaient à Quimper de nigauds, vous vous êtes une fois de plus ridiculisé. Parler pour ne rien dire, parler pour diviser. Les serfs, ceux qui sont incapables de penser, de réagir et de s’exprimer ont décidé « réalisé » seuls leurs choix.

    Seigneur, je voulais vous informer que le syndicat CGT des Marins du Grand Ouest (fort de ses 600 adhérents) était à Quimper….. normal, pour vous un marin ne réfléchit pas, mais pourtant il sait toujours prendre la bonne direction, prendre le bon cap. Pour vous un marin doit être une espèce curieuse, des hommes qui vident la mer et qui ne pensent qu’à la polluer. Vous qui êtes confortablement installé depuis si longtemps dans les dorures de la République et Bruxelloises, qu’avez-vous fait pour défendre les marins, la mer, les activités maritimes et lutter contre les pavillons de complaisance et le dumping social.

    Seigneur MELENCHON, celui qui tient la plume est un Français, mais aussi Breton… un marin… un militant syndical et associatif…quelqu’un de normal, un contribuable qui finance même une partie de vos revenus afin que vous puissiez le servir.

    Il est aussi militant (élu, pas que par des copains) à la CGT des Marins du Grand Ouest et avec ses Compagnons (terme que je préfère à Camarade) a mené le conflit le plus long de la marine marchande française « 52 jours » pour garder dans plusieurs activités maritimes le pavillon français 1er registre.

    Vous pouvez continuer de rêver que vous serez un jour Roi « de votre village peut-être »

    Seigneur MELENCHON, je ne réponds jamais aux insultes ni aux pamphlets, mais je souhaite cette fois croiser le fer avec vous.

    Le nigaud, idiot, libre de penser autrement que vous et de surcroit BRETON, vous tire sa révérence mon seigneur … Vous nous reconnaitrez à nos bonnets rouges … pardon de vous avoir chipé votre couleur.

    Citoyen HELLEQUIN
    JP.HELLEQUIN@WANADOO.FR

  • Novembre 2013
    18:08

    Breton et fier de l’être : samedi j’étais à Kemper

    par Patrig K

    La CGT restée inaudible à ce sujet du 20 octobre jusqu’au mardi avant ce rassemblement, 3 jours pour s’organiser, diantre, qu’elle réactivité !

    Marine Harvest était à Kemper ...

    N’est-ce pas plutôt le pouvoir central parisien qui est atteint de confusion, de conflit d’intérêt général si souvent mis en évidence ici même sur mon journal net préféré qu’est Médiapart ! Rappelons tout d’abord que cette manif du 2 novembre 2013 à Kemper est à l’origine, issue d’un appel de Carhaix et des travailleurs de l’usine de Marine Harvest frappé par une fermeture et de plusieurs centaines de licenciements en lien avec le début de convergence qui s’est manifestée toute la semaine du 14 au 20 octobre entre les différentes usines et leur comité de soutien, chez les GAD et les Marine Harvest.

    La démocratie de la CGT a-t-elle été questionnée ? Il semble que non, car j’en suis de la CGT, et personne ne m’a posé la question : Kemper ou Carhaix ? Ou au choix ....

    http://blogs.mediapart.fr/blog/patrig-k/041113/reponse-sallies-la-confusion-identitaire-dites-vous

    Appareil, quand tu nous tiens , du nous envoi dans le pétrin .... Heureusement, qu’il n’y a pas de projet Epr à Carhaix ... Ouf, une confusion de moins ... et un collage de plus