Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Référendum sur la Constitution européenne

La lettre des députés verts au parlement européen

Reprise de la lettre publiée par le groupe des députés verts français au parlement européen

Le point sur les ratifications à l’échelle de l’Union

- Le traité constitutionnel a été approuvé par le Parlement grec, mardi 19 avril. Soutenu par les deux principaux partis, conservateur (Nea dimokratia, au pouvoir) et socialiste (Pasok), le oui a reçu 268 voix pour et 17 contre (sur 300 députés au total). La Grèce est le 6e pays de l’Union à avoir ratifié le TCE.

Voir en ligne

- Montée du Non aux Pays-Bas ? Des précisions de notre camarade Vert néerlandais Richard Wouters (en date du 26 avril 2005) :
“Le site http://www.referendumwijzer.nl ne donne pas d’indications quant aux préférences politiques des personnes qui veulent voter oui ou non. Selon http://www.peil.nl, 59% des électeurs des Verts néerlandais qui veulent participer au référendum sont pour le oui, 41% pour le non. Selon un autre sondage, du bureau Market Response, 31% des électeurs verts sont pour le oui, 22% pour le non.”

- Les services du ministère de l’Intérieur français ont commencé l’envoi du texte complet du projet de Constitution à chaque électeur

... Soit une quarantaine de millions d’envois, 12.000 tonnes de papier, l’équivalent de 700 semi-remorques, acheminés par La Poste - après appel d’offre européen . Les premiers envois ont commencé le 20 avril dernier en région Alsace.

Argumentaires, synthèse

- "Les Verts votent OUI au Traité établissant une Constitution pour l’Europe"

- L’intégrale des 19 Fiches Sinople "Argumentaires pour un Oui Vert au TCE"

- > http://verts-europe-sinople.net/breve3.html]

  • Fiche N°1 - Le TCE et l’Europe démocratique
  • Fiche N°2 - Le TCE et l’Europe citoyenne
  • Fiche N°3 - Le TCE et l’Europe dans le monde
  • Fiche N°4 - Le TCE et l’environnement
  • Fiche N°5 - Le TCE et les droits sociaux
  • Fiche N°6 - Le TCE et l’emploi
  • Fiche N°7 - Le TCE et les services publics
  • Fiche N°8 - Le TCE et les politiques d’asile et d’immigration
  • Fiche N°9 - Le TCE et les femmes
  • Fiche N°10 - Le TCE et la laïcité
  • Fiche N°11 - Le TCE et la culture
  • Fiche N°12 - Le TCE et la PAC
  • Fiche N°13 - Le TCE et l’éducation
  • Fiche N°14 - Le TCE et les régions
  • Fiche N°15 - Le TCE et l’élargissement de l’UE
  • Fiche N° 16 - Le TCE et la Convention
  • Fiche N°17 - Le TCE et ses procédures de révision
  • Fiche N°18 - Le TCE en campagne électorale : une approche européenne
  • Fiche N°19 - Le TCE et l’après-29 Mai

- "En quoi le TCE est-il une avancée ?"
Entretien avec les Jeunes Verts de Sciences-Po.
-> http://verts-europe-sinople.net/article110.html]

- Gérard Onesta (les Verts) sur Radio France

Après Marie-Georges Buffet et avant Laurent Fabius et Jean-Pierre Raffarin, c’était au tour de à Gérard, le 21 avril dernier, de donner - en direct et pendant 45 minutes - son point de vue sur le Traité constitutionnel européen.

- « Le "Non d’en haut" et la question nationale »

Tribune d’Alain Lipietz publiée sous le titre « Elite du Non, refus de l’Union » par le quotidien “Libération” du 18 avril 2005.

- Agenda de campagne des 6 eurodéputé-es Vert-es français-es

(Marie-Hélène Aubert, Jean-Luc Bennahmias, Hélène Flautre, Marie Anne Isler Beguin, Alain Lipietz, Gérard Onesta)

Posté le 1er mai 2005
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info
Nouveau commentaire
  • Mai 2005
    13:00

    > La lettre des députés verts au parlement européen

    par babel451

    Il est étonnant de voir comme les arguments peuvent servir un camp ou l’autre ...

    Ainsi Mr Lipietz, dans l’article que vous citez, s’en prend aux " bacs + 4 et plus " dont le "NON" serait "Tout aussi compréhensible, quoique beaucoup moins légitime"

    De l’autre coté, les partisans du "NON" s’en prennent eux aussi aux élites :

    "Le mépris des élites est sans retenue (un excellent petit article de Michel Onfray qui circule sur le net décrit très bien cela sous le titre « La France des crétins ») pour les 79,9 % d’ouvriers, les 73,5 % d’employés, les 63,5 % du secteur public qui s’apprêtent à voter « non » : c’est un mépris, une arrogance, une morgue qui traverse les médias bien pensants. D’ailleurs dès que le « non » avait atteint 51 %, « la cote d’alerte était atteinte » pour le journaliste de France inter, Stéphane Paoli."