Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Sécurité maritime : lettre ouverte aux candidates et candidats aux élections municipales des ports du littoral Atlantique

un communiqué de Mor Glaz

Landerneau le 20 janvier 2014,

Madame, Monsieur,

Vous êtes candidate ou candidat aux prochaines élections municipales, lors de l’échouement du cargo « TK BREMEN » en décembre 2011 bon nombre d’entre vous aviez réclamé à juste titre plus de moyens pour assurer la protection du littoral Atlantique.

Bref rappel :

Le gouvernement britannique a décidé en juin 2010 de ne pas renouveler le contrat d’affrètement du remorqueur Anglais « ANGLIAN MONARCH », qui assurait depuis 2000 la sécurité maritime dans le Pas-de-Calais. Ce moyen nautique était payé par la France depuis 2000 à hauteur de 9400€ par jour durant 6 mois de l’année.

Depuis le 30 août 2011, le remorqueur de haute mer « Abeille LANGUEDOC » a quitté la zone du Golfe de Gascogne pour rejoindre le détroit du Pas-de-Calais. Le déplacement de « l’Abeille LANGUEDOC » vers le détroit du Pas-de-Calais ne coûte rien au budget de l’Etat puisque ce contrat d’affrètement est une continuité d’un contrat existant depuis 2006 et ce jusqu’en 2017.

Ce déplacement dans l’urgence soutenu par l’Association MOR GLAZ était motivé à juste titre par :

- Un trafic transmanche qui progresse, des centaines de milliers de passagers transitent chaque jour par le détroit du Pas-de-Calais et accroît à la fois le danger des collisions, des naufrages et d’accidents majeurs voire même de catastrophes maritimes jusque là souvent évitées grâce à la vigilance des Centres Régionaux Opérationnels de Sécurité et de Sauvetage et de la Préfecture Maritime de la Manche et de la Mer du Nord.

-  Le gigantisme des porte-conteneurs de nouvelle génération qui transportent plus de 16 000 conteneurs, (mais sachant aussi qu’il est évoqué aujourd’hui de construire des navires pouvant transporter 20 000 conteneurs), ce trafic maritime est de plus en plus dangereux par le volume, la dangerosité des produits transportés et parfois méconnus, mais aussi par le manque d’effectif sur les navires.

- Le Pas-de-Calais mais aussi le Golfe de Gascogne sont de plus en plus confrontés au développement des paquebots pouvant transporter 8000 passagers et plus de 2000 membres d’équipage. Toutes ces réalités augmentent d’une manière significative les conséquences dramatiques d’un accident de mer, pouvant se transformer en accident majeur, en drame voire même en catastrophe maritime.

La nature spécifique des remorqueurs de haute mer et de sauvetage « ABEILLES » ainsi que le professionnalisme reconnu de leurs équipages et de leurs équipes de sauvetages ont permis d’éviter de nombreuses catastrophes maritimes. Depuis la mise en place en 1978 du dispositif sous l’autorité des Préfets Maritimes et ce suite à l’accident de « l’AMOCO CADIZ » l’équivalent de 21 pollutions « catastrophes » de la même ampleur a été évité (l’économie réalisée est incalculable). La prévention est bien la meilleure initiative et la seule solution.

Pourquoi cette zone du Golfe de Gascogne doit être protégée ?

Pour l’association MOR GLAZ, les syndicats maritimes et bon nombre de spécialistes, le gouvernement français doit mettre en place rapidement un remorqueur afin de couvrir la zone du Golfe de Gascogne qui est privée de tout moyen depuis le 30 août 2011. Lorsque vous serez élus, vous devrez obtenir ce moyen de sauvetage et de prévention du gouvernement et des administrations concernées.

Le moyen qui existait jusqu’au 31 août 2011 doit être impérativement remplacé par un moyen nautique plus polyvalent, afin que cette zone ne soit plus démunie de moyen d’intervention en cas de besoin.

Pour l’association MOR GLAZ, un supply de 160 /180 tonnes de traction devrait pouvoir remplacer l’ « Abeille LANGUEDOC » car cette zone ne peut pas rester sans protection. Le trafic mondial augmente partout y compris dans le Golfe de Gascogne et sur l’ensemble du littoral Atlantique. Ce trafic augmente y compris dans des ports secondaires qui voient "escaler" des navires de plus en plus vétustes malgré les normes préconisées par les instances internationales.

Comme partout dans le monde, le Golfe de Gascogne est une zone de plus en plus fréquentée, le trafic maritime y est de plus en plus croissant. Les navires sont de plus en plus gigantesques, les paquebots et les ferrys de plus en plus nombreux. La mise en service et le développement des autoroutes de la mer de Gijón à St Nazaire et le développement des ports Atlantique (Nantes-St Nazaire, La Pallice, le Verdon etc.……) doit maintenir un moyen de sauvetage efficace prêt à intervenir 24h/24h, 365 jrs par an sous l’autorité du Préfet Maritime de l’Atlantique.

Contrairement à ce qui est évoqué ici et là :

Le remorqueur « Abeille LANGUEDOC » a effectué de 2006 à 2011, 35 opérations soit : 17 remorquages ou assistance, 13 escortes de navires, 5 opérations diverses containers, bois à la dérive très dangereux pour tout type de navigation.

Sachant que les navires marchands utilisent (souvent) pour leur propulsion du fioul lourd N° 2 du type de celui transporté par l’ERIKA et le PRESTIGE, tous ces remorquages et assistances sont des milliers de tonnes de fioul lourd ramenés à bon port. Il paraît donc indispensable qu’un moyen d’assistance du type de celui proposé plus haut soit mis en place rapidement.

Madame la candidate, monsieur le candidat, nous vous remercions de votre attention et de votre volonté à vouloir mettre en place de véritables moyens pour protéger les Marins, la mer, les biens et les populations du littoral. Nous restons persuadés que tous les élus doivent s’investir dans ce dossier pour obtenir le positionnement d’un nouveau remorqueur pour protéger le littoral Atlantique.

Veuillez accepter, madame, monsieur, nos sincères et respectueuses salutations.

Pour l’Association MOR GLAZ le Président

Jean-Paul HELLEQUIN

PS :
Toutes les pistes évoquées ici et là depuis le départ du remorqueur « Abeille LANGUEDOC » le 31 août 2011 (pour une solution provisoire) par le Ministre Frédéric CUVILLIER et les autorités civiles et militaires sont réfutées dans un courrier daté du 7 novembre 2013 par le Ministre de la défense Jean-Yves LE DRIAN.

Association MOR GLAZ

85, rue Jean-Philippe Rameau 29800 LANDERNEAU

www.morglaz.org
contact@morglaz.org
association.mor-glaz@orange.fr
06.84.62.44.52

Posté le 20 janvier 2014 par Jean-Paul Hellequin
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info