Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

"Confors ferries" : la CGT des Marins du Grand Ouest reste plus que jamais mobilisée

communiqué de la CGT des Marins du Grand Ouest

La CGT des Marins du Grand Ouest souhaite réagir au communiqué du 20 février 2014 publié par la société maritime « CONDOR FERRIES » sur la fin de grève dans cette société maritime qui embauche des Marins Français sans aucun droit social que celui de payer ses impôt en France.

Lorsque dans son communiqué la société maritime « CONDOR FERRIES » écrit « Cet accord prévoit la mise en place d’une couverture sociale prévoyance santé et accident du travail, un programme de formation permettant l’évolution des marins ainsi qu’un calendrier de négociations ». Cette déclaration est fausse. Lorsque la Direction de la Compagnie « CONDOR FERRIES » déclare « Notre attitude dans ce conflit a été d’écouter les revendications des marins français grévistes », ceci est faux.

La réalité est autre et le combat n’est pas fini, bien au contraire !!!

Le syndicat CGT des Marins du Grand Ouest félicite les marins Français du « CONDOR RAPIDE » qui se sont battus, « rebellés », durant 13 jours dans des conditions difficiles, contre des « financiers », plutôt qu’un armateur.

Les marins ont mis un terme à la grève parce que toute négociation avec ce « pseudo- armement » était vaine. On ne met pas fin à 50 ans de telles dérives en 13 jours de grève.

Ce « pseudo-armement » qui accepte sans scrupule les exonérations, « aides », de la part des contribuables Français, refuse de prendre en considération les besoins vitaux des marins.

Non, les marins n’ont toujours pas accès aux couvertures sociales. La réalité dans cette société est bien triste les règles imposées sont :
- pas le droit de communiquer à la presse,
- pas le droit à une négociation collective,
- pas de syndicat,
- pas de représentant du personnel élu etc.

La fin de la grève ne signifie donc pas la fin du combat qui continue sur d’autres terrains, et la lettre ouverte adressée au Premier Ministre le 19 février 2014 reste d’actualité.

La grève a néanmoins permis de médiatiser la situation sociale scandaleuse de ces marins et la gestion lamentable du conflit bien organisée par ce « pseudo-armateur » qui va jusqu’à se permettre de parler au nom de ceux qui n’ont pas le droit de s’exprimer « les marins ».

Le syndicat CGT des Marins du Grand Ouest reste plus que jamais mobilisée et va suivre l’affaire de très près. Les Administrations concernées ne pourront pas dire qu’elles ne connaissent pas la situation. Lorsque les marins durant ce conflit ont hissé le pavillon Français sur le « CONDOR RAPIDE » ils réclamaient les mêmes droits que tout contribuable Français.

Le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest se demande quel rôle joue la CCI sur le port de Saint-Malo et quels sont ses liens avec « CONDOR FERRIES » ?

Pour la CGT des Marins du Grand Ouest
Le Porte –Parole, Secrétaire Adjoint

Jean-Paul HELLEQUIN

  • jp.hellequin@wanadoo.fr
  • 06.84.62.44.52
Posté le 24 février 2014 par Jean-Paul Hellequin
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info