Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Des prescriptions pour le départ du cargo « JUST MARIIAM » de Lorient : la France se donne bonne conscience !

Un communiqué de l’association Mor Glaz

Le cargo « JUST MARIIAM », en escale un peu forcée à Lorient, depuis le 12 février 2014, serait en état pour reprendre la mer... Il pourrait appareiller dès que la météo sera favorable.

Oui, il pourrait appareiller mais d’après nos informations dans un état assez douteux, avec des prescriptions qui devraient l’obliger à passer en cale sèche dès son arrivée à Tripoli ! « Blague » ou « fantasme » de la part des Affaires Maritimes de Lorient qui auraient donné leur feu vert pour le départ depuis jeudi. !

Pour se rassurer, cette fois encore, la France laisse partir le cargo « JUST MARIIAM » avec des prescriptions (sauf que toutes les créances ne sont pas payées) afin de se donner bonne conscience.

La France, grand pays maritime, signataire de toutes les conventions internationales, aura, cette fois encore, botté en touche.
Toujours les mêmes procédés, « priorités », : faire quitter le quai au navire par tous les moyens « légaux ». Un navire qui ne doit pas rester là…
L’image du port obligerait-elle, « autoriserait-elle », certaines dérives !!!! …

Certaines factures ne seraient pas honorées, l’association MOR GLAZ ne souhaite pas que le remorquage effectué par « ABEILLE BOURBON » soit gratuit. D’ailleurs, le Préfet Maritime de l’Atlantique qui a diligenté sur zone les moyens nécessaires ne peut ,« ne doit », pas accepter que ces prestations soient gratuites. Le commandant de « ABEILLE BOURBON » son équipage et les équipes de la Marine Nationale ont pris suffisamment de risques pour sauver les 8 marins du « JUST MARIIAM » ainsi que sa cargaison ; tous les gestes élogieux et de félicitations ne suffisent pas.

Dès l’arrivée du « JUST MARIIAM » à quai à Lorient, cinq marins roumains sur huit hommes à bord, n’avaient pas souhaité rester à bord…... « ils ne souhaitaient plus naviguer sur ce navire ».

Pour l’association MOR GLAZ, les arguments restent les mêmes, ce « navire » n’est plus bon pour aucun marin… peu importe sa nationalité. Nous supposons que ce « navire » reste dangereux en mer, pour les marins et l’environnement… d’ailleurs que transporte-t-il exactement ?

L’association MOR GLAZ demande à l’Etat Français et à toutes les sociétés privées de se faire payer avant le départ du « navire ».. . Nous conseillons vivement aux créanciers de saisir rapidement le navire s’ils veulent être payés.

Les « pseudo-armateurs » de ce type doivent disparaître des activités maritimes !

Pour l’association MOR GLAZ

Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

Posté le 4 mars 2014 par Jean-Paul Hellequin
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info