Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Souvent, Mme Malgorn ment, en matière d’environnement aussi ! Bien naïf celui qui s’y fie... !

communiqué des candidats EELV sur la liste "Ensemble tenons le cap" menée par François Cuillandre

Depuis quelques heures, Mme Malgorn se présente sur les réseaux sociaux comme une "amie" de l’environnement. Elle rappelle qu’elle aurait voté contre une subvention pour le projet d’aéroport de Notre Dame Des Landes, laissant entendre qu’elle ne serait pas favorable au projet, elle dit être opposée au projet de bretelle routière traversant la vallée du Restic et favorable à la recréation d’une fourrière et d’un refuge au Minou en remplacement de celui qui y a fermé en juin 2013."

Rappelons quelques faits : " Mme Malgorn a pris, à de nombreuses reprises, position POUR le projet d’aéroport à Notre Dame Des Landes ( Ouest-France du 13 juin 2013, du 15 mai 2012, et du 13 décembre 2011). " Faut il comprendre que Mme Malgorn est POUR ce projet quand elle est à Rennes ou à Paris, mais qu’elle change de position en arrivant à Brest, le changement d’air sans doute ? " Ou bien faut il comprendre qu’elle refuse des financements aux projets qu’elle soutient ? Une chose est certaine, le 30 mars, les seuls candidats à avoir toujours refusé ce projet sont sur la liste de François Cuillandre, il s’agit des candidats Europe Ecologie Les Verts !"

Au sujet du Restic, là encore, seuls les élus EELV se sont, avec constance, opposés à ce projet en insistant sur l’’existence d’autres solutions, plus simples en matière d’infrastructures, moins coûteuses et plus respectueuses de l’environnement, pour désengorger le boulevard de l’Europe." Les colistiers de Mme Malgorn présents aux conseils municipaux et communautaire se sont-ils opposé à ce projet ? Non, ils ont voté pour, à chacune des étapes (validation du projet de contournante de Lambézellec Nord, modification du PLU, surcoût dû aux obligations de compensation environnementale...) ! " De plus, dans le programme de Mme Malgorn, on retrouve une Ôde à la voiture en centre ville : où est la cohérence ?"

A propos du Minou, nous avons rencontré les associations de protection des animaux, justement préoccupés par le sort des animaux domestiques. La terrible défaillance de l’association gestionnaire du refuge et de la fourrière du Minou a conduit la collectivité a reprendre ce qui est seul de sa compétence, à savoir le volet fourrière. Aujourd’hui, le site est en transition : les lieux ont été réaménagés pour un meilleur accueil des animaux, un partenariat avec les médias locaux permet une meilleure alerte à destination des propriéraires. La pertinence du site en lui-même est certainement à réétudier, et c’est d’ailleurs en cours : en effet, il n’est pas adapté au respect de la loi Littoral. Il est d’ailleurs à rappeler que le site appartient à la commune de Plouzané et que la fourrière est une compétence municipale. Ce qui n’’empêche pas Mme Malgorn de s’engager à y recréer un refuge sans délai ! Comment sera t’il financé ? Sur quelles réserves foncières ? Tout ceci est bien flou et ressemble à un effet d’annonce sans lendemain. A qui serait-il confié ? A une association qui la soutient ? Certainement pas, ce serait du clientélisme !"

Nous savons que les électeurs écologistes se tromperont pas dimanche prochain, qu’’ils se rappelleront que la candidate qui leur fait ainsi les yeux doux est également en pleine campagne de récupération des voix du Front National, et qu’elle est la candidate d’une droite dure qui a toujours, à tous les échelons, montré son profond mépris pour les questions environnementales.

Ronan Pichon, Nathalie Chaline, Julie Le Goïc, Marif Loussouarn, Pierre Guézennec, Sébastien Chambres.

PDF - 324.8 ko
Posté le 27 mars 2014 par Julie Le Goïc
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info
Nouveau commentaire
  • Mars 2014
    21:37

    Souvent, Mme Malgorn ment, en matière d’environnement aussi ! Bien naïf celui qui s’y fie... !

    par Jacques Pérennès

    Bonsoir,

    Dommage que le Restic qui pouvait faire un sujet de débat durant cette campagne se résume à une dernière passe d’armes.

    Cordialement

    Jacques Pérennès

  • Mars 2014
    17:38

    Souvent, Mme Malgorn ment, en matière d’environnement aussi ! Bien naïf celui qui s’y fie... !

    par Astra
    JLG était bien plus convaincante quand elle démolissait ses amis d’aujourd’hui...