Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

2ème tour des élections municipales - dimanche 30 mars 2014

Faire gagner les listes de la gauche et des écologistes

un communiqué de EELV

Le 1er tour des élections municipales a montré un visage contrasté. Sur l’ensemble des listes autonomes conduites par EELV, nous obtenons un score de 11,87%, bien mieux qu’en 2008. Dans cette élection, nous avions présenté plus de listes en autonomie, et généralement, plus de candidats et candidates. En faisant une campagne autour de notre programme « Vivre mieux », mettant au cœur du sujet l’écologie des solutions, nous avons pu défendre les valeurs de l’écologie mais surtout montré que nous sommes porteurs de solutions concrètes pour améliorer les conditions de vie, la mobilité, la situation du logement, etc. Plusieurs maires EELV ont d’ailleurs été élu-e-s ou réélu-e-s au premier tour : saluons ainsi Patrick Barbier, à Muttersholtz, Noël Mamère à Bègles, Michel Bourgain à L’ile-Saint-Denis, Sylvie Couchot à Vauréal, Daniel Breuiller à Arcueil, Jean-François Caron à Loos-en Gohelle, Stéphanie Lebée à Venizel et tant d’autres. Saluons aussi toutes celles et tous ceux qui se sont engagés dans cette bataille électorale.

Nous avons par ailleurs réalisé de très bons scores dans de grandes villes Paris, Lille, Lyon, Nantes, Poitiers, Rennes, Sevran, où notre maire sortant est en passe d’être réélu, Vitry, Tours, Valence, etc. Et un score historique à Grenoble, où les électeurs nous ont placés en tête ! La dynamique portée par Eric Piolle a été forte et a su rassembler largement. Dimanche, nous serons tous à ses côtés pour que l’écologie l’emporte à Grenoble.

Mais si la stratégie des écologistes a été confortée, avec de très bons scores obtenus dans les villes où nous nous étions présentés en autonomie, nous ne pouvons oublier la vague à droite qui s’est exprimée. Dimanche prochain, la question qui nous est posée est bien de savoir si nous souhaitons voir l’UMP ou l’extrême droite diriger des villes ou si nous souhaitons que des coalitions de gauche agissent pour notre quotidien. Il est donc nécessaire de poursuivre la mobilisation des écologistes, et aller à la rencontre des citoyens, continuer le porte à porte et les nombreuses discussions, pour que dimanche, les listes de la gauche et des écologistes l’emportent partout en France. Il reste deux jours pour mobiliser, allons-y !

Par ailleurs, le gouvernement doit entendre le message des urnes. Les électeurs ont exprimé leurs incertitudes et leurs incompréhensions, il est nécessaire que le gouvernement entende ces messages et change de cap. Mettre en œuvre la transition énergétique pour créer des emplois et agir sur le pouvoir d’achat, se lancer dans un plan d’investissement national plutôt que de miser sur 50 milliards d’économie, lancer une véritable réforme institutionnelle pour accentuer la décentralisation sont autant de sujets majeurs du débat politique à venir.

Emmanuelle Cosse
Secrétaire nationale

Posté le 27 mars 2014 par Christian Bucher
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info