Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

25 juin : journée internationale des marins

Un communiqué de Mor Glaz

Le 25 juin est la journée internationale des Marins décrétée par Organisation Maritime Internationale (OMI). Le secrétaire Général de l’OMI Mr Koji SEKINMIZU avait déclaré en 2012 lors de cette journée du Marin, rendons hommage aux 1,5 millions de marins pour la contribution unique et trop souvent négligée qu’ils apportent au bien-être de nous tous. Cette journée est l’occasion de se rappeler que toutes les choses qui sont venues par la mer et sans lesquelles nous ne pourrions pas vivre, profitons de cette journée pour dire : « merci, aux gens de mer ».

Dans son message, Mr Koji SEKINMIZU reconnaît que les marins ont parfois des conditions difficiles et encourage les armateurs et les États à fournir de bonnes installations pour l’équipage et à promouvoir le traitement équitable des marins.

En reconnaissance du rôle vital que ces marins continueront à jouer, je demande instamment aux armateurs de répondre à leurs aspirations en offrant un hébergement confortable, l’accès à l’Internet et d’autres installations que nous tenons tous pour acquis à terre au 21ème siècle et une bonne formation a-t-il dit.

L’association MOR GLAZ ne peut qu’être d’accord avec le discours « les espérances » « les souhaits » de Mr SEKINMIZU, mais en réalité quelles sont les conditions de vie des marins qui sont originaires, pour 4 sur 5, de pays pauvres souvent exploités par des « pseudo-armateurs » sans scrupules qui profitent de la pauvreté et de la naïveté des habitants des pays d’Afrique, d’Asie ou de pays dans lesquels la pauvreté n’est pas qu’un slogan ?

L’association MOR GLAZ à une pensée pour les marins qui vivent parfois dans des conditions difficiles sur des navires qui ne sont pas toujours en bon état et qui nuisent à l’image d’une activité qui permet 90% des échanges mondiaux.
Après une enquête sur le transport maritime la journaliste Kattalin LANDABURU titrait dans un magasine spécialisé. "Aboli formellement le 20 décembre 1848, l’esclavage a pris de nouvelles formes sur les mers du globe".

Si le commerce du « bois d’ébène » fait parti d’un passé révolu, les navires continuent de transporter, avec eux, un monde d’inégalité et de précarité sociale.

Pourtant ce monde de transport est loin d’être marginal, en 30 ans il a enregistré une progression de près de 430% et son coût, lui, a baissé de plus de 30%. Ces économies ont été réalisées en exploitant des vieux navires âgés parfois de plus de 30 ans, mal ou pas entretenus, ils acheminent, en grande quantité, des marchandises coûteuses.

Que font les Etats membres pour protéger leurs gens de mer ? ... Pas grand-chose, pour ne pas dire rien du tout...

L’association MOR GLAZ est d’accord avec cet article de presse. Nous rencontrons 10 ans après de plus en plus de marins malheureux avec des salaires et des conditions de vie en dessous de toutes les normes du Bureau International du Travail(BIT) et du syndicat International du Travail (ITF).

L’association MOR GLAZ espérait beaucoup de la Maritime Labour Convention (MLC 2006) Des marins exploités par des « pseudos-armateurs » qui n’ont pas leur place dans les activités maritimes, que font les Etats du pavillon qui ne contrôlent ni l’état des navires ni les conditions sociales des marins. Les maillons faibles du mal être des Marins du monde sont, les « pseudo-armateurs », l’Etat du pavillon du navire, l’Etat du port d’escale et la communauté portuaire dans son ensemble (sauf quelques exceptions) qui ne souhaitent surtout pas changer les us et coutumes….

Le président de l’association MOR GLAZ
Jean-Paul HELLEQUIN

Posté le 24 juin 2014 par Jean-Paul Hellequin
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info