Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Mini-écotaxe : une occasion manquée pour les infrastructures de transport bretonnes !

ecotaxe

EELV Bretagne déplore, une fois encore, le recul du gouvernement de Manuel Valls et de la Ministre de l’écologie, face aux lobbies libéraux et au jusqu’au-boutisme des bonnets rouges.

La taxe à minima qui va être mise en place (qui rapportera 300 millions d’euros net au lieu des 800 millions initialement prévus), ne permettra pas de financer les infrastructures prévues et donnera un coup d’arrêt à nombre de projets de transport collectif dans toute la France. Rien qu’en Bretagne, la somme collectée grâce à cette nouvelle mouture de la taxe ne suffira pas à boucler la RN 164 et à maintenir le service TER actuel. Or, la précarisation accrue de la population impose que l’on investisse massivement dans les transports du quotidien.

L’ avenir de l’économie bretonne et donc des industries agro-alimentaires, dépend de notre présence sur les réseaux de transport européens, ce qui implique que nous investissions, dès aujourd’hui, dans la rénovation des réseaux ferrés et maritimes bretons.

L’écotaxe est, avant tout, un outil de réorganisation logistique au service de la transition écologique et de la relocalisation de l’économie ; cette réorganisation est incontournable, elle participera, en outre, à la lutte contre l’ artificialisation des sols et sera un outil efficace contre le réchauffement climatique.

Cette taxe « au rabais » est donc un très mauvais signe, quant à la capacité du gouvernement à assumer un véritable changement en matière de politique fiscale et économique, et ce, à la veille du débat sur la loi de transition énergétique.

René Louail et Gaëlle Rougier, conseillers régionaux

Michèle Le Tallec et Jean-Pierre Trillet, co-porte-parole d’EELV Bretagne

Europe Ecologie les Verts Bretagne

le site d’Europe Ecologie les Verts Bretagne
URL: http://bretagne.eelv.fr
Posté le 24 juin 2014 par EELV Bretagne
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info
Nouveau commentaire
  • Juin 2014
    15:40

    M51 et arsenal nucléaire en trop , une occasion manquée pour les infrastructures de transport bretonnes !

    par Patrig K

    Il est totalement illusoire, de continuer à se faire les apôtres de l’écologie, et dès lors que l’on associe très maladroitement (ou volontairement par l’équipe du mafieux sarkot-onton ?), ECO & TAXE .. Alors qu’il faudrait à terme refonder TOUTE LA FISCALITÉ dans son ensemble, pour y intégrer une vraie fiscalité écologique basée sur les ressources premières, car ces gadgets ciblés, sont le meilleur moyen de discréditer toute évolution, fusse t elle à destination "prédictive" de la transition écologique. Cette méthode à rustine ne pouvait que déclencher les instincts corporatistes. Il y a ceux des libéraux, mais aussi la façade verte, acoquinée du terme Taxe.

    Par ailleurs, un impôt soulevé par une procédure PPP, est-ce recevable, le fermage à taxe ? De plus pour un cout à 25% de la somme totale, et quand de plus, on condamne le principe des PPP , pour NDDL, CCCG de Landi ( une variante via la CSPE) ... Rappelons, que le reversement de la TVA par les entreprises, et quand la fraude est jugulée, ne coute pas un sou à l’État.

    On oublie également de dénoncer, les bénéfices des concessionnaires des autoroutes, les Eiffage, Vinci, et autres groupes du BTP TP, des droits d’exploitations vendus par le vendu cité plus haut pour une poignée de moule asséchées, ce qui rapporte pas moins de 2 milliards d’euros par an. D’un coté on conteste les décisions politiques concernant NDDL, et l’autre on laisse fait croire que l’Ecotaxe serait la voie miracle pour construire ce qui a été démonté depuis des années, transport Rail notamment, et ce qu’il reste à faire , le cabotage par exemple.

    On oublie de plus, alors qu’un groupe EELV les Verts siège à l’assemblée, de vérifier de la pertinence des lois Ecoumouv et de leurs applications, dont le décret a été signé, dans l’entracte législatif et lors des dernières élections présidentielles. Autrement dit, le groupe EELV, a vocation fédéraliste ne dit rien des boules puantes sarkoziennes, à précipiter la convention et la signature du contrat pour cette affaire, et d’ailleurs comment cela est-il possible, sinon que dans une roypublique bananière, qui a l’outrecuidance par la voie de ces élites, à nous faire croire à une quelconque transition....

    Comme celle du nucléaire, de 75% à 85% dans moins de 10 ans, agrémentée d’un réacteur ASTRID + 10 milliards de fondu dans ITER , et d’ici dix ans encore , 40 milliards pour les M51, et la force de frappe inutile ...

    C’est à dire 100 milliards de disponibles, pour financer ce qu’il nous manque, et non de tanner le dos des bonnets rouges, qui ne sont guère plus libéraux,que ce très cher Dany ...

    Trop de contradictions tueront l’écologie politique, si ce n’est déjà !