Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Les responsables doivent être poursuivis !

Rien ne peut justifier la destruction du centre des Impôts et de la M.S.A. de Morlaix

Communiqué de presse Europe Ecologie Bretagne

Au lendemain de la condamnation des 11 bonnets rouges, des leaders agricoles finistériens ont encore frappé ; cette fois ils ont détruit par le feu, le centre des Impôts et la M.S.A. de Morlaix ; un acte de vandalisme dont la crise légumière actuelle ne peut justifier de tels comportements.

En effet, plus d’un demi- siècle après la prise de la sous-Préfecture de Morlaix par Alexis Gourvennec, la fuite en avant est toujours de mise : après avoir éliminé quatre paysans sur cinq, ces "décideurs" continuent, avec le même discours à faire les mêmes dégâts sur le plan économique, social et environnemental, aux dépens d’un modèle agricole durable, local, respectueux des hommes et de l’environnement que EELV défend.

Aujourd’hui il est plus facile d’accuser l’Etat que de remettre en cause le système qui a montré son inefficacité.

Comment ces courageux anonymes peuvent-ils crier au secours alors qu’ils sont responsables des crises à répétition d’une part et responsables des outils économiques qu’ils ont eux-mêmes mis en place, d’autre part ?

Ces actes de vandalisme, orchestrés par des extrémistes n’ont pour objectif que de faire diversion face à un système qu’ils ne maîtrisent plus, au nom d’un pseudo marché mondial.

Le mouvement EELV, son groupe local du Pays de Morlaix et ses élus régionaux demandent que la lumière soit faite. Les donneurs d’ordres doivent payer.

René Louail, président du groupe des élu-e-s EELV au Conseil Régional de Bretagne

Yannick Bigouin et Janick Moriceau, élu-e-s EELV au Conseil régional de Bretagne

Michèle Le Tallec et Jean-Pierre Trillet, co-secrétaires régionaux EELV Bretagne

Le Groupe local EELV Pays de Morlaix

Posté le 21 septembre 2014
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info