Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Naufrage de l’AGISM : l’ENIM doit assumer ses responsabilités

un communiqué de la CGT des marins du grand Ouest

Naufrage de l’AGISM et des 120 salariés, la co-responsabilité de l’ENIM directement engagée qui doit assumer « assurer » ses responsabilités vis-à-vis des salariés qui pourraient être touchés par cet abandon.

Le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest souhaite attirer l’attention une fois encore sur la notion de coresponsabilité de l’Etablissement National des Invalides de la Marine (ENIM) dans la gestion de l’Association pour la Gestion des Institutions Sociales Maritimes (AGISM). En détenant la propriété de certains hôtels, l’ENIM détient l’outil de travail des salariés et donc doit assumer sa responsabilité sociale au plus haut niveau.

Pour la énième fois 8 personnes (moins de 10 pour des raisons qui peuvent heurter « choquer ») sont concernées par un licenciement, l’ENIM doit assurer « assumer » ses responsabilités et ne laisser personne dans la difficulté.

Le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest avait été saisi « appelé » au mois de mai 2014 par les salariés des Gens de Mer de Brest, de Boulogne et du Havre, ainsi que par le Secrétaire du Comité d’Entreprise de l’Association pour la Gestion des Institutions Sociales Maritimes (AGISM), pour les conseiller durant cette période difficile que rencontrent les 120 salariés de l’AGISM.

Depuis quelques mois, les Hôtels Restaurants des Gens de Mer rencontrent des difficultés et le naufrage est certain si le Ministère des Transports et de la Mer, la Direction des Affaires Maritimes et l’Etablissement National des Invalides de la Marines (ENIM) n’assument pas leurs responsabilités sociales.

La CGT des Marins du Grand Ouest (représenté par Mademoiselle Laure TALLONNEAU, Messieurs Christian LE SIGNE et Jean-Paul HELLEQUIN) avait rencontré à Brest Monsieur Alain GUIGONIS Directeur Général et Financier de l’AGISM, ainsi que le Conseiller du Secrétaire d’Etat Chargé de la Mer et des Transports. Ce Conseiller m’a réaffirmé lors du déplacement fin octobre à Brest du Secrétaire d’Etat chargé des Transports que le Ministère n’abandonnerait pas les salariés de l’AGISM, encore heureux.

Le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest constate que depuis plusieurs années la Direction des Affaires Maritimes et l’ENIM ne jouent plus qu’un rôle de partenaires financiers (manque de financements des superstructures et manque d’imagination, aucune politique de développement, aucune visibilité). Les deux Administrations précitées n’ont eu aucune visibilité sur le devenir de l’AGISM, ni l’AGISM et son Conseil d’Administration sur son propre devenir. Aucune décision à long terme n’a été encouragée, rien d’innovant, nous le déplorons et nous avons décidé de ne pas laisser faire, et de faire en sorte que les 120 salariés ne soient pas abandonnés.

Le Comité d’Entreprise Extraordinaire qui s’est tenu hier à Paris, n’a rien proposé sur du long terme, juste de se « débarrasser » de 8 salariés sans aucun plan pour le maintien et le développement de l’activité. Il y quelques mois le Secrétaire du Comité d’Entreprise de l’AGISM et plusieurs salariés de l’association ont enfin obtenu (malgré des menaces) la nomination d’un Cabinet Comptable pour expertiser les Comptes de l’AGISM mais aussi afin d’accompagner les salariés.

Jean-Paul HELLEQUIN
Secrétaire Général Adjoint et Porte parole

  • JP.HELLEQUIN@WANADOO.FR
  • 06.84.62.44.52.
Posté le 6 novembre 2014 par Jean-Paul Hellequin
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info