Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

La sécurité en mer nécessite des remorqueurs adaptés

Un communiqué de Mor Glaz

Le remorqueur d’intervention, d’assistance et de sauvetage ABEILLE LIBERTE est arrivé hier au Havre avec, en remorque le pétrolier OLYMPIYSKY PROSPECT, de l’armement russe SOYCOMFLOT.

Construit en 2010 ce navire bat pavillon du LIBERIA, ce navire de 250 mètres de long et 114.000 tonnes de port en lourd a été victime lundi dans la soirée d’une avarie de safran (gouvernail). Naviguant à vide, il avait appareillé quelques heures plus tôt du Havre pour rejoindre la Russie.

L’équipage ne parvenant pas à effectuer les réparations en mer, l’armateur a décidé de passer un contrat avec la société « ABEILLES », auprès de laquelle la Marine nationale affrète plusieurs remorqueurs de sauvetage afin d’assurer la protection du littoral, dont l’ABEILLE LIBERTE, basée à Cherbourg en alerte 24h /24h 365 jrs armé par 12 Marins. Après avoir reçu le feu vert du préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord pour effecteur cette opération, l’ABEILLE LIBERTE a quitté le port du Cotentin lundi soir pour rejoindre le pétrolier, une remorque a été passée mardi matin (9 décembre). Le convoi a ensuite rejoint Le Havre, où l’OLYMPIYSKY PROSPECT a été placé en zone d’attente avant d’être pris en charge par les remorqueurs portuaires afin de gagner dans la soirée le quai de l’Asie, où il sera réparé.

Depuis l’accident du pétrolier AMOCO CADIZ sur les côtes Bretonnes en mers 1978, les Préfets Maritimes des Trois Préfectures Maritimes « Cherbourg, Brest et Toulon » ont des moyens affrétés pour assurer les secours des Marins et des biens, cependant les moyens manquent dans le Golfe de Gascogne.

Posté le 11 décembre 2014 par Jean-Paul Hellequin
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info