Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Loi Renseignement

"Nous ne pardonnons pas. Nous n’oublions pas."

Ceci n’est PAS un communiqué d’EELV Brest. C’est l’expression de citoyens qui se sont mobilisés contre le projet de loi.

Ce 4 mai, 480 député-e-s, dont 7 membres du Groupe Ecologiste, sont entré-e-s dans l’Histoire.
Pour avoir, par leur abstention voire leur approbation, validé la surveillance de masse des citoyen-ne-s français-e-s, et cautionné l’imposture de lois liberticides préparées de longue date, et ressorties dans une France encore choquée par les évènements de janvier.
Ils ont également, par leur vote, choisi de mettre un terme à l’État de Droit, en offrant la vie privée des Français-e-s au pouvoir exécutif, quel qu’il soit, sans garde-fou, si ce n’est une commission de contrôle cantonnée au rôle de simple instance consultative.

Par carriérisme, par ignorance, par faiblesse intellectuelle,
Au mépris des citoyen-ne-s et de leurs mobilisations.
Au mépris des électeurs qui leur ont donné mandat, 
Au mépris des associations et organisations qui se sont insurgés contre ces mesures attentatoires à la liberté d’expression, de réunion, de pensée et d’action,
Au mépris des acteurs du numérique.
Au mépris, parfois, de leur famille politique.

Eric Alauzet, Denis Baupin, Christophe Cavard, François Michel Lambert, François de Rugy, Véronique Massoneau et Barbara Pompili, vous avez sali les valeurs de votre parti, et vous en avez terni la couleur, devenue Vert-de-gris.
Député-e-s EELV, « Nous ne pardonnons pas. Nous n’oublions pas. »
En attendant les prochaines échéances électorales qui ne manqueront pas de punir vos prises de positions, nous exigeons les sanctions internes les plus sévères à votre encontre.

Quant à nous, citoyen-ne-s et militant-e-s, continuons à combattre cette loi.
Dès à présent, comme nous l’avons fait pour les député-e-s, contactons nos sénateurs et sénatrices, afin de leur faire mesurer la portée de leur prochain vote sur le sujet.

Posté le 8 mai 2015 par Alexandre Lhomme
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info
Nouveau commentaire
  • Mai 2015
    09:10

    Loi Renseignement

    par Chris PERROT

    Ceci n’est pas...

    Reste qu’il s’agit d’une adresse aux (seuls) députés EELV (sic) qui ont votés POUR ce texte liberticide. En l’espèce, dans le Finistère, les députés de la droite PS ont aussi soutenus ce texte le doigt sur la couture du pantalon. Parlementaires socialistes perdus en route par ces "citoyen-ne-s" ?

    Après que les adhérent-e-s EELV impliqué-e-s dans l’initiative de ce texte réglent aussi des comptes internes à leur formation politique, y’a aussi du vrai. Faut aussi savoir se dire les choses quand pour certain(e)s militant-e-s EELV impliqués dans la rédaction de ce texte ces divergences de points de vue internes à leur mouvement s’expriment ouvertement sur les réseaux sociaux depuis des mois. Quand ce n’est pas repris par la presse.

    Ceci est un point de vue ;-)