Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Sur les 7 hôtels des Gens de mer, 5 seraient sur la sellette...

un communiqué de la CGT des marins du Grand Ouest

Landerneau le 6 juin 2015

Il y a 1 an jour pour jour, le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest adressait une Lettre ouverte intitulée, « naufrage de l’AGISM » à Monsieur Frédéric CUVILLIER Secrétaire d’Etat chargé des Transports et de la Mer. Un an après la situation est toujours aussi gravissime pour les salariés.

Le 4 juin 2015, le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest et la Fédération Nationale des Marins CGT étaient représentés au Conseil d’Administration de l’Association pour la Gestion des Institutions Sociales Maritimes (AGISM) par Jean-Paul HELLEQUIN.

Les échanges ont été courtois, mais nos questions au Président Noël QUERE très précises, quels sont les moyens de l’AGISM pour retrouver une situation durable pour l’activité et pour les salariés, quelles sont les perspectives et les ambitions sur du moyen terme, afin de relancer durablement l’activité. Les réponses n’ont pas été très réconfortantes ni précises, la situation est gravissime, seuls deux établissements sur les sept encore ouverts arriveraient, nous dit-on, à s’auto-suffire (Dunkerque et La Rochelle).

Concernant La Rochelle, la CGT a rappelé, même s’il est un peu tard, que l’erreur fut de fermer la restauration en 2000 dans cet établissement particulièrement bien placé, nous avons insisté « rappelé » que l’investissement aurait été judicieux. Le Syndicat CGT des Marins ne comprend pas la volonté un peu folle de vouloir conserver un bureau à Paris.

Une vision globale du fonctionnement de l’AGISM serait à revoir et à appliquer rapidement. Nous avons dénoncé avec force la mauvaise gestion par l’ENIM durant des années concernant les logements (sociaux) de Saint-Quay par manque de publicité et de volonté, dans cette station balnéaire très prisée toute l’année, cet établissement devrait être rentable et dégager une forte valeur ajoutée.

Le Syndicat CGT des Marins (du Grand Ouest et Fédération) est plutôt « satisfait » de constater a-t-on appris lors de ce Conseil d’Administration une fin de querelle entre l’Etablissement National des Invalides de la Marine (ENIM) et l’AGISM. Par ailleurs, Madame Ségolène ROYAL suivrait ce dossier avec un intérêt particulier et serait informée de la situation.

Nous espérons une entente amenant vers une solution qui permettrait de sauver l’activité et les salariés. La stratégie de l’AGISM, attendre par manque d’ambition, de visibilité, sans changer les mauvaises habitudes, alors que nous pensons que les établissements des Hôtels Restaurants des Gens de Mer ont un avenir, à Brest, à Boulogne et ailleurs, même si les autres établissements n’ont pas été évoqués.

Il faut apprendre à savoir vendre ces établissements (face à la concurrence) qui ont une histoire, un patrimoine maritime. Les clients des établissements des gens de mer sont des amoureux du maritime et de son histoire, il faut faire connaître ces établissements et y mettre pour cela des moyens qui restent insuffisants.

Le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest et la Fédération CGT des Marins, se sont abstenus lors de l’arrêté des comptes 2014. Ils ont attiré l’attention sur les emplois ponctuels de salariés en CDD alors que 25 salariés ont été licenciés en 18 mois.

Le Syndicat CGT des Marins espère qu’à la prochaine réunion du Comité d’Entreprise prévue pour le mois de juillet 2015, à laquelle sera présent l’expert comptable nommé par le CE, l’expert donnera des pistes réalisables pour l’avenir des établissements et des 110 salariés ; que cette expertise permettra de mettre en avant les erreurs du passé à ne pas renouveler, et permettra de proposer des solutions afin de pérenniser l’activité.

Le Syndicat CGT des Marins constate avec amertume que depuis plusieurs années, les Affaires Maritimes et l’ENIM ne jouaient plus qu’un rôle de partenaires historiques. Les deux Administrations précitées n’ont eu aucune visibilité sur le devenir de l’AGISM. 

Le Syndicat CGT des Marins reste très inquiet pour les 110 salariés de l’AGISM, nous devons tous nous y mettre pour pérenniser l’activité. Le Syndicat CGT des Marins soutient le Secrétaire du Comité d’Entreprise de l’AGISM car sa tâche n’est pas facile, salariés divisés, salariés pas suffisamment unis et informés, alors que seul la cohésion pourrait les sauver.

Jean-Paul HELLEQUIN
Secrétaire Général Adjoint et Porte parole

  • Jp.hellequin@wanadoo.fr
  • 0684624452
Posté le 7 juin 2015 par Jean-Paul Hellequin
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info