Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Rentrée énergique pour les Verts du pays de Brest !

Les catastrophes sociales, environnementales se succèdent presque chaque 24h.

Le prix de l’essence à le pompe a dépassé les 1,50 euros dans les stations service de la ville...

Il y a 40 ans, les pères fondateurs de l’écologie (René Dumont, Théodore Monod...) nous avaient tous mis en garde. Tout ce qui arrive aujourd’hui, ils l’avaient annoncé, mais leurs discours, dans cette période de croissance sans limites et de productivisme acharné de l’après-guerre, était resté inaudible.

Aujourd’hui, leurs successeurs seront-ils mieux écoutés ?

C’est dans un contexte international et national particulièrement lourd que la rentrée politique s’effectue.

Logiquement, les Verts du pays de Brest, face à la presse, ont axé leur intervention sur la question des rapports entre l’énergie et le transport.

Pétrole plus rare et plus cher,

sécheresse ,

tempêtes à répétition,

fonte de la calotte glaciaire qui menace l’existence du Gulf stream,

dérèglements climatiques : (le dixième de degré qui change tout !)

ne sont que le prélude d’une grave crise de la vie en société des hommes sur la planète qui remet en cause les illusions de progrès à travers « la croissance » .

Cette crise accroît les inégalités : non seulement elle est facteur de guerre, loin de nous comme en Irak, mais aussi facteur de guerre économique, ici. Ce sont les noirs, les pauvres et les démunis qui errent à la Nouvelle Orléans dévastée, plus près de nous ce sont les familles à revenus modestes qui, les premières, voient leur autonomie de déplacement réduite. Comment vont-elles vivre cette nouvelle frustration ?

Favoriser l’autonomie et la responsabilité des personnes est indispensable si on veut une mutation plutôt que les guerres et l’insécurité. C’est aujourd’hui qu’il faut apprendre à vivre ensemble : prévoir l’avenir et réduire les inégalités c’est lié ! Mettre en place les concertations, la transparence, nécessaires pour faire face à ces défis et faire reculer la rupture ressentie et parfois vécue entre les habitants et leurs élus ...


Le transport collectif, une réponse et une priorité !

à Brest c’est :

- privilégier le transport collectif le bus, expérimenter la gratuité, un trans-rade, pédibus, covoiturage(exemple rennais) et tout de suite accélérer le dossier tramway ; c’est possible et c’est même de plus en plus notre devoir. Avec l’année supplémentaire que va compter le mandat, nous ferons tout pour que le chantier démarre en 2007 (achat des rames, et construction du dépôt).

- c’est mettre le TGV avant les dizaines de millions de l’extension de l’aéroport

- se déplacer à pied en vélo le long de la Penfeld, avec un troisième pont (les Capucins) et un quatrième pont (le petit pont)

Posté le 8 septembre 2005 par Christian Bucher
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info
Nouveau commentaire
  • Janvier 2011
    19:45

    Rentrée énergique pour les Verts du pays de Brest !

    Bonjour Intéressant le tramway à Brest ! Combien de kwh annuels consommera le réseau de tramway brestois ? Quelle est la puissance nominale d’une rame de tramway brestois ?
  • Septembre 2005
    22:42

    Gratuité des bus

    par Chris Perrot

    Je ne peux que me féliciter que les Verts brestois s’approprient la réflexion proposée en 2003 par BAGA ! (Brest à gauche autrement) et Une Autre Gauche pour l’Avenir de Plouzané sur une éventuelle gratuité des transports en commun à Brest et sur la mise en place d’une expérimentation rue Jean-Jaurès et Siam.

    Il est clair qu’un prix élevé du ticket de bus reste un frein à la fréquentation des transports en commun et donc un encouragement à utiliser sa voiture personnelle.

    Cependant, il est à noter que le prix du ticket de bus a subit une augmentation de 10% depuis la mise en place de l’équipe municipale actuelle, passant de 1 euro à 1,10 euros le ticket unitaire.

    De fait, il s’avére pertinent de vous demander qu’elle est l’évolution prospective sur une probable augmentation du prix du billet dans les années à venir avec la mise en place d’un tramway à Brest ?

    Tramway et gratuité des transports à Brest seraient-ils compatibles ?

    Un peu de transparence sur ce point (hors polémique) serait pertinent lorsque l’on considére que le coût d’investissement de la mise en place d’un tramway à Brest est passé de 200 millions d’euros en 2002 à une estimation de 245 millions d’euros en 2004 (hors augmentation prévisible).

    D’autre part, l’on peut considérer que le vélo est le parent pauvre de la politique transports des élus brestois. Par exemple, aujourd’hui, il est impossible de savoir comment serait organisé la cohabitation (tramway/voiture/vélos/piétons) sur le pont de Recouvrance en cas du passage d’un tramway. Les rares interventions des élus s’arrêtant à la problèmatique (tramway/voiture). La cohabitation avec les cyclistes n’est jamais évoquée. Il est bon de rappeler que les vélos doivent circuler sur la route et non sur les trottoirs. De toute façon, sur le pont de Recouvrance, les trottoirs sont trop étroits pour une éventuelle et illégale cohabitation vélo/piéton.

    Le projet Tramway ne serait t-il pas en fin de compte la "carotte électorale" des libéraux socialistes locaux pour ramener les Verts dans leur sillage ?

    Bien cordialement,

  • Septembre 2005
    19:18

    > Rentrée énergique pour les Verts du pays de Brest !

    REBELLION ENERGETIQUE CONTRE L’EMPIRE ATOMIQUE

    Face à la contre-attaque de l’Empire atomique, Greenpeace lance la rébellion énergétique

    30 ans après le lancement d’un vaste programme qui fait de la France le pays le plus nucléarisé au monde, et alors que l’industrie nucléaire a entamé le 21e siècle sur le déclin, l’Empire atomique français prépare sa contre-attaque. En cette fin d’année notre pays entre dans une nouvelle phase de perturbation atomique. La rébellion énergétique doit s’organiser !

    http://www.rebellion-energetique.org/