Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Hotel Restaurant des Gens de Mer de Boulogne/Mer,

Un communiqué de la CGT des marins du Grand Ouest

Landerneau le 27 juillet 2015

Les 12 salariés de l’Hotel Restaurant des Gens de Mer de Boulogne/Mer, doivent être impérativement reclassés si l’établissement situé quai Chanzy devait être démoli pour, laisser sa place à un projet cher au Maire de Boulogne/Mer. Le Syndicat ramène chacun face à ses responsabilités, les responsables du fiasco de l’AGISM sont connus !!! Ils sont tous nommés dans ce communiqué.

Le Mercredi 22 juillet 2015 les salariés disponibles de l’Hôtel Restaurant des Gens de Mer de Boulogne /Mer tenaient un point presse en présence de Jean-Paul HELLEQUIN pour le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest, et de Jean LAPLACE de l’Union Locale CGT de Boulogne/Mer. Lors de ce point presse, les salariés et les représentants CGT se sont clairement exprimés « ils exigent », que tous les salariés soient reclassés après des formations si nécessaire. Rappelons que la municipalité de Boulogne/Mer a décidé de démolir l’Hôtel Restaurant des Gens de Mer pour réaliser son projet République. Si ce projet devait se réaliser, tous les salariés des Gens de Mer doivent forcément retrouver leur « une » place. Le Maire a forcément ce pouvoir, ou alors à que peuvent encore les Elus, et notamment celui qui est à l’origine du projet République, ces 12 salariés doivent faire partie du projet.

Lorsque Monsieur Frédéric CUVILLIER, Maire de Boulogne, Député, ancien Ministre de tutelle de L’Etablissement National des Invalides de la Marine (ENIM), de l’Association pour la Gestion des Institutions Sociales Maritimes (AGISM), et de la Direction des Affaires Maritimes (DAM) répond à la presse, que les salariés pourraient être reclassés sur d’autres sites appartenant à l’AGISM, il avoue « démontre », qu’il ne s’est jamais intéressé à ce dossier social.
Il fait aussi semblant de ne pas connaître les causes « les responsables » du naufrage de l’AGISM. 
Il ne se soucie guère du devenir des salariés de Boulogne certes, lui ancien Ministre visiblement ne connaît pas la situation des autres sites ni de l’AGISM ! Cette Direction Générale de l’AGISM est d’une « remarquable » incompétence qui ne pourra pas sauver les établissements, il faut une nouvelle équipe, délocalisée, pour une nouvelle stratégie, avec moins d’intérêts personnels le siège parisien coûterait plus de 2 Millions €uros annuellement, soit le tiers du chiffre d’affaires de l’AGISM. 

Le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest, ramène Monsieur Alain GUIGONIS Directeur Secrétaire Général de l’AGISM à ses déclarations du 24 juillet 2015 à la presse, son seul souci est d’aller jusqu’au bout de son mandant en laissant derrière lui un naufrage social, en tant que Secrétaire Général il a lui aussi de lourdes responsabilités dans la mauvaise gestion de l’AGISM. Le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest souhaite attirer l’attention une fois encore, sur la notion des coresponsabilités de l’ENIM, AGISM et de la DAM et du Ministère de tutelle dirigé fut un temps par Monsieur Frédéric CUVILLIER.

En détenant la propriété de certains hôtels, l’ENIM détient l’outil de travail des salariés et donc doit assumer « assurer » ses responsabilités sociales au plus haut niveau à Boulogne/Mer et ailleurs si cela était nécessaire. L’expertise comptable qui avait été diligentée par le Comité d’Entreprise (CE), démontre « confirme » ce que le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest et la Fédération des Syndicats Maritimes CGT craignaient « dénonçaient » depuis longtemps, une mauvais gestion. Le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest, avait été rassuré par le Conseiller de Monsieur CUVILLIER, que le Ministère n’abandonnerait pas les salariés de l’AGISM (encore heureux) à Boulogne nous sommes dans le vif du sujet, il nous semble que le discours, ne collerait plus aux engagements, aux promesses !!!!
Lors du (CE) du 6 juillet 2015, l’expertise comptable laisse apparaître des lacunes, de graves manquements de la part de la Direction Générale de l’AGISM et notamment un manque sérieux, aucun dynamisme commercial. La même expertise donne des pistes pour redévelopper l’activité, mais l’AGISM, a-t-elle une volonté de relancer l’activité ?

Jean-Paul HELLEQUIN
Secrétaire Général Adjoint et Porte parole

  • JP.HELLEQUIN@WANADOO.FR
  • 06.84.62.44.52.
Posté le 30 juillet 2015 par Jean-Paul Hellequin
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info