Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Déclaration faite lors de la réunion de la Commission Locale de l’Eau du SAGE de l’Elorn par les associations : Bretagne Vivante, Eaux et Rivières de Bretagne et AAPPMA de l’Elorn

Soutien des élu.e.s EELV de Brest et Brest Métropole

Le ruisseau de Loc-Eguiner Ploudiry : un ruisseau martyre ? A quand la "prochaine" ?

Pour la quatrième fois en 5 ans le ruisseau de Loc-Eguiner Ploudiry a subi une pollution avec mortalités de poissons. Dont 3 ayant pour origine le même élevage.
Si le dernier rejet, visuellement a détruit la faune piscicole sur environ 200 mètres dans le Ru affluent du ruisseau du Logui (l’impact reste à déterminer plus en aval), ces rejets à répétition condamnent la restauration naturelle de cet affluent important de l’Elorn où chaque hiver des centaines de truites et des dizaines de saumons viennent se reproduire. Il est d’ailleurs permis de se demander si ce n’est pas là la face visible de l’iceberg et si une présence plus assidue sur ce ruisseau ne permettrait pas de constater des rejets réguliers ?

En effet, la dernière pollution en date du jeudi 12 mai -la mortalité piscicole a eu lieu entre le 11 mai et le matin du 12- n’était pas consécutive à un rejet massif mais à une pollution datant de plusieurs jours, sinon plusieurs semaines - présence de tubifex et substrat du Ru enseveli sous les algues brunâtres et verdâtres.

A titre d’information, nous tenons à préciser que depuis plusieurs années, la gravité des pollutions dans ce secteur a été attestée :

  • Une première fois (suite à la pollution du 08/06/2011) (voir transaction civile entre deux parties l’AAPPMA de l’Elorn et l’éleveur).
  • Une seconde (suite à la pollution de septembre 2012) par un jugement auprès du traibunal d’instance de Brest.

L’origine de ces pollutions se situe au niveau de l’élevage de M. Billon pourtant équipé d’un système d’épuration.
Ceci précisé, la multiplication de ces faits interpelle le collège associatif sui siège à la CLE.

Nous considérons en effet que l’éleveur concerné, vice président de la CLE, premier magistrat de la commune, devrait montrer l’exemple, d’autant qu’il a été choisi par ses pairs pour agir et sensibiliser la profession agricole sur le thème de la pollution (voir réalisation d’une plaquette d’information).

Les associations n’ont pas pour vocation à passer leur temps au chevet du ruisseau de Loc Eguiner et à monter des dossiers pour engager des affaires de contentieux. Cette situation devient franchement insupportable d’autant, répétons-le, que le dernier rejet témoigne, non pas d’une pollution "accidentelle" mais bien d’un rejet chronique. A l’évidence nous sommes donc là en présence d’un dysfonctionnement et non d’une problématique passagère.

Compte tenu de la répétition de ces faits qui affectent régulièrement la qualité des eaux et l’équilibre de la faune piscicole sur un site de grande qualité patrimoniale (secteur en Natura 2000) nous demandons à M. Billon, en sa qualité de vice-président de la CLE, à la veille de la révision du SAGE ELORN, d’en tirer les conclusions qui s’imposent.

Le 25 Mai 2016
Bretagne Vivante, Eaux et Rivières de Bretagne et AAPPMA de l’Elorn

M. Billon, suite à cette déclaration, s’est emporté en traitant les associations d’"ayatollahs". Les associations de protection de l’environnement sont des associations sérieuses, détentrices d’une mission citoyenne. Il est complètement lamentable de les traiter comme l’a fait M. Billon. Intervention de Yann Fañch Kernéis, élu EELV Brest Métropole et membre de la Commission Locale de l’Eau (CLE). Soutient du groupe des élu.e.s EELV de Brest et de Brest Métropole : Nathalie Chaline, Pierre Guézennec, Marif Loussouarn, Ronan Pichon (membre de la CLE).
Posté le 27 mai 2016 par Maëtte Lannuzel
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info