Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Rapport annuel sur le prix et la qualité des services de l’eau et de l’assainissement de Brest métropole

Les interventions de vos élu.e.s au conseil de Métropole du 24 juin 2016

Vous trouverez ici la dernière intervention de vos élu.e.s EELV au conseil de métropole du 24 juin 2016 au sujet du Rapport annuel sur le prix et la qualité des services de l’eau et de l’assainissement de Brest métropole

Délibération n°16 : Rapport annuel sur le prix et la qualité des services de l’eau et de l’assainissement de Brest métropole (2015)

Monsieur le président,

Tout d’abord, nous notons les projets à l’étude en vue d’améliorer le service :

  • Le chantier entrepris sur la tarification sociale de l’eau auquel nous tenons beaucoup.
  • L’amélioration de la performance énergétique du four de la station du port consistant à mettre en œuvre une turbine, qui, à partir de l’énergie due aux fumées, permettrait de produire de l’électricité ; même s’il serait peut-être plus judicieux de valoriser ses boues, plutôt que de brûler des déchets organiques.

Concernant ensuite la qualité de l’eau, nous constatons aujourd’hui quelques signes d’amélioration en Bretagne. Cela est dû aux efforts des collectivités, comme la nôtre, qui participe au financement du Syndicat de l’Elorn à hauteur de 442 000 € par an. Et cela est dû également à l’action des associations de protection de l’environnement, qui sont de véritables sentinelles de l’environnement depuis de nombreuses années. Enfin, certains agriculteurs font aussi un effort qui est à saluer.

Cependant, nous sommes encore loin d’un bon état écologique de l’eau en Bretagne.

Les taux de nitrates dans la Penfeld restent encore au-dessus de l’objectif du SAGE, qui est de 22 mg par litre.

On continue de ramasser d’importantes quantités d’algues au Moulin Blanc (603 m3 en 2015) et 102 m3 sur les plages de Penn an Traon et du Passage.

On a constaté également des proliférations records de phytoplanctons toxiques depuis 2012, notamment l’alexandrium et le pseudo-nitzchia, ce qui a provoqué l’interdiction du ramassage des moules en 2012 et 2014, ainsi que l’interdiction de vente des coquilles Saint Jacques de la rade en 2014 et 2015.

On observe aussi la présence de glyphosate dans les eaux de la rade, ainsi que de diuron, alors que celui-ci est interdit depuis 2 003.

Enfin, il faut noter des contaminations bactériologiques chroniques, particulièrement au fond de la rade, sur les plages du Moulin Blanc, de Penn an Traon et de la Cantine. Il est donc impératif de poursuivre les efforts sur l’assainissement individuel et collectif, ainsi que sur l’origine des pollutions comme les apports d’origine agricole en aidant les conversions et les installations en agriculture biologique.

Les élu.e.s EELV de Brest Métropole.
Posté le 27 juin 2016
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info