Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Centrale nucléaire de Brennilis : le démantèlement du bloc réacteur se fera-t-il dans les meilleures conditions de sécurité et de santé ?

Communiqué de presse commun des associations AE2D (Agir pour l’Environnement et le Développement Durable) et Sortir du Nucléaire Cornouaille

Les représentants des associations AE2D (Agir pour l’Environnement et le Développement Durable) et Sortir du Nucléaire Cornouaille, ont participé vendredi 21 octobre 2005 à la réunion de l’Observatoire du démantèlement de la centrale de Brennilis

Suite aux articles de presse parus pour OF (22/10/2005) et le Télégramme(24/10/2005), ils tiennent à souligner que c’est une phase très dangereuse pour la santé des travailleurs qui va être abordé avec le démantèlement du bloc réacteur. Au début en 1996, EDF et CEA ne voulaient l’aborder que dans 40 ou 50 ans, dans des documents remis à l’époque(1) ( [1], on lit la phrase suivante :


« pour le démantèlement final du réacteur (niveau 3), il semble avantageux d’attendre la décroissance de la radioactivité résiduelle de la cuve et des internes du réacteur afin de réduire l’exposition aux rayonnements des personnes chargées des travaux et de minimiser les quantités de déchets radioactifs relevant du stockage souterrain à l’ANDRA . »

Nous nous inquiétons par rapport aux risques l’on va faire courir aux travailleurs du nucléaire. Dans l’étude des 3 scénarii : la dose collectivement reçue triple dans le scénario dit « immédiat » par rapport au scénario « après 40 ans ».

Bien sûr on nous tient un discours qui se veut très rassurant mais lorsque Roger Abiven demande une expertise indépendante pour le suivi des conditions de travail et de la santé on nous répond que c’est l’ IRSN qui s’en charge ; or cet organisme est juge et partie du lobby nucléaire comme on a pu le voir avec le nuage de Tchernobyl.

Nous inquiétons par rapport aux problèmes des déchets y compris leur transport générés par cette phase dite « niveau 3 » car dans les documents remis à l’Observatoire on peut y lire (1)

« Certains matériaux présentent des activités massiques d’un niveau supérieur aux limites maximales définies par l’ANDRA pour le centre de stockage de l’Aube » .

Dans un autre document EDF-CEA plus récent(2)
 [2], on lit sur le problème des déchets : « La catégorie "FMA vie longue" pose problème pour la déconstruction de la centrale des Monts d’Arrée car les stockages ne sont pas disponibles pour
tous les scénarios envisagés »
(le scénario posant problème étant celui qui a été retenu), celui dit « immédiat »,
« Cette libération du site ne peut être effective que si tous les déchets générés bénéficieront d’une évacuation disponible. »

La décision du choix du scénario dit « immédiat » est prise alors que le débat parlementaire sur les déchets nucléaires n’est pas fait.

A cette réunion du 21 octobre, nous avons bien eu confirmation du budget pharaonique de cette opération : 480 millions d’euros - 5 fois plus que prévu souligne la cour des Comptes (voir Ouest France janvier 2005)- pour une centrale qui a fonctionné 18 ans et nécessitera 33 ans au moins pour sa construction-déconstruction !

Le recours évoqué lors de cette réunion à un appel d’offres pour le démantèlement du bloc réacteur permettra-t-il de rester dans l’enveloppe prévue dans les meilleures conditions de sécurité et de santé ?

Il est urgent de sortir du nucléaire pour arrêter de produire les déchets nucléaires.


Contacts :

AE2D (Agir pour l’Environnement et le Développement Durable)- Roger Abiven : tél. 02 98 49 53 92

Sortir du Nucléaire Cornouaille - Chantal Cuisnier : tél. 02 98 53 81 79

[11) documents CEA-EDF remis à la séance de l’Observatoire du 19 décembre 1996

[2(2) documents CEA-EDF de l’Observatoire du 9 novembre 1999 (étude de faisabilité de démantèlement de niveau 3)

Posté le 26 octobre 2005
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info
Nouveau commentaire
  • Mai 2009
    11:30

    Centrale nucléaire de Brennilis : le démantèlement du bloc réacteur se fera-t-il dans les meilleures conditions de sécurité et de santé ?

    par rekcufrehtom
    on ne parle pas de ce que l’on ne connait pas.....