Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Restic

Une intervention de vos élu.e.s au conseil de métropole du 17 mars 2017

Vous trouverez ici l’intervention de vos élu.e.s EELV au conseil de métropole du 17 mars 2017 au sujet de la vallée du Restic.

Délibération n° 17 : Projet de voie de liaison Nord Lambézellec, entre l’échangeur Kergaradec à Gouesnou et le giratoire du Spernot à Brest. Approbation des objectifs et des modalités de concertation du public

(5m50 Intervention présentée par Ronan Pichon)

Après que ce projet ait été mis en arrêt car le tribunal administratif de Rennes a annulé fin mars 2016, la Déclaration d’utilité publique du projet de voie de contournement nord par la vallée du Restic. Brest Métropole a fait appel de la décision. La décision de la cour administrative d’appel de Nantes n’est d’ailleurs à ce jour, pas encore connue. Par ailleurs, concernant le fond de ce projet, AE2D et Bretagne vivante ont obtenu une décision d’annulation de l’arrêté du 12 août 2014 dit de « dérogation espèces protégées » relatif au projet, pour laquelle Brest Métropole n’a pas fait appel.

De nombreuses association et autorités compétentes, La DIREN (Direction régionale de l’environnement) de Bretagne, la DREAL (Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement, ont déjà émis, des avis défavorables au passage dans la vallée. Pourquoi cet entêtement, pourquoi rouvrir une nouvelle procédure de concertation autour d’un projet pour lequel des associations agrées au titre de la protection de l’environnement se sont déjà dites prêtes à retourner en contentieux ?

La vallée joue un rôle de corridor écologique non négligeable, une « trame verte et bleue » et sa préservation est vitale. Elle joue aussi un rôle primordial pour le cadre de vie des brestois.e.s. Ainsi, comme l’affirme Bretagne Vivante, « la vallée du Restic peut et doit avoir une vocation sociale et écologique ; cette fonction est inconciliable avec la construction d’une voirie. »

Il existe des solutions alternatives au passage dans cette vallée qui n’ont jamais été réellement étudiées. Le Boulevard de l’Europe peut aussi être amélioré. Les écologistes proposent de le rendre plus fluide, moins bruyant avec l’aménagement de ronds-points (l’emprise est suffisante) et avec un revêtement prévu à cet effet.

L’amélioration de la sécurité routière est présentée comme un argument en faveur de ce projet. Cependant, il faut savoir que l’accidentologie augmente pour les piétons et les cyclistes et non pas pour les automobilistes à Brest. Renforcer la sécurité routière ne passe donc pas simplement par la création de nouveaux axes.

Enfin, il est regrettable que ne soient pas prises en compte les évolutions émergentes concernant les moyens de transport comme la motorisation électrique qui atténue les nuisances causées par le trafic automobile, la généralisation des véhicules autonomes qui amènera à une baisse du trafic. C’est un projet d’un autre âge. Souvenons-nous que Pompidou est mort !!

En raison des modalités et des objectifs proposés de concertation publique et comme nous l’avons fait pour toutes les autres délibérations proposées au conseil communautaire concernant le passage d’un axe routier dans la vallée du Restic, les élu.e.s EELV voteront contre cette délibération.

Retrouvez les interventions de vos élu.e.s en version audio sur le site de Brest.fr ici ou en version vidéo grâce à la chaîne des Sycophantes Vidéastes ici.
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info