Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Cette année encore, les élèves bilingues (français-breton) des filières publiques ne pourront pas passer le breton en LV1 lors des épreuves du baccalauréat

Dans quelques mois, les candidat-e-s aux épreuves du baccalauréat général et technologique devront choisir la langue vivante 1 qu’ils souhaitent présenter à l’examen.

Or le BO (Bulletin Officiel) de l’Éducation National précise :

Peuvent faire l’objet d’épreuves obligatoires au baccalauréat général, les langues vivantes suivantes :
au titre des épreuves obligatoires de langue vivante 1 : allemand, anglais, arabe, arménien, cambodgien, chinois, coréen, danois, espagnol, finnois, grec moderne, hébreu, italien, japonais, néerlandais, norvégien, persan, polonais, portugais, russe, suédois, turc, vietnamien.
(La liste est identique pour les baccalauréats technologiques)

On note l’exclusion des langues régionales de cette liste, ainsi que de certaines langues étrangères.
De fait, les textes officiels de l’Éducation Nationale prévoient une inégalité de traitement entre les différentes langues pour l’épreuve de LV1.

Or, les élèves des filières bilingues reçoivent depuis la maternelle un enseignement à parité horaire français/breton et cet enseignement spécifique n’est donc pas valorisé au baccalauréat.

Ainsi, en Bretagne, un-e élève de terminale et suivant la filière bilingue français-breton depuis la maternelle (soit près de 15 ans d’apprentissage et de pratique du breton) ne pourra pas passer cette langue en LV1. Cherchez la cohérence !

Force est ainsi de constater qu’il existe une hiérarchie des langues dans certains esprits : d’un côté, les langues "dominantes", de l’autre les langues "minoritaires", et donc "inférieures".

Opposé-e-s à une telle conception, les élu-e-s EELV de Brest et Brest-Métropole demandent que les langues régionales soient à égalité de traitement avec les autres langues évaluées et donc qu’elles puissent être choisies au baccalauréat en LV1 et ceci dès juin 2018.

Les élu.e.s EELV de Brest et Brest métropole

Posté le 29 septembre 2017 par Marie Jabbar
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info