Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

A voir absolument : "Greenpeace : opération Plutonium "du 9 au 13 janvier sur Arte

L’association écologiste internationale a fait de la France, puissance la plus nucléarisée au monde, l’un de ses principaux théâtres d’opération. Pendant un an, entre Cherbourg, Cadarache et l’Île longue, ARTE a suivi ses militants au cours de leurs actions.

"Greenpeace : opération Plutonium "

Une film documentaire d’Éric Guéret diffusé en 5 émissions.

Voici comment il est présenté par Arte France :

"Éric Guéret a obtenu l’autorisation de suivre, pendant une année, la préparation et le déroulement d’une campagne antinucléaire de Greenpeace. Dans les bureaux et sur le terrain, il a filmé la préparation des actions et leur déroulement, les relations avec la presse, les négociations avec les forces de l’ordre... Tourné en équipe légère selon les principes du cinéma direct, au plus près des personnages, ce feuilleton documentaire est le premier film réalisé en toute liberté au coeur de la machine Greenpeace. Outre les nombreux activistes participant à l’opération dirigée par Yannick Rousselet, on croise au fil des épisodes le député vert Noël Mamère ainsi qu’Eugène Riguidel, navigateur formé à l’école d’Éric Tabarly, sympathisant de la première heure de Greenpeace et membre de la Flottille pour une mer sans nucléaire."

Les cinq émissions qui relatent des actions menées en 2005 :

Haute tension en mer

Lundi 9 janvier 2006 à 20h15

Cherbourg. Deux bateaux chargés de plutonium américain sont attendus à une date tenue secrète par les autorités. Au bureau de Greenpeace, Yannick Rousselet prépare une action de grande envergure. Sous l’oeil des caméras, les canoës et zodiacs de Greenpeace vont s’emparer de force du quai où le plutonium doit être débarqué.


Cherbourg en alerte rouge

Mardi 10 janvier 2006 à 20h15

Au large de Cherbourg, le bateau de Greenpeace l’Esperanza patrouille pour tenter de localiser les bateaux américains. À Cherbourg, les activistes jouent à cache-cache avec les forces de l’ordre et mobilisent une flottille antinucléaire. Le navigateur Eugène Riguidel décide de pénétrer avec son petit dériveur dans la zone interdite de l’arsenal...


Bras de fer sur la route

Mercredi 11 janvier 2006 à 20h15

Le plutonium américain approche de Cherbourg. Greenpeace décide de déclencher le blocage de la route que le convoi doit emprunter : un camion, quinze activistes et plusieurs cars de police se font face devant l’oeil des caméras...


Convoi sous haute surveillance

Jeudi 12 janvier à 20h15

Au tribunal de Cherbourg, Areva et Greenpeace s’affrontent par avocats interposés. Le plutonium américain arrive enfin, de nuit, dans la rade de Cherbourg. Dans le port en état de siège, le déploiement de forces militaires est impressionnant. Un Zodiac de Greenpeace tente d’emmener des journalistes filmer l’arrivée du bateau mais l’embarcation est arraisonnée par la marine française...



Confrontation à l’Île longue

Vendredi 13 janvier 2006 à 20h15

Alors que le procès d’Eugène Riguidel se tient à Cherbourg, Greenpeace surveille l’usine où sont traités les déchets nucléaires. À Brest, l’Arctic Sunrise, un navire de Greenpeace, est mobilisé devant l’Île longue, le plus gros site nucléaire militaire où sont stockées les 288 têtes nucléaires constituant l’arsenal français.

<img949|center

Posté le 8 janvier 2006 par Christian Bucher
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info