Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Présentation de la délibération sur le rapport sur la situation en matière d’égalité femmes hommes

[Conseil municipal du 12 octobre 2017]

Vous trouverez ici l’intervention de vos élu.e.s EELV au conseil municipal du 12 octobre 2017 sur le sujet suivant : Présentation de la délibération sur le rapport sur la situation en matière d’égalité femmes hommes.

Monsieur le Maire, cette délibération est le rapport pour lequel on nous demande de prendre acte, sur la situation en matière de l’égalité femme homme. Ce rapport témoigne de la diversité des actions développées par et dans la collectivité. Cependant, au regard des données que l’on y trouve, des données genrées, il existe des différences importantes qui persistent entre les femmes et les hommes et majoritairement, on le voit dans le rapport, en défaveur des femmes.
Monsieur le Maire, chères collègues et chers collègues, mesdames, messieurs, je souhaite dire quelques mots. Vous lirez dans ce rapport que c’est depuis à peine 10 ans que l’égalité entre les femmes et les hommes est inscrite dans la Constitution. C’est un point d’appui certes, mais dans notre pays où les grandes déclarations ne nous ont jamais étouffé, le chemin vers les changements nécessaires pour l’égalité entre les deux parties du genre humain reste ardu, difficile, et pas du tout spontané. Il ne suffit pas de créer uniquement dans quelques villes des délégations d’ajointe à l’égalité femme homme pour avancer sur cette cause. Parce qu’à la question : l’égalité est-elle un sport de combat, je réponds, et je ne suis pas la seule, oui. Quand on me dit que c’est sûrement un combat difficile et solitaire, alors là je réponds non. Non ce n’est pas un combat solitaire, pas ici en tout cas. C’est un combat solidaire, comme le dit ma camarade Roseline.

Depuis 3 ans, autour de cette délégation, je voudrais signaler qu’il y a un réseau qui agit avec l’appui précieux de beaucoup de mes collègues adjointes et adjoints concerné.e.s dans plusieurs des services. Et je voudrais souligner ici le travail que l’on fait avec Gaëlle Abily à la culture avec Patrick Appéré au sport. A la culture, nous menons un grand travail pour regarder si les soutiens entre les créateurs et les créatrices sont différents. Qu’est-ce qu’on fait, comment on programme avec les différents établissements qui agissent en notre nom pour la culture à Brest ? Sur le sport c’est pareil. P. Appéré et ses services travaillent bien parce que non seulement il y a de belles équipes de femmes dans le sport à Brest, mais ils se sont même mis à nous organiser des opérations 100% filles. Pourquoi ? Pas par idéologie. Parce que l’on voit disparaitre les pré-adolescentes de la pratique sportive. Avec mes camarades que je viens de citer, avec d’autres aussi, on travaille sur la sécurité. On a réalisé et on va encore réaliser un certain nombre de marches dans la ville. Et c’est pour ça que je suis intervenue tout à l’heure pour plus de sécurité dans l’espace publique pour les femmes et souvent aussi leurs enfants. Sur l’éducation, où je travaille avec ma camarade Emilie Kuchel, on bosse ensemble. On travaille aussi sur le respect au travail, c’est-à-dire qu’avec mon collègue vice-président au personnel, c’est quelque chose qu’il faut bien faire avancer. C’est ce qui se fait ici et c’est ce qui se fera encore.

Je ne sais pas si vous avez eu le temps de regarder, au moins une partie, de la soirée sur France 2 sur le harcèlement au travail. Je crois que ce sont des choses, M. Le Maire, sur lesquelles vous êtes bien décidés avec nous à aller plus loin. Nous sommes aussi intervenus dans notre communication, pour notre personnel avec Tandem et aussi pour l’extérieur avec notre site égalité femme homme. Je vous inviter à regarder comment on progresse dans Sillage, le notre, le seul qui existe à mes yeux. Nos journalistes parlent d’habitantes et d’habitants, de créateurs et de créatrices. Ils ont encore un peu de mal avec l’écriture inclusive, mais je ne désespère pas ! Je ne désespère pas de voir les choses encore avancer.

Et M. la Maire, je n’oublie pas votre engagement. Parce que le 13 décembre dernier, en 2016, vous avez signé la convention pour une communication sans stéréotype de sexes. Et ça c’était vraiment quelque chose, ça a marqué une étape importante. Je voulais vraiment vous en remercier et je pense qu’on est dans la bonne voie et qu’il faut accélérer. Je pourrais vous énumérer beaucoup d’actions comme ça, de projets qui sont dans nos politiques publiques. Pour cela je ferai prochainement un document illustré sur nos actions en lien avec ce rapport d’activité.

Dans l’autre moitié de notre mandat, nous allons avancer, je le pense parce que ça commence à se mettre en place. Nos budgets des politiques publiques seront de plus en plus élaborés à l’aune de l’égalité femme homme. En culture, on va continuer avec Gaëlle à travailler là-dessus. Sur le projet éducatif et citoyen, dans le cadre du contrat de ville, avec Isabelle Mescouet. Et puis aussi sur le sport, pour que la ville regarde ce qu’elle fait avec ses budgets pour voir comment nous sommes au service, le plus égalitaire possible, de nos concitoyens et de nos concitoyennes, quel que soit l’âge qu’ils aient. Je pense que, ces budgets sensibles au genre pour notre collectivité c’est un objectif en cours.

Pour moi, au bout de 3 ans, je ne suis pas du tout désespérée, je suis même enthousiaste, même si c’est un sport de combat. Je suis très enthousiaste parce que je ne suis pas toute seule. Avec l’ensemble de l’équipe, je n’ai pas cité tout le monde, je vous sensibilise et vous êtes déjà bien sensibilisé sur beaucoup de chose. Je voulais vous dire M. le Maire, j’espère que mon enthousiasme durera encore 3 ans.

Retrouvez les interventions de vos élu.e.s en version audio sur le site de Brest.fr ici ou en version vidéo grâce à la chaîne des Sycophantes Vidéastes ici.
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info