Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

"Le droit de l’eau, libre, potable et gratuite" : réunion publique avec Danielle Mitterrand et Jean Luc Touly le 23 février à Brest

Danielle Mitterrand a créé la fondation "France-Libertés" en 1986. Parmi ses priorités : l’eau.

Le 25 Octobre 2005 l’association a lancé une grande campagne nationale sur "Le droit de l’eau, libre, potable et gratuite" pour informer et sensibiliser le plus grand nombre de citoyens français sur l’urgence d’agir pour que l’accès à l’eau devienne un droit universel. Dans le prolongement elle lançait, le 8 janvier 2006, le mouvement des "porteurs d’eau" afin que chacun puisse s’impliquer localement à ce mouvement mondial.

C’est dans le cadre de cette campagne de France-Libertés que Danielle Mitterrand sera reçue le 23 février par les associations S-eau-S, AE2D (Agir pour l’Environnement et le Développement Durable) et DES (Démocratie, Ecologie, Solidarité).

Danielle Mitterrand sera accompagnée de Jean-Luc Touly président de l’Association Française pour un Contrat Mondial de l’Eau (ACME) et auteur, avec Roger Lenglet, de "L’eau des multinationales, les vérités inavouables" (Fayard). Salarié de la CGE depuis 1976, membre de Anticor (association de lutte contre la corruption) et du conseil scientifique de Attac, Jean-Luc Touly y dénonce le danger pour la démocratie des méthodes utilisées par les grandes compagnies de l’eau en France et dans le monde.

Pourquoi dans le Nord Finistère ?

Parce que notre région est particulièrement affectée par des problèmes de pollution liés aux pratiques d’une économie orientée vers le profit de quelques uns. Parce que cette situation de pollution y favorise la main-mise des groupes privés de l’eau. Parce que l’accès gratuit à l’eau est loin d’y être assuré quand on sait que dans certaines communes du Nord Finistère il faut payer une "part fixe" supérieure à 260 € € avant de pouvoir consommer la première goutte d’eau.


Pourquoi à Brest pour une conférence ?

Parce que la communauté brestoise est la principale consommatrice et gestionnaire de l’eau sur le Nord Finistère. Parce que sa responsabilité est majeure dans la protection et l’économie de la ressource, parce qu’elle a les moyens d’agir pour une politique sociale de l’eau. Parce qu’il lui appartient de rendre à la gestion de l’eau son caractère de service public par un retour à la régie directe.

Et aussi, parce que nos concitoyens, ici comme ailleurs, sont prêts à devenir des "porteurs d’eau" afin que l’eau devienne réellement patrimoine commun de l’humanité, libre, potable et accessible à tous gratuitement.

S-eau-S ; AE2D ; DES

le tract de réunion publique "Le droit de l’eau, libre, potable et gratuite" à Brest
Posté le 8 février 2006 par Gérard Borvon
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info
Nouveau commentaire
  • Février 2006
    08:14

    "Le droit de l’eau, libre, potable et gratuite" : réunion publique avec Danielle Mitterrand et Jean Luc Touly le 23 février à Brest

    par el ryu
    à lire cet article sur la consommation d’eau minérale.

    Voir en ligne : Les capitalistes n’aiment pas le progrès.