Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Le pari réussi du Réseau Sortir du Nucléaire

Le printemps des anti-EPR : 30 000 manifestants à Cherbourg !

Le nucléaire tue l’avenir !

Ce grand rassemblement international a permis de démontrer une vraie opposition au réacteur de nouvelle génération EPR, et de marquer les vingt ans de la catastrophe de Tchernobyl en Ukraine( l’explosion du réacteur no 4 de Tchernobyl s’est produit le 26 avril 1986 ).

Le premier réacteur EPR (European Pressurised Reactor) français doit être construit par EDF à Flamanville (Manche) pour une mise en service en 2012. Un réacteur franco-allemand de Siemens et Areva, destiné à remplacer les 58 réacteurs qui équipent actuellement les 19 centrales nucléaires françaises.

Le premier exemplaire en France devrait entrer en fonction en 2012 à Flamanville, commune située près de Cherbourg et du Centre de retraitement de La Hague.

Le réseau Sortir du Nucléaire, qui fédère 718 associations, a rappellé lors de ce grand rassemblement international, qu’avec les trois milliards d’euros consacrés à la construction de l’EPR, il serait possible, grâce à des économies d’énergie et au développement d’autres sources d’énergie, de créer sur 15 ans quinze fois plus d’emplois et de produire deux fois plus d’énergie qu’avec l’EPR.

Sous une pluie battante et sans interruption, 20 000 manifestants ont défilé derrière une banderole jaune clamant : "20 ans après Tchernobyl, stop au réacteur nucléaire EPR" .

Les manifestants étaient venus dans des dizaines de cars, en voitures, en train, parfois de l’étranger (Finlande, Alemagne, Belgique, Pays-Bas...), et de toute la France, les régions de l’Ouest étant de loin les plus représentées, on voyait notamment beaucoup de manifestants de Mayenne dénonçant la ligne à très haute tension THT qui traversera leur département suite à la construction du réacteur EPR.

Un long cortège composé de manifestants de tous les âges

Après avoir écouté avec beaucoup d’émotion, Viatcheslav Kitaev, un "liquidateur" de Tchernobyl, déclaré solennellement : "il ne faut surtout pas qu’il y ait un deuxième Tchernobyl". La foule compacte a ensuite observé quelques instants de silence en hommage aux victimes de la catastrophe de Tchernobyl.

En tête du cortège, on pouvait notamment voir José Bové, Noël Mamère, Yann Wehrling, secrétaire national des Verts, et les ex-ministres de l’Environnement Dominique Voynet et Yves Cochet.

Dans le cortège, de très nombreuses associations ou syndicats étaient représentés, Greenpeace, ATTAC, Les Amis de la Terre, Confédération paysanne, Mayenne nature environnement, ou la Coordination d’opposition à l’enfouissement des déchets radioactifs-Maine. Parmi les partis politiques on notait la présence de la LCR, des Alternatifs, de l’UDB, les Verts étaient, de loin, les plus représentés, une vraie marée verte de plusieurs centaines de drapeaux qui prouvait leur détermination et leur mobilisation.

Bientôt, au son d’une sirène, les manifestants se sont accroupis (et non pas allongés comme prévu, le sol étant particulièrement "humide") pendant quelques minutes, simulant une catastrophe nucléaire.

Dans la foule, on pouvait entendre les slogans : "Non au nucléaire civil et militaire !", "Chirac, t’as retiré le CPE, tu retireras l’EPR", "AREVA, t’es foutu, les Verts sont dans la rue", etc...

Les militants de Greenpeace à l’action, ils saluent à leur manière les manifestants

Plus tard, après un parcours dans les rues du centre de Cherbourg, les manifestants ont jeté plusieurs milliers de boîtes peintes en jaune et noir, symbolisant des déchets radioactifs, devant la direction départementale d’EDF.

les "bidons de déchets radioactifs " s’accumulent devant le siège d’EDF

Enfin, exténués, trempés, rincés, mais heureux d’avoir participé à une belle manif, les manifestants ont commencé à se disperser vers 18h.

Le rassemblement antinucléaire international de Cherbourg n’était pas pour autant terminé, il se poursuivra, dimanche avec de nouveaux forums, concerts et représentations de théâtre.

Et après Cherbourg ?

Première réussite de ce beau rassemblement, démontrer, comme l’a déclaré a Didier Anger administrateur du réseau Sortir du Nucléaire, " qu’il n’y a pas de consensus, même dans le bunker nucléaire du Cotentin en faveur de l’EPR".

Si l’Assemblée nationale et le Sénat ont déjà validé le projet, la partie n’est pas perdue car une enquête publique doit encore avoir lieu, suivie d’un éventuel décret.

Il reste encore (un peu ) de temps pour démontrer que, dans ce projet EPR, la démocratie a été bafouée et qu’il est temps plus que temps pour le gouvernement d’organiser un véritable débat démocratique sur les besoins énergétiques.

Reportage photos au coeur de la manifestation

Beaucoup de personnes ont fait preuve d’imagination de créativité



J’ai rêvé ! Des éoliennes qui marchent ...!

Beaucoup de pancartes, d’affiches,...





La ligne THT, prévue sur 400 km dans l’Orne et en Mayenne notamment, pousse à la mobilisation anti EPR


Les nombreux stands

Le stand des Verts



Le stand de Greenpeace bien connue à Cherbourg


Les Verts en nombre

les Verts en force

Dominique Voynet dans le cortège vert

Des élu-e-s verts-e-s dans la manifestation


Le nucléaire tue l’avenir

Danse funèbre d’anti-nucléaire allemands autour du cercueil de l’EPR

le nucléaire tue l’avenir



Des toilettes sèches venues directement de Brest (celles du CLAJ) bien fréquentées

D’autres photos sur le site des Verts Bretagne

Posté le 16 avril 2006 par Christian Bucher
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info
Nouveau commentaire
  • Avril 2006
    14:15

    Le printemps des anti-EPR : 20 000 manifestants à Cherbourg !

    par Moustique anti-nucléaire

    Christian il faut d’acheter des binocles !

    Libé : « 30 000 antinucléaires ont manifesté samedi après-midi contre la construction du futur réacteur EPR (prévue à Flamanville) et aussi pour le vingtième anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl, le 26 avril 1986. Ils étaient plus de 20 000 selon les RG locaux. Un succès pour les organisateurs. »

    http://www.liberation.fr/page.php?Article=375376

    Voir en ligne : 30 000 antinuclaire ce WE !