Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Le "Tonga" et ses 8000 tonnes de soja transgénique au port de Brest

Non au déchargement de soja OGM à Brest !

Le "Tonga" est arrivé dans la nuit du dimanche 14 mai au lundi 15 au port de Brest. Le déchargement de sa cargaison de 8000 tonnes de soja transgénique en provenance du Brésil a aussitôt commencé. Dans 48h le navire repartira.

Cohérence, les Verts du pays de Brest, Greenpeace, Collectif citoyen Bretagne sans OGM, ont rédigé un communiqué commun qui a été remis à la presse devant l’usine Cargill, à Brest, où une trentaine de militants s’était regroupée ce lundi matin 15 mai.

Communiqué de presse
lundi 15 mai 2006

Un bateau, le Tonga, avec à son bord 8 000 t de graines de soja OGM, chargées dans le port de Paranagua (état du Parana - Brésil) est arrivé à Brest dimanche soir. Nous

le "Tonga" dans le port de Brest

n’en voulons pas et considérons cet arrivage comme une véritable provocation de la part de Cargill, destinataire de la marchandise parce que :

- les consommateurs européens, à plus de 75 %, ne veulent pas d’OGM dans leurs assiettes. Ce n’est pas parce que il n’y a pas étiquetage des viandes, des produits laitiers et des œufs provenant des animaux ayant consommé des OGM que les industriels doivent se croire autorisés à introduire du soja OGM dans les aliments du bétail.

- La Région Bretagne a fait le choix politique de rejoindre le réseau des régions européennes non OGM et a pris l’initiative de contacts politiques et commerciaux au Brésil et précisément au Parana, Etat brésilien qui a choisi de produire et exporter du soja non OGM. Le Parana a subi les pressions du gouvernement fédéral brésilien qui a contraint le port de Paranagua à exporter aussi du soja transgénique. Ainsi ce sont les autorités publiques du Parana comme de la Bretagne qui sont bafouées par l’arrivée de ce bateau.

- La multinationale Cargill a récemment obtenu du préfet du Finistère le doublement de sa capacité de production, qui passera de 450 000 à 900 000 tonnes, dont deux tiers à base de soja majoritairement OGM. Cette décision préfectorale est en contradiction avec la volonté régionale d’une plus grande autonomie pour son alimentation animale et du choix de productions animales de qualité, sans OGM, pour fidéliser les consommateurs européens.

C’est pourquoi une délégation de nos organisations était présente sur le port de Brest ce lundi matin pour signifier aux autorités portuaires et à Cargill que les 8 000 tonnes de soja transgénique ne doivent pas être déchargées à Brest. Cette démarche est faite en plein accord avec nos partenaires brésiliens membres de la plateforme pour un Brésil libre d’OGM (associations de consommateurs, environnementalistes, syndicats d’agriculture familiale, mouvement des sans terre).

Collectif citoyen Bretagne sans OGM, réseau Cohérence, Greenpeace, les Verts de Brest


Les photos du rassemblement devant l’usine Cargill de Brest le 15 mai 2006

les militants se rassemblent, au premier plan Julain Pondaven, directeur de Cohérence
les manifestants devant l’entrée de l’usine sous un crachin bien breton


Contacts :

- Cohérence, 06 80 00 28 98
- Greenpeace, 06 07 57 31 60
- Les Verts du pays de Brest, 06 18 85 13 16

Posté le 15 mai 2006 par Christian Bucher
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info