Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Intervention en conseil municipal

Conseil municipal - Budget participatif

Intervention de Nathalie Chaline

Le conseil municipal s’est déroulé le jeudi 29 mars 2018 entre 16h et 19h45.
Approbation du lancement d’une démarche pour un budget participatif

"Monsieur le Maire, cher.e.s collègues,

Le constat est sans appel, la démocratie représentative ne laisse que peu de place aux citoyen.ne.s. Déconnexion entre élu.e.s et habitant.e.s, modèle trop ascendant, méconnaissance des problématiques quotidiennes, méfiance, désengagement de la vie publique et politique, les citoyen.ne.s se sentent de moins en moins concernés par la vie de la cité. Il est nécessaire de construire ou plutôt co-construire une démocratie renouvelée, plus ouverte, plus collective et participative, pour dessiner la ville de demain ensemble.

Née en 1989 à Porto Alegre au Brésil, les budgets participatifs se sont rapidement diffusés à travers le monde.
Cette innovation est un processus de démocratie participative dans lequel les citoyen.ne.s peuvent affecter une partie du budget de leur collectivité territoriale, généralement, à des projets d’investissement.

Ils sont fondés sur trois principes :
-  Confiance, respect et reconnaissance de l’expertise des citoyen.ne.s
-  Transparence de l’action publique
-  Responsabilisation des acteurs du territoire

Ces trois principes sont primordiaux non seulement dans la mise en place du projet de budget participatif mais également, plus largement, pour la création et la mise en place de nouvelles politiques publiques pour une Démocratie renouvelée.

Depuis de nombreuses années, notamment au cours des trois derniers mandats, la Gauche Plurielle construit ses politiques publiques en intégrant des méthodes participatives et inclusives.
C’est à travers des instances comme les conseils consultatifs de quartiers, les appels à projets, les pratiques numériques et le pouvoir d’agir, les diagnostics en marchant, le projet éducatif de territoire, les opérations de renouvellement urbain et la gouvernance de proximité avec les quartiers brestois et les communes de la Métropole, que nous sommes parvenus à maintenir un dialogue avec les citoyen.ne.s.

Nous sommes aujourd’hui à un tournant dans la "redéfinition" de nos relations avec les citoyens et citoyennes.
Ce budget participatif s’inscrit parfaitement dans la lignée des initiatives prises durant ces quinze dernières années. Il permettra de nous éclairer davantage sur nos rapports avec les habitants et habitantes, sur leurs besoins et leurs envies.

Pour cela, le budget participatif sera lancé dès 2018 concernant la conception et les appels à projets et réalisé à partir de 2019. Tous les brestois et les brestoises, sans condition d’âge ou de nationalité, pourront y participer pour proposer un projet correspondant aux critères préalablement définis.

Ce budget, qui représentent 3% du budget d’investissement, soit 500 000 euros, a vocation à redonner un pouvoir direct aux citoyen.ne.s sur les décisions budgétaires et sur le devenir de notre ville.
Mais ce budget n’est pas une fin en soi même si c’est un véritable levier pour prendre en compte la parole des citoyen.ne.s, pour aller au-delà de la simple concertation.
Notre volonté, nous écologiste, est d’amener les citoyen.ne.s au cœur des responsabilités et co-construire pour partager les enjeux à venir."

Vous pouvez retrouver une retransmission du conseil municipal à l’adresse suivante : https://www.youtube.com/channel/UCd6AIzSnT8Oxb2SzQmn-PQw
Posté le 30 mars 2018 par Nathalie Chaline
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info
Nouveau commentaire
  • 31 mars
    08:38

    Intervention des Verts en conseil municipal

    par Christian PERROT

    A l’attention des élu.e.s Verts brestois
    ============================

    Bonjour,

    Heu... Dans "démocratie participative" il y a aussi "démocratie", non ?

    L’initiative municipale de démocratie "participative" (sic) pourrait être accueillie positivement si à Brest la démocratie était déjà une réalité. Conseils de quartiers bridés par les élu.e.s, mais surtout 14 années d’opacité électorale imposée et on le répétera jamais assez, invérifiable par les citoyen.ne.s (machines à voter) avec des élu.e.s soit disant opposé.e.s à cet état de fait régressif qui hélas restant enfermé.e.s depuis le début au stade de la posture de l’offuscation syndicale... pour la forme.

    Du coup, voir apparaître cette démarche de "démocratie participative" deux ans avant cette fin de mandat devient douteux sur les bords.

    Pour le retour au vote papier et à la transparence électorale à Brest, heureusement que d’autres brestois n’ont jamais lâchés l’affaire. Lorsqu’on on se donne la peine de chercher le bug dans ce dossier de l’opacité électorale, on le trouve. Le plus dur s’avère toujours de trouver un relais politique (voir médiatique) pour le mettre sur la table.

    Salutations citoyennes,