Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

[Entretien] Nathalie Chaline - Saint Marc Quoi ? n°41

6 avril 2018



Entretien avec Nathalie Chaline, Adjointe au maire en charge du Quartier Saint-Marc et de l’Innovation Sociale à Brest Métropole.






Madame l’adjointe au maire, Le Saint-Marc quoi ? fête sa douzième année de parution avec ce n°41. L’attente de nos lecteurs se fait de plus en plus précise, aussi nous vous remercions d’avoir accepté notre invitation pour les éclairer sur « leur élue, leur territoire ».

Quelle est l’action d’une adjointe au maire ?

L’élue travaille avec l’ensemble de l’équipe municipale et participe à la mise en œuvre de la politique générale de la ville. Son rôle est aussi plus particulièrement de proximité, en relation directe avec la population, afin de favoriser le lien avec Brest Métropole et les services de la ville de Brest. Pour ce qui concerne le quartier de Saint-Marc, je suis impliquée dans le fonctionnement des écoles publiques, disponible auprès des associations. Je suis la représentante du Maire par délégation sur le territoire de Brest Saint-Marc aux : conseils des écoles, conseils d’administration des structures de quartier, cellule de veille, projet éducatif et citoyen, conseil consultatif de quartier, conseil portuaire…

Saint-Marc est l’un des plus grands quartiers de Brest. Quelles sont les évolutions démographiques depuis 5 à 8 ans ?

La ville est divisée en 7 quartiers couvrant une population à peu près égale pour chacun d’eux, soit 20 496 résidents de tous âges pour ce qui nous concerne. Les statistiques disponibles datent de 2015 et indiquent une baisse de la population de 0,8%. Notre population compte plus de « séniors » que les autres quartiers. Cette tendance est stable mais un rajeunissement sensible apparaît, notamment dans les quartiers dits résidentiels. L’immobilier est prisé par les jeunes et si les statistiques ne le montrent pas encore, c’est toutefois sensible. Les constructions neuves favorisent aussi ce rajeunissement. Le rajeunissement de la population est un réel enjeu pour la vie du quartier, la pérennité des infrastructures comme les écoles.

En matière d’urbanisme, Saint Marc bouge. Comment voyez-vous ces évolutions si on les considère par quartiers ? (Strasbourg, Haut-Jaurès, Petit-Paris, Bot-Pont-Neuf, Forestou, Le Guelmeur, Ports, Kerangal, Kerampéré, Keruscun, Bourg…)

Strasbourg Pilier rouge : La place de Strasbourg, le tramway, le groupe scolaire public du Pilier Rouge rénové, le CDAS contribuent à un meilleur cadre de vie du quartier. Mais nous devons continuer avec notamment le projet urbain du Haut-Jaurès pour attirer une population à revenus moyens. Cette partie du territoire brestois est irriguée par les transports en commun et dispose de commerces et services qui méritent aussi un certain renouveau.
L’association Boogie Down (Uptown Session) propose de dynamiser le haut de Jaurès par des propositions artistiques du 14 avril au 16 juin 2018.
Si vous souhaitez plus d’information sur ce projet urbain du Haut de Jaurès, vous pouvez contacter la mairie de quartier de Saint Marc au 02 98 00 80 80.

Le Guelmeur : En général, notre territoire dispose d’une bonne mixité sociale. Brest Métropole Habitat est attentive à la mixité habitats collectifs / habitats individuels pour mieux s’adapter à l’environnement. Ainsi, sur les terrains du Guelmeur, le projet en cours favorisera des petits immeubles. Ce quartier est également bien desservi par le transport collectif (bus lignes 3 et 5). Le jardin du Guelmeur a permis une dynamique collective avec son jardin pédagogique, ses parcelles partagées et individuelles. Il faut souligner que l’on dispose d’une école Diwan ainsi que d’un groupe scolaire le Forestou « écolabel européen portant éducation à la préservation du littoral" et participant à la démarche d’aire marine pédagogique.

Petit-Paris – Le Bot – Pont-Neuf – Ports : Petit-Paris est un quartier à découvrir ou redécouvrir avec ses commerces de proximité repris par de nouveaux commerçants. Ce quartier est dynamique socialement et culturellement.
Le port de plaisance, le Stang-Alar et le Bot sont aussi dotés d’équipements et d’aménagements intéressants comme le stade Francis Le Blé, le Gymnase Guéguéniat, le centre nautique municipal, l’auberge de jeunesse, le conservatoire national botanique… des lieux particuliers - bénéficiant de la liaison verte bleue (vallon / port du Moulin Blanc) – que les Brestois aiment fréquenter. Le groupe scolaire public du Petit Paris participe au programme Erasmus + permettant aux élèves de se plonger dans la culture anglaise.

Au Bourg : les attentes sont importantes également. Nous arrivons au terme de la réalisation de la ZAC du bourg avec une surface commerciale, une crèche et divers locaux pour professions libérales. L’immeuble de la Résidence de Saint-Marc accueillera les « compagnons du devoir » dès juillet, soit 50 personnes environ en comptant l’encadrement. Cette occupation est prévue pour 3 ans. Il conviendra de dialoguer, concerter, agir avec Brest métropole habitat pour s’assurer de l’avenir de cette infrastructure en lien avec les associations. Nous avons aussi l’appel à projet à vocation d’habitat du bourg, à l’emplacement de l’ancien collège Saint Marc et du plateau de Tunisie. Sur ce point, le compte-rendu de la concertation du 6 décembre 2017 de l’appel à projet à vocation d’habitat est disponible en mairie de quartier de Saint-Marc.
Le groupe scolaire public de Kerisbian va bénéficier d’un programme de reconstruction. La première étape de planification a eu lieu avec l’équipe éducative, les parents d’élèves et le foyer laïque de Saint Marc.
De nombreux sujets intéressent nos concitoyens : sécurité, vie sociale et collective, transports en commun, circulation, etc.

Oui, tous ces sujets sont importants et sont au cœur des préoccupations de l’équipe de la mairie de quartier de Saint-Marc qui participe et agit dans l’intérêt général. S’agissant de la sécurité, la population a le sentiment d’une dégradation. Pourtant, selon les statistiques disponibles, il y a moins d’actes de violences qu’en 1960/1980. Mais il reste des effets de minorités créant ce sentiment d’insécurité (qui gagne tous les français). Dans chaque mairie de quartier, nous organisons des cellules de veille en présence de la direction de la tranquillité urbaine et de la prévention des risques de la ville, de la police nationale, des directions des collèges et des lycées du territoire et Brest métropole habitat… Exemple : nous pouvons solliciter la police ou nos médiateurs pour des passages plus fréquents.
Je voudrais dire ici également que nous avons en mairie de quartier des permanences tenues par un conciliateur de justice. Ceci est utile pour résoudre des éventuels conflits à caractère privé. Dans un conflit de voisinage, trouver une solution amiable est toujours préférable.

Je voudrais aussi vous parler du contrat de ville – nous ne sommes pas en « zone prioritaire » mais avons des quartiers de veille : haut de Jaurès, Kéruscun, Guelmeur, Petit-Paris, Route de Quimper, où les indicateurs sociaux sont à l’orange. Ils mettent en exergue des poches de précarité dans lesquelles les services sociaux agissent.
Grâce aux associations du quartier de Saint-Marc et à leurs bénévoles, nos micro-quartiers bénéficient d’actions permettant pour chaque habitant de tout âge d’agir, de se retrouver, de rompre d’isolement… Voici quelques exemples :

  • Suite à l’agenda 21 des familles, en collaboration avec des membres du conseil consultatif du quartier et des habitants, deux nouvelles associations nées : le jardin de Kerampéré et Brest Saint Marc Energie Citoyenne.
  • Avec les bénévoles du réseau voisin’âge et les structures du quartier Saint Marc, nous étions le premier quartier à développer des actions comme des sorties culturelles et de mobilité destinées aux personnes âgées.
  • Les diagnostics en marchant permettent une rencontre directe avec les habitants pour mieux cerner leurs besoins – ils sont réalisés sur le terrain et transmis aux services de la métropole. Ainsi, la réalisation de zone à 30km/heures a pour but d’apaiser la circulation et d’assurer une meilleure sécurité dans le bourg. Nous sommes conscients des excès de vitesse. Les relevés vont permettre de connaître les excès en volume et en mesures, pour permettre un bilan de cet aménagement.
    Nous réalisons aussi des diagnostics en marchant avec les enfants. Le dernier en date est celui réalisé avec les enfants du groupe scolaire public Jacques Kerhoas. Sur le Temps d’Activités Périscolaire, ils ont donné leur avis sur l’espace public du bourg de Saint Marc.
  • Parlons aussi du Conseil Consultatif de Quartier : après une période moins active, il a connu un regain d’intérêt. Son action est certes principalement axée sur l’animation – avec le festival de la soupe, Vivre sa retraite à Saint-Marc, les déambulations poétiques – mais ne s’arrête pas là. Il y a aussi un intérêt marqué pour l’environnement, le bien-vivre à Saint-Marc, l’aménagement urbain, les transports… Les actions du CCQ sont largement soutenues par nos équipes.

Mon rôle d’adjointe au maire en charge du quartier Saint Marc me permet également de mettre de la synergie entre les acteurs éducatifs du quartier, afin que des projets émergent : mise en place du Projet Éducatif et Citoyen sur le quartier. Autre exemple : le quartier Saint Marc va proposer une quinzaine autour des écrans du 28 mai au 10 juin. Seront proposés des conférences, des ateliers de pratiques, des informations sur les usages numériques et les écrans ouverts à tous et à toutes. Si vous êtes intéressés, vous pouvez prendre contact avec la mairie de quartier au 02 98 00 80 80, partager et surtout vous y rendre régulièrement.

En conclusion, Madame d’Adjointe au Maire, alors que vous êtes à la moitié de votre second mandat, nous souhaitions que vos administrés vous connaissent mieux, appréhendent mieux les contours de vos actions et celles de vos équipes. Merci pour cet entretien qui est le premier de ce type pour notre journal de quartier, dont nous savons que vous êtes une fidèle lectrice.

Retrouvez le journal Saint-Marc quoi ?

Posté le 17 mai 2018 par Manon
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info