Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

[Intervention EELV conseil municipal] - Association SOLAMI

Jeudi 14 juin 2018

Intervention en réaction au vote de la délibération n°66 SOLAMI – Approbation d’un projet d’avenant financier à la convention de partenariat entre la Ville de Brest et l’association SOLAMI (Solidarité Logement pour l’Accueil des Migrants) pour l’année 2018

Intervention de Nathalie CHALINE, Adjointe en charge du quartier de Saint-Marc - Innovation sociale, Conseillère communautaire :

"Monsieur le Maire, cher.e.s collègues,

La ville de Brest comme d’autres villes en France accueille cette année des migrants demandeurs d’asile dont des jeunes. A l’heure actuelle ils sont une centaine logés temporairement dans des hôtels brestois en attente d’être orientés vers les services dédiés ou d’une décision du procureur. Parmi eux, certains ont été jugés majeurs et sont en attente de révision de leur jugement.
Ces personnes, dans une situation précaire et temporaire, en transit on pourrait dire, n’ont pas de solution de logement digne pour le moment. Il est nécessaire de trouver des solutions collectives efficaces et adaptées.

En effet, actuellement il s’agit d’un nombre assez faible et aisée à gérer pour une ville comme Brest. Pour autant, cher.e.s collègues, vous n’êtes pas sans savoir que le monde connaît aujourd’hui de fortes instabilités, que ce soit sur le plan géopolitique, avec de nombreuses zones tendues voir en guerre, ou sur le plan climatique, avec un réchauffement constant qui provoquera inévitablement des migrations de masse.
L’incident de l’Aquarius la semaine dernière est le symptôme d’un système d’asile défaillant. Les dirigeants européens ne peuvent pas s’affranchir de leurs responsabilités envers les réfugiés qui arrivent toujours plus nombreux.

Alors aujourd’hui à Brest que fait-on ? Comment accompagner les associations qui travaillent dans ce sens ? Nous pensons qu’il faut agir au plus vite, afin d’anticiper les potentielles évolutions que nous vivrons d‘ici très peu de temps."

Posté le 15 juin 2018 par Manon
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info