Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Communiqué des élu.e.s EELV de Brest et Brest Métropole

Les bretonnant.e.s doivent pouvoir composer en breton !

A la veille des résultats du baccalauréat et du brevet des collèges, les élu.e.s EELV de Brest et de Brest Métropole apportent leur soutien aux lycéens et collégiens qui ont rédigés leur copies de baccalauréat et de brevet en breton et dont les copies n’ont pas pu être corrigées par décision du Rectorat de Rennes.

Nous rappelons que les élèves basques ont depuis 2012 le droit de passer -au baccalauréat - l’épreuve de mathématiques dans leur langue régionale, de même que l’épreuve d’histoire-géographie.
En Bretagne, en revanche, le breton n’est autorisé qu’en histoire-géographie, où est l’équité ?

Quant au brevet, entre 60 et 80 élèves de troisième du réseau Diwan ont passé les épreuves de sciences du brevet en breton.Les élèves des collèges Diwan de Quimper, Vannes, Plésidy, du Relecq Kerhuon ont décidé de manifester ainsi leur soutien aux 15 lycéens Diwan de Carhaix qui avaient rédigé en breton leurs copies du Bac dans l’épreuve de mathématiques.

Comme le rappelle Diwan Relecq Kerhuon : " Les collégiens Diwan risquent donc d’obtenir, tout comme les 15 lycéens de Carhaix, des notes sans aucun rapport avec leurs niveaux de compétence et de connaissance dans ces disciplines… En fin de compte, les résultats des épreuves scientifiques se résumeront pour eux à des résultats de choix linguistiques… Est-ce bien logique ? »

Nous demandons donc que la possibilité soit donnée – à tous les élèves bretonnants qui le souhaitent - de passer toutes les matières du baccalauréat ou du brevet en breton.

Étudier en breton n’est pas un obstacle et passer les épreuves des examens en breton est une étape de plus pour la sauvegarde de la langue .

Les élu.e.s EELV de Brest et de Brest Métropole

Posté le 5 juillet 2018 par Pierre Guézennec
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info