Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Soirée élections Européennes 2019 : Karima Delli

Pour le lancement du comité de campagne pour la liste écologiste des Européennes 2019 menée par Yannick Jadot, Karima Delli, eurodéputée écologiste et présidente de la commission transport au Parlement européen est venue parler de l’Europe à Bruxelles, à Strasbourg et dans les territoires.

Brexit et ports bretons

C’est en parlant de "notre cas" que Karima Delli a introduit son propos, vendredi soir dernier, à l’Auditorium des Capucins. Notre cas c’est celui du port de Brest et plus généralement des ports bretons qu’elle est parvenu à introduire dans le mécanisme d’interconnexion entre l’Europe et l’Irlande. Ce mécanisme d’interconnexion permet de tracer des "routes commerciales" entre les pays d’Europe. En effet, à partir du 29 mars prochain, le Royaume Uni sort de l’Union Européenne, ce qui entraînera une rupture du fret et une recomposition des flux de marchandises entre l’UE et la République d’Irlande.

Grâce à son travail remarquable, Karima Delli a permis l’introduction des ports français et notamment bretons dans ce mécanisme. C’est une première victoire mais ce n’est qu’un pas et un long chemin reste à parcourir. En effet, c’est maintenant au conseil de l’Union Européenne, second organe législateur de l’UE composé de représentants des Etats, de s’aligner sur la proposition du Parlement.

Mon ennemi, c’est le diesel

Le travail de Karima Delli sur les transports en Europe a commencé tout d’abord avec l’affaire du Dieselgate et la fraude organisée par Volkswagen. La députée nous explique qu’il a fallut y croire dur comme fer car ce dossier n’était pas une mince affaire. Nous apprenons alors que le travail d’un député européen c’est avant tout avoir de fortes de convictions et un solide bâton de pèlerin, c’est aller discuter avec chaque député, un par un, pour les convaincre de son analyse et qu’un combat est à mener.

Nous apercevons alors, par l’entrebâillement de la porte du Parlement, ce que c’est que le travail, au quotidien, d’un député européen. Malgré les portes fermées, les désapprobations, les découragements, les écologistes parviennent à faire avancer certains dossiers, comme celui-ci. Mais il y a encore de nombreux dossiers à défendre, et c’est parfois difficile lorsqu’on ne représente que la 6ème force politique sur les 8 groupes présents au Parlement.

Entreprendre dans les territoires européens

L’Europe encourage le développement de projets innovants et créateurs de richesses sur les territoires. C’est à travers l’expérience de Jérémy Gautier, fondateur de Breizh Europe Finistère et bientôt à la tête d’un tiers-lieu rural européen dédié à la réinsertion des jeunes en difficulté, que nous découvrons les différentes opportunités qu’offrent l’Europe. "Les programmes Erasmus + sont ouverts à toutes et tous, pour peu que vous ayez un projet de mobilité, ce n’est pas que pour les jeunes". L’Europe offre en effet des bourses d’études en UE et hors UE pour ceux qui souhaitent acquérir des compétences, notamment dans le domaine de entrepreneuriat. C’est d’ailleurs grâce à ce programme que Jérémy pourra partir 3 mois aux Etats-Unis pour découvrir les ficelles du métier.

L’entrepreneuriat utile c’est aussi ce que promeut Karima Delli, à travers son "European Stratup Prize for mobility" qui récompense les jeunes entreprises développant des innovations en matière de mobilité durable dans le but de donner les ressources nécessaires pour passer à la vitesse supérieure en Europe. La mobilité est au cour d’un très grand nombre de startups européennes qui ont parfois besoin d’un coup d’accélérateur, c’est le but de ce prix.

Un public particulièrement attentif

Tout au long de la rencontre, de nombreuses interventions ont donné lieu à des débats avec les intervenants présents. Pour n’en retenir qu’une, nous citerons celle sur le rôle des collectifs créés dans les territoires jouant un rôle de lanceurs d’alerte pour les députés européens. En l’occurrence le collectif Gaspard, luttant contre l’implantation de la Centrale au gaz de Landivisiau, a fait remonter son combat aux député.e.s écologistes. Ce lien territoire-Europe a permis de rendre le combat visible et les rencontres avec des responsables politiques possibles. Ces collectifs agissent comme des signaux faibles qu’il faut savoir écouter pour rester connecter aux combats menés dans les territoires.

Les débats ont également porté sur l’avènement de l’intelligence artificielle, la réglementation des GAFA, l’Open Data, la place du vélo dans les transports en commun et les aménagements, la mise en place des trains de nuit, les pesticides, le positionnement des écologistes pour les Européennes de 2019 et tout un tas d’autres sujets.

Lancement du comité de campagne

Cette soirée fut également l’occasion, pour terminer, de lancer le comité local de campagne pour les élections européennes de mai prochain. Nous avons ainsi fait connaissance avec un candidat breton présent sur la liste écologiste, William Lejeanne. Se présentant comme un philosophe féru de mathématiques récemment touché par la cause écologique, ce jeune militant se montre prêt à affronter la campagne européenne qui vient de démarrer.

Localement, ce sont Laure Dosso, chercheuse au CNRS, et Michel Joanny, ancien chef de laboratoire d’écologie pélagique à l’Ifremer, qui mèneront le comité de campagne à Brest. C’est avec fierté que ces deux écologistes convaincus, militant.e.s de longue date, comptent porter la liste pour une Europe plus respectueuse des Hommes et de la nature.

 

Blog des élu.e.s EELV

Blog des élu.e.s EELV Brest ville et métropole
URL: https://www.brest-eelv.fr/
Posté le 8 février 2019 par elues-eelv@brest
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info