Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Conseil de métropole du 24 janvier 2020 – vote du Plan local d’urbanisme

Intervention de Nathalie Chaline, pour le groupe EELV à propos du vote du plan local d’urbanisme.

L’analyse des résultats de l’application du PLU fait état de plusieurs choses qui, selon nous, aurait du conclure à l’opportunité d’une révision :

  • Concernant l’habitat :

L’analyse indique que les objectifs sont globalement atteints grâce à la construction de 1280 logements neufs en moyenne par an et 70% des constructions en renouvellement urbain. Ce taux de renouvellement est certes positif, et nous souhaitons que cela continue et que cela s’amplifie dans les années à venir, Les zones d’habitat prévues sont largement sur-évaluées par rapport aux besoins constatés et le sont d’autant plus qu’il nous faut limiter l’étalement urbain. Par exemple, les près de 40 hectares prévus à Plouzané sur la zone de Kerrarmerien, notamment dans le but d’accueillir plus de familles, ne se justifie aucunement, d’autant plus que ces zones, jusqu’à présent vides, mettent des années à se peupler et donc n’aura pas d’effet positif avant 15 ou 20 ans. Ne serait-il pas temps en matière d’habitat d’étudier et de construire un scénario 100% renouvellement urbain ?

  • Concernant les déplacements

Il est dit que le trafic automobile est maîtrisé en centre-ville et en hausse en périphérie. En effet, tout le monde l’a constaté, les flux de véhicules ont augmenté, causant davantage de bouchons aux entrées de ville. C’est ici la conséquence de la délocalisation progressive des activités en périphérie, y compris d’acteurs public, mais également de la place largement prédominante de la voiture et de l’augmentation du nombre et de la largeur des routes qui continue à encourager les familles à habiter toujours plus loin de leur lieu de travail à Brest, aspirant ainsi toujours plus de véhicules ! Des efforts sur les transports en commun et sur les mobilités actives sont nécessaires pour que ces déplacements s’effectuent de manière moins polluante et moins encombrante, ainsi qu’un travail de fond pour arrêter de déplacer les emplois dans des zones peu denses et éloignées des lieux d’habitation.

  • Concernant les activités économiques et le commerce

Il est indiqué que des tensions fortes et structurelles concernant la disponibilité de terrains en zone d’activité sont observées. Nous n’en doutons pas, étant donné l’aménagement qui y est réalisé, avec des bâtiments sous-densifiés.

Le problème n’est pas seulement dans la taille de ces ZAC qui grignotent toujours plus sur les zones naturelles et agricoles, mais bien dans l’équilibre qui est fait entre ces zones périphériques et les centres-villes.

Les projets de délocalisation de la Poste ou encore des locaux techniques Orange, par exemple, vont accentuer ce déséquilibre. Nous souhaitons qu’un rééquilibrage soit effectué afin de relocaliser les emplois et les activités dans le cœur de ville et préserver les terres naturelles et agricoles.

Nous notons par ailleurs, qu’à chaque nouveau grand projet d’aménagement, sur les ZAC, le principe du Eviter-Réduire-Compenser les impacts sur l’environnement est peu pratiqué, les acteurs économiques préférant toujours compenser plutôt que de réduire leur impact environnemental.

Les résultats nous indiquent donc que nous allons dans le mauvais sens : + d’artificialisation (avec un diminution de 130 hectares des espaces naturels (agricole, naturel et forestier) entre 2015 et 2018), + de ZAC en périphérie, + de voitures. Nous posons donc la question : pourquoi ne pas réviser ce plan local d’urbanisme ?

Blog des élu.e.s EELV

Blog des élu.e.s EELV Brest ville et métropole
URL: https://www.brest-eelv.fr/
Posté le 30 janvier 2020 par elues-eelv@brest
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info