Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Le projet immobilier des Hauts de Marréguès - Brest Lambézellec - contesté

La valeur de la vie

"Brest-ouvert publie ici le témoignage, expression d’habitants qui vivent un aménagement sans avoir pu en discuter, faire des propositions, l’amender, ou recevoir une réponse argumentée. Pour les Verts, il est essentiel de faire en sorte que, dans l’expression de l’intérêt général qui est de la responsabilité de la collectivité, un débat ait lieu. Il permet de prendre en compte les requêtes et propositions qui, tout en ne remettant pas en cause cet intérêt général, défendent un mieux vivre pour chacun. C’est pour contribuer à ce nécessaire dialogue que nous publions ici cette lettre ouverte."


En ce moment, un grand lotissement est lancé sur Brest, "Les Hauts de Marregues".

A 10 mètres d’une ligne haute tension de 225 000 volts, un champ électrique de 656 volts/m a été mesuré.
Pour le champ magnétique, le détecteur affiche 16 milligaus.
Des valeurs considérables qui n’alerte personne, puisqu’il va être lancé un lotissement de 104 logements à 30 mètres de 10 lignes de 225 000 volts chacune.
Ces logements subiront également tous les jours l’épandage des particules d’échappement des moteurs d’avions.

La procédure engagée n’a pas permis aux riverains de s’exprimer ni de se défendre

En effet, il ne nous a pas été permis de faire valoir nos droits et nos arguments en temps utile.
Nous nous retrouvons avec 104 logements, dont 9 grandes constructions devant nos fenêtres, sans que nous puissions nous défendre.
Sur le PLU, ces constructions peuvent atteindre 12 mètres et nous n’avons jamais été informés.
Notre intimité sera supprimée avec un tel vis à vis. Nos logements seront dévalués. Nous serons privés de soleil.

Compte tenu de l’impact important de ce projet sur le devenir du quartier et de ses habitants, 145 personnes, pour l’instant, ont signé une pétition.

Nous avons été mis au courant quand tout était déjà verrouillé.
Le panneau indiquant la date du permis de lotir a été mis sur place il y a seulement quelques jours alors que le permis de lotir a été délivré le 02 août 2007.

Les futurs habitants seront exposés à des champs magnétiques

Nous habitons une zone où passent une dizaine de lignes à haute tension de 225 000 volts chacune.
Nous sommes survolés par des avions de plus en plus nombreux.

Dans ces deux affaires, il nous est toujours opposé que les lignes à haute tension ainsi que l’aéroport étaient là, avant. Pourquoi cet argument n’est pas retenu quand nous disons que nous, riverains, étions là avant les 9 constructions de douze mètres qu’ils veulent projeter devant nos fenêtres ?

Notre environnement y est massacré. Nos maisons "plein sud" auront beaucoup moins de soleil.
Ce soleil qui chauffait nos maisons.

Il est à noter que ces 104 nouveaux logements vont être construits dans un terrain traversé par ces 10 lignes de 225 000 volts chacune.

Une étude épidémiologique réalisée sur 60000 enfants, par Gérald Draper, directeur de recherche à l’Université d’Oxford, rendue publique en 2005, a constaté que le risque de leucémie est de 69% plus élevé que la moyenne si l’on se trouve à moins de 200 mètres.

Pourtant, il va être construit à Lambézellec des logements locatifs, collectifs et individuels à 30 mètres de ces lignes.

Les futurs habitants respireront les particules des moteurs d’avions

De plus, ces logements sont sous le passage, à très basse altitude, des avions qui vont ou viennent de l’aéroport de Brest-Guipavas en répandant leurs particules d’échappement.

C’est pourquoi nous demandons à faire déplacer les blocs de logements vers l’est, par principe de précaution comme le préconise le docteur Suzanne Déoux, spécialiste de l’habitat sain, qui signale que la distance nécessaire pour être sûr de ne pas être exposé est de 150 mètres pour une ligne de 225 000 volts.

Les habitants du futur lotissement auront 10 x 225 000 volts !

J’en appelle au sens du respect de l’être humain et de son cadre de vie : l’Environnement.
Si la nature perd ses droits, le simple citoyen les a déjà perdu, ici.

Nous avons proposé une solution qui éloignerait les logements locatifs du champs magnétique, mais elle est rejetée pour le motif qu’il est impossible de brancher les canalisations des constructions car le terrain est en pente !

Il est certain que dans une telle affaire, la solution est l’union.
Le bon sens est la voie.
Nous sommes là, mais qui nous voit ?


"Les hommes sont devant les idées simples comme des chauves-souris devant la lumière, ils sont aveugles"

Word - 2.3 Mo
Posté le 7 janvier 2008 par Tarpan
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info