Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Non aux tomates sous serres chauffées

Produire mieux, des aliments de meilleure qualité, c’est évidemment produire dans le respect de notre environnement mais c’est également consommer avec respect.

Les serres chauffées sont des outils de production destructeurs pour l’environnement de par la consommation d’énergie fossile qu’ils nécessitent et par les gaz à effet de serre qu’ils rejettent. En effet, une tomate produite en France sous serre chauffée en émet 2,2kg de CO2 par kg de tomate produite. C’est 7 fois plus qu’une tomate produite en France en saison (0,3kg de CO2 / kg) et même presque 4 fois plus qu’une tomate produite en Espagne en saison (0,6 kg de CO2/kg) !

Depuis plus de 20 ans, à Brest les élu·e·s EELV ont participé à la mise en place une politique volontariste d’augmentation de la quantité de bio dans la restauration collective. Cette démarche s’inscrit dans une politique globale de réappropriation de la manière de s’alimenter : développement des jardins partagés – permettant de retrouver un lien parfois perdu entre les urbains et la nature ; arrêt de l’utilisation de tout pesticide sur notre territoire.

En labellisant comme issue de l’agriculture biologique les tomates produites sous serres chauffées, le Gouvernement provoque la mort à court et moyen terme de l’agriculture bio-paysane. L’ouverture à la vente, dès le 1er mai et jusqu’en décembre, de ces tomates présumées bio car labellisée par le Gouvernement, ne fait que brouiller le message. L’agriculture biologique, ce n’est pas uniquement respecter un cahier des charges, mais c’est également s’engager pour une éthique, des valeurs, un lien avec la nature, ses saisons et ses hommes et femmes !

Désormais, nous ne pouvons plus nier le changement climatique, dû en majeure partie aux activités humaines. Il nous faut encourager une filière bio vertueuse, n’utilisant pas de pesticides chimiques mais également respectant les saisons, les cycles naturels, et limitant ses émissions de gaz à effet de serre.

Lutter contre la chute de la biodiversité et contre le changement climatique sont deux combats indissociables.

La crise sanitaire que nous vivons actuellement ne doit pas nous faire oublier qu’une crise bien plus grave et mondiale est en cours et aura des impacts bien plus important sur nos modes de vie : la crise climatique.

Monsieur le Président, venir féliciter les producteurs de tomates sous serres chauffées, c’est nier ce défi planétaire à la première occasion. Une urgence ne remplace pas l’autre. Ces serres chauffées n’ont de bio que le nom et participent grandement au changement climatique à l’oeuvre.

Les militant.e.s EELV de Brest.

Posté le 5 mai 2020 par Manon
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info