Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Charte pour l’utilisation des produits phytos dans le Finistère, une concertation de façade

La loi EGALIM du 30 octobre 2018 prévoit que les utilisateur.ices de produits phytosanitaires formalisent une charte d’engagement de leurs utilisations à l’échelle du département.
Dans le Finistère, la concertation, orchestrée par la Chambre d’Agriculture, s’est ouverte en catimini, en pleine période de confinement, le 4 mai dernier.

Les dernières études du Ministère de la transition écologique et solidaire publiées ce mois-ci, montrent que le Finistère est le département où l’augmentation de l’achat de glyphosate a le plus progressé en 10 ans (+9,7%/an, soit multiplié par 2,5 en 10 ans).
De plus, ce qui s’est déroulé pendant la période de confinement est inacceptable : les distances d’épandage ayant été réduites à 3 mètres cela a clairement pu mettre en danger la santé des riverains (enfants, personnes vulnérables et ou âgées) qui étaient confinés.
Qu’en est-il des engagements de notre Gouvernement pour diminuer l’utilisation du glyphosate, serions-nous un Département sacrifié au nom d’une certaine relance économique du pays ?

Par ailleurs, la charte qui est mise en concertation ne s’engage qu’à respecter strictement la réglementation en vigueur, à savoir une distance de 3 à 5 mètres des lieux d’habitations.
Quel est l’intérêt d’une charte, sans réelle valeur juridique d’ailleurs, si ce n’est de pouvoir aller au-delà de la loi ? C’est d’ailleurs ce qui guide les accords sociaux dans le domaine du droit du travail.
Au contraire même, aucune phrase ne mentionne une volonté de réduction de l’utilisation de ces produits toxiques, la Chambre d’Agriculture préférant “favoriser la recherche de solutions techniques adaptées permettant de préserver les lieux habités du risque d’exposition” plutôt que de réfléchir à des solutions pour s’en passer.

Cette concertation est une farce et nous ne décelons aucune intention de prendre en compte des remarques visant à limiter les épandages de produits phytopharmaceutiques. Cette charte cherche en réalité à faire cautionner, notamment par les Maires, des pratiques déplorables où l’utilisation des phytosanitaires est toujours croissante. Il s’agit là d’une opération d’enfumage où aucune question n’est posée et, d’ailleurs, où aucune réponse ne sera prise en considération, comme la concertation organisée l’année dernière sur la question de la distance d’épandage qui avait pourtant recueillie 53 000 participations.

Nous ne pouvons cautionner ce type de manœuvre du lobby agroalimentaire qui ne souhaite en aucun cas organiser une concertation dans des conditions de nature à permettre une information et une participation satisfaisantes des citoyen.nes.

Nous demandons donc à ce qu’une vraie concertation ait lieu, associant à égalité les agriculteur.trice.s, les associations de protection de l’environnement, les consommateur.trice.s, les élu.e.s, en s’appuyant sur des scientifiques indépendant.es. Nous sommes prêt.es à ouvrir des discussions localement pour établir une charte digne de ce nom.

Les élu.e.s EELV de Brest métropole
Ronan Pichon, Nathalie Chaline, Pierre Guezennec, Marif Loussouarn, Yann-Fanch Kerneis

Blog des élu.e.s EELV

Blog des élu.e.s EELV Brest ville et métropole
URL: https://www.brest-eelv.fr/
Posté le 8 juin 2020 par elues-eelv@brest
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info