Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Interview de Philippe le Tallec, nouvel élu écologiste à Plougastel (29)

Brest-ouvert : Tu es un tout nouveau élu de la liste de gauche à Plougastel. Comment s’est déroulée la campagne et les élections dans cette commune de l’agglomération brestoise ?

La campagne du 1er tour, sous notre propre nom “ Solidarité – Ecologie pour Plougastel ” , s’est très bien passée, pour un groupe qui voilà à peine 6 mois n’existait pas. Ce groupe est avant tout notre force et la démonstration qu’une autre démarche est possible en politique. Nous avons constitué au cours de ces derniers mois un véritable programme prenant en compte les deux principes sur lesquels nous avons appuyé notre campagne : le développement durable et la démocratie participative. Nous avons eu un bon écho, plusieurs personnes nous ont manifesté l’importance de notre présence. Une femme m’a même dit combien il avait été important que les écologistes se présentent de façon indépendante sur Plougastel, afin de se compter. Notre score de 12 % est plutôt bien pour un tout nouveau groupe sur la commune.

Nous avons fait alliance au 2ème tour avec la liste d’union de la gauche (36 % au 1er tour), nous étions 8 personnes dont 7 éligibles, avec 3 postes d’adjoints (développement durable, urbanisme et vie associative) et 1 poste de conseiller communautaire à BMO.
Nous étions satisfaits de cet accord et nous espérions que les habitants de la commune comprendraient que nous avions toute possibilité d’agir dans la future municipalité.

Malheureusement, outre un tract “ nauséabond ” lors du 1er tour (1000 logements sociaux en 6 ans à Plougastel, 500 au bourg et 500 dans toute la campagne. Le tract montrait des petits immeubles “ rouges ” dans plusieurs villages !), nous avons encore eu à faire à des mensonges et des rumeurs pour bien faire peur. Imaginez ! La chasse, la pêche, et même les serres et les pesticides allaient être interdits si jamais “ les verts ” arrivaient en mairie ! Avec aussi une phrase qui circulait semble-t-il dans la presqu’île : “ pas de bougnoules à la pointe ! ” (en breton svp !). Ceci ajouté à l’opposition frontale de l’ancien maire et de l’actuel a fait que ce dernier a réussi à conserver sa mairie.

B.O. : Dans quel état d’esprit te trouves-tu au moment d’occuper cette nouvelle fonction d’élu ?

Un peu dépité d’avoir perdu, et surtout que cela soit un homme qui se prétend être du 21ème siècle qui l’ait emporté en jouant sur des méthodes archaïques dignes du passé. J’ai eu l’occasion de dire qu’on ne pouvait construire une politique communale d’avenir en se faisant élire ainsi. Une femme de notre liste m’a rapporté ce que lui a dit, le soir des résultats du 2ème tour, Roger Boisramé, ex et nouveau 1er adjoint : “ Je reconnais qu’on fait parfois de la politique de caniveau.” J’attendrai du maire, Dominique Cap, qu’il reconnaisse lui-aussi l’utilisation de ces méthodes indignes d’une démocratie vivante ! Je pense lui faire un courrier en ce sens.

J’ai aussi le sentiment d’un profond regret face aux urgences qui nous demandent d’agir concrètement. Une fois cela dit, nous allons être 2 de notre groupe à siéger au conseil municipal de Plougastel. Etre dans l’opposition n’est sûrement pas la meilleure des places, nous allons garder en tête nos valeurs de solidaité et d’écologie et allons être attentifs à comment nous pouvons défendre ces valeurs au sein du conseil.
Nous allons aussi être les relais de l’information pour la diffuser à l’extérieur dans notre groupe et au-delà, de façon à organiser la défense et la promotion de ce que nous voulons.

B.O. : Elus minoritaires, quels objectifs prioritaires se sont fixés les élus écologistes ?

Nous voulons avant tout éviter les erreurs et les égarements qu’une politique de “ développement durable ” de façade essaiera inévitablement de mettre en œuvre.

Je pense ici particulièrement au projet de la Vallée de la Fontaine Blanche (a-t-on besoin d’un 2ème Stang-Alar à Plougastel ?), à l’installation d’un réseau wimax sur la Presqu’île (souhaite-t-on transformer cet espace en four à micro-ondes ?), aux futurs lotissements (qu’ils soient communaux ou privés, peut-on encore laisser construire sans prendre en compte les principes élémentaires d’un éco-habitat ?).

D’autres sujets méritent aussi notre vigilance, le centre social de l’Astérie (avec quels moyens ?), la restauration scolaire et collective (mise en œuvre accrue de l’alimentation bio),
les questions liées aux chaufferies bois afin de dissiper les inquiétudes et parfois les nuisances subies par les riverains, et tout le reste …

Posté le 22 avril 2008
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info