Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Transports aériens en Bretagne. La Région a tout faux !

"Délégation de services publics"  : c’est ainsi qu’on désigne la privatisation dans la novlangue des élus favorables au privé.

"Développement Durable" : autre terme du néo-vocabulaire de ceux, souvent les mêmes, qui sont obsédés par le "toujours plus" et qui n’ont qu’un soucis, celui de voir leur modèle de "développement" durer le plus longtemps possible.

Dernier exemple en date : la gestion de l’aéroport de Quimper-Pluguffan.

- lire l’article Transports aériens en Bretagne. La Région a tout faux. sur le site S-eau-S

Posté le 20 décembre 2008
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info
Nouveau commentaire
  • Février 2009
    15:04

    Transports aériens en Bretagne. La Région a tout faux ! & "taxe" Borloo

    par spk

    Ce n’est pas exatement le dossier , mais il s’y rapproche sensiblement. Merci de me lire


    GRAND ANGLE ET GONFLAGE A PATRON

    DE L’UNION SACREE – MENT – BRETONNE CONTRE LA TAXE BORLOO

    - Dans son édition du 5.02.09, Ouest France a estimé à plus d’un millier de patrons venus manifestés contre cette « taxe » (ils n’ont que ce mot à la bouche-sauf quand il faut aller pleurer pour que le tapeur d’état leur en reverse une partie). A y regarder de plus près la photo et avec délectation je me suis amusé à vérifié ce gonflage à patrons.

    - Le journaliste qui à réaliser cette photographie, l’a réalisée depuis l’estrade à orateur et à priori dans l’axe du rassemblement. Après deux vérifications, j’y ai personnellement dénombré environ 120 personnes sur la photo de ces totos à grosses tetes, il semblerait que cette portion d’image représente environ la moitié de cette assemblée (l’axe de prise de vue). Par déduction ce rassemblement n’a tout au plus rassemblé environ 240 personnes, disons 300 patrons pour un millier de déclaré ! (Une pratique qu’ils savent mettre en pratique)
    Une seule revendication s’impose pour ce photographe, qu’il réclame à son patron éditeur un objectif adapté à la situation. Le grand angle, le grand angle….

    Plus sérieusement, il est un de ces intervenants qui dans son quotidien, livre par million d’objets béton ou de vaisselles en porcelaine sur tous les chantiers du bâtiment de la région. Ce grand boss du négoce, qui se fait pour un instant le porte drapeau de ces patrons, ce manager aux 120 camions ne devrait il pas dans un premier temps, embaucher du personnel, le former comme il ce doit pour éviter de livrer au mauvais endroit ou mauvais moment le matériel que lui à justement commandé ces clients et néanmoins patrons du bâtiment, afin d’éviter de « tournée » en rond (c’est du vécu)

    Ces autres patrons du bâtiment, qui par le jeu de la concurrence et les lois du marché, n’hésitent pas eux à faire déplacer leur ouvriers de Brest pour batir à Vannes, ceux de Vannes à construire à Rouen, et ceux de Guingamps, il y en a certains qui vont encore plus loin !

    Claude Quéguiner dit : « De Gaulle nous a désenclavés. Aujourd’hui on veut revenir quarante ans en arrière » .

    Et je finirais ainsi, si De Gaulle qui nous à déjà nucléarisés pour beaucoup plus de quarante ans, faudrait pas en plus que ces patrons nous enfument encore plus longtemps, avec la bénédiction de la presse encartonnée.

    Patrig K. 5.02.09

    Je rédigerais un papier plus élaboré, pour dénoncer ce "trafique" quotidien d’etre humains et d’ouvriers qui parcourent nos routes de Bretagne, afin de cadrer aux objectifs que vous savez, pendant que les boss roulent (avec images à l’appui) sans modération à faire de la figuration face à des donneurs d’ordre guère plus enclin à se mirer dans la réalité