Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Cultures OGM

Le soutien des ministres de l’environnement aux interdictions nationales visant les cultures OGM est une défaite pour Barroso

Communiqué de presse des députés verts européens

La proposition de la Commission européenne de forcer l’Autriche et la Hongrie à lever leurs interdictions sur la culture de variétés de maïs génétiquement modifié rejetée Les ministres de l’environnement de l’UE. Une excellente nouvelle pour les députés verts européens.

Communiqué de presse des députés verts européens

Les ministres de l’environnement de l’UE ont aujourd’hui rejeté à une très large majorité la proposition de la Commission européenne de forcer l’Autriche et la Hongrie à lever leurs interdictions sur la culture de variétés de maïs génétiquement modifié. Vingt-deux Etats membres ont voté contre la proposition de la Commission. La Hongrie peut donc maintenir son interdiction sur le maïs génétiquement modifié MON810 de Monsanto, et l’Autriche ses interdictions sur le MON810 et le T25 de Bayer. A l’annonce de cette décision, les Coprésidents du Groupe des Verts/ALE Monica Frassoni et Daniel Cohn-Bendit ont déclaré :


"La décision des ministres de l’environnement de l’UE est une excellente nouvelle pour l’environnement, pour les agriculteurs et pour les consommateurs. C’est aussi un incroyable encouragement pour les nombreuses régions de l’UE qui veulent devenir des régions exemptes d’OGM."

"Nous saluons les ministres de l’environnement pour avoir rejeté cette proposition de la Commission Barroso. C’est la quatrième fois que les gouvernements de l’UE rejettent une proposition de la Commission visant à forcer des Etats membres à agir à l’encontre de la volonté de leurs citoyens en autorisant la culture de plantations OGM. Entre 62 et 77% de la population dans les Etats membres concernés s’opposent aux cultures d’OGM (1). Il est profondément inacceptable que le Commission continue à vouloir passer en force et imposer son agenda pro-OGM en dépit de l’opposition citoyenne."

"La très large majorité avec laquelle le Conseil a pris sa décision traduit sans équivoque possible la perte de confiance d’un nombre de plus en plus important d’Etats membres dans le jugement de la Commission européenne sur les questions liées aux OGM. C’est une gifle cinglante adressée au Président de la Commission, M. Barroso, qui est devenu le laquais de l’industrie agro-technologique et qui a purement et simplement ignoré la position du Commissaire de l’environnement, M. Stavros Dimas."

"Avec de nouveaux votes en perspective au Conseil - sur les interdictions de cultures OGM en France et en Grèce - nous espérons que les ministres de l’environnement de l’UE maintiendront le cap. Cependant, force est de remarquer qu’une politique claire de l’Uníon européenne en la matière reste à définir. Il faut pour cela commencer par une révision de la procédure d’évaluation des risques liés aux cultures d’OGM, tel qu’unanimement exigé par les 27 Etats membres de l’UE en décembre 2008."


Notes aux rédacteurs :

1) D’après Eurobarometre Mars 2008 : 70% des Français sont contre les OGM, 62% des Autrichiens, 70% des Hongrois et 77% des Grecs.


Press Service of the Greens/EFA Group
in the European Parliament

Helmut Weixler
Head of Press Office
- phone : 0032-2-284.4683
- fax : 0032-2-284.4944
- mobile phone : 0032-475-67 13 40
- e-mail : hweixler@europarl.eu.int
- website : www.greens-efa.org

Posté le 3 mars 2009
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info