Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

N20 - Infos Vert(e)s Plouzané

Lizher ar re C’hlas eus Plouzane

Le journal des Vert(e)s de Plouzané. Européennes, Gestion de l’eau, des déchets, le coin des élus...

Élections européennes : de bonnes raisons pour aller voter le 7 juin

Une élection à un seul tour, le 7 juin, ce sont les élections européennes. Pour la 7ème fois nous allons élire, comme plus de 500 millions d’européens, nos représentants au Parlement européen. Cette élection se déroulera sur un tour et permettra d’élire au scrutin proportionnel et pour 5 ans, 72 députés français sur 736 dont 9 pour la circonscription inter-régionale OUEST (Bretagne, Pays de la Loire, Poitou-Charentes).

Le député européen vote et façonne la législation européenne définitive qui influence notre vie quotidienne, qu’il s’agisse de la nourriture dans nos assiettes, du prix du caddie au supermarché, de la qualité de l’air que nous respirons ou de la sécurité des jouets de nos enfants. Plus de la moitié des lois françaises sont issues du parlement européen. Ce n’est pas anecdotique !

Votez donc, mais votez Europe Écologie. L’histoire est en suspens car la déraison s’est emparée du monde. Nous sommes parvenus à ce moment-clé où tout peut basculer, jusqu’à l’irréversible, ou, au contraire, favoriser un sursaut pour construire une nouvelle donne dont l’Europe deviendrait le creuset. Ne rien faire ouvrirait la porte à des politiques autoritaires pour gérer les pénuries ou les conséquences des migrations d’origine climatique. Agir, c’est éviter la barbarie pour choisir la civilisation. C’est pourquoi il s’agit de développer un nouvel espace politique au sein duquel ceux et celles qui se rassemblent dans leur diversité traceront la perspective d’un nouveau projet de société. Celui-ci n’est pas hors d’atteinte. Il repose sur l’aspiration grandissante des populations à une répartition équitable des richesses et un juste échange entre les peuples plutôt que dans l’accumulation de biens de consommation. Le programme est téléchargeable ici : http://www.europeecologie.fr/files/EE_Programme_BD.pdf

Nous nous plaignons trop souvent d’une Europe trop libérale qui met en péril notre cohésion sociale. Le 7 juin, nous avons le moyen de changer cela, les Verts de Plouzané soutiennent les candidats d’Europe Écologie.

PLB

Schéma départemental de gestion des déchets

Les déchets, ce n’est pas attirant. Pourtant, c’est un sujet éminemment politique, surtout quand on parle de développement durable. En effet, toute notre société est construite sur une économie qui ne compte pas le coût de la remise en état de la Terre. Alors, on gaspille, on pille, et après nous le déluge. Lors de la présentation du schéma départemental à BMO, en mars dernier, les Verts ont émis un avis défavorable. En effet, il n’est pas assez ambitieux en ne proposant de réduire la quantité de déchets que de 1,4 % par an, alors que pour être compatible avec le Grenelle de l’environnement, il faudrait près de 2,7 % par an. Il ne remet pas non plus en cause l’incinération, qui continue à produire des rejets polluants et des mâchefers, contenant des métaux lourds extrêmement toxiques. Les Verts proposent de mettre en place une valorisation de tous les déchets fermentiscibles et de les collecter séparément, comme on le fait déjà à Lorient, ce qui permettrait de les valoriser en énergie, par la production de méthane. On pourrait envisager des bus au méthane, produit sur place, comme l’a réalisé la Communauté urbaine de Lille.

En outre, l’un des meilleurs moyens pour réduire la quantité de déchets à traiter et favoriser le tri et le compostage à domicile, est de facturer les déchets, non par une taxe comme aujourd’hui, mais par le biais d’une redevance incitative, sous forme de pesée électronique des bacs ou de facturation au nombre de sacs. Face à la raréfaction progressive des matières premières, le recyclage et la réduction des déchets à la source doivent être au cur du dispositif.

AB & YFK

Distribution de l’eau, mobilisation à BMO pour un retour à une gestion publique

Peut-être avez-vous vu fleurir quelques affiches à Plouzané prônant un retour à une gestion publique de l’eau et citant des exemples de grandes villes ayant déjà choisi cette voie ? Le contrat d’affermage signé voici 21 ans a délégué la distribution de l’eau sur le territoire de BMO à la multinationale Véolia. Ce contrat expire en 2012. Un certain nombre d’organisations citoyennes, politiques et syndicales du pays de Brest se sont mobilisées au sein du collectif « eau publique BMO » pour instruire le débat et militer en faveur d’un retour à une gestion publique (on parle dans ce cas de « régie directe »). Une pétition, téléchargeable sur le site du collectif (http://www.eaupublique.infini.fr/), est proposée à la signature de tout citoyen qui considère que l’eau n’est pas une marchandise comme une autre mais qu’elle doit être traitée en tant que bien commun de l’humanité, et donc soustraite aux appétits insatiables des actionnaires du CAC 40. Les Verts participent activement à ce collectif et ont pris l’initiative d’ouvrir un site Internet participatif qui permet à tout un chacun de trouver et d’apporter des informations pour nourrir le débat (http://brest-eau-publique.net/). Le temps court très vite pour ce dossier si complexe, seule une mobilisation citoyenne d’ampleur pourra faire pencher la balance en faveur d’une réappropriation publique de cette source de vie qu’est l’eau. À Plouzané, la situation est un peu particulière puisque si la majorité des habitants relève du régime général de la distribution d’eau de BMO, une partie des habitants est desservie par l’ASAEP, Association Syndicale Autorisée d’Adduction d’Eau de Plouzané. On lit sur la page Internet de l’association (http://www.ville-plouzane.fr/assodetail.php?id=24, page consultée le 21 avril 2009) « que [celle-ci délivre une eau qui] présente une bonne qualité bactériologique ; cependant, compte tenu du taux de nitrates variable, sa consommation est déconseillée aux femmes enceintes et nourissons de moins de 6 mois. » Le groupe des Verts de Plouzané réclame que les résultats des analyses de l’eau distribuée sur la commune, qu’elle provienne du réseau BMO ou du réseau ASAEP, soient publiés et rappelés chaque semaine sur le bulletin municipal de Plouzané. La qualité des eaux distribuées nous paraît devoir faire partie du débat qui s’est engagé avec la fin du contrat d’affermage de la distribution de l’eau à BMO. Le collectif « eau publique BMO » tient des réunions régulières, pour tout renseignement : [contact@eau-publique-bmo.infini.fr].

GO

écologie, des mots ou des actes

L’écologie tout le monde s’en revendique. Ce n’est ni de gauche ni de droite, dit-on. Peut-être, si on considère l’écologie comme une discipline comme l’économie ou la culture. Mais mettre en place une politique écologique, c’est aujourd’hui nécessairement faire une politique de gauche : une intervention forte de l’état pour limiter, contrôler, inciter et une pression forte de la société pour partager les ressources limitées de notre Terre. Alors quand les politiques se trouvent devant la mise en place d’une éco-taxe nationale pour freiner la circulation des camions sur les routes et que les Bretons s’insurgent pour avoir une exception Bretonne, seuls les Verts ont le courrage politique et écologique de soutenir l’éco-taxe. PS, PC, UMP, UDB votent pour l’exception. Pourtant, il faut réorienter le transport autoroutier vers le fret ferroviaire ou maritime ; ce n’est pas simple, mais c’est indispensable. Pourquoi retarder, pourquoi manquer les occasions de s’y atteler ? Pour céder aux différents lobbies ? Parce que c’est plus facile ? Si on trouve toujours des échappatoires, on va avoir du mal à faire évoluer notre monde. Alors : « des paroles aux actes » ? Chiche !

AB

Le coin des élu-e-s vert-e-s

Le 30 mars eut lieu un conseil municipal exceptionnel consacré à la fermeture de l’école Eric Tabarly. Décision difficile, mais que les élus Verts croient sincèrement bonne et utile à l’ensemble des Plouzanéens. Cette décision ne se comprend que si toutes les raisons sont combinées ; démographique, géographique, économique et écologique, sans oublier les projets de la commune pour l’enfance et l’amélioration de l’organisation des bâtiments municipaux.

En novembre 2008, une étude a été réalisée par le cabinet YK conseil sur les besoins des habitants et des associations pour l’occupation des bâtiments. Un questionnaire avait été mis à disposition de tous, des associations et des Plouzanéens interviewés. Cette étude a suggéré de nombreuses réorganisations qui répondraient à ces besoins… si l’espace Eric Tabarly était mieux utilisé. La décision de l’ducation Nationale de supprimer un poste de l’école a précipité les choix. En effet, tous les arguments convergeaient : l’urbanisation prévue autour de l’école n’est pas suffisante pour espérer une progression des effectifs ; l’école de Kroas Saliou est à 500 mètres et peut accueillir dans de bonnes conditions tous les enfants, le personnel et les enseignantes ; le bâtiment est sous-utilisé et consomme beaucoup d’énergie par occupant comme l’a montré une autre étude. En prenant en compte tout cela et en accord avec nos valeurs prônant un meilleur partage et une économie de moyen au bénéfice du plus grand nombre, nous sommes persuadés que le regroupement était une opportunité pour tous les Plouzanéens d’avoir rapidement et à un coût raisonnable des équipements bien mieux organisés et utilisés.

Toutes ces informations ont été présentées aux associations concernées en mai, pas encore au public. Pour la transparence, les élu-e-s Vert-e-s auraient préféré que tous les éléments soient rendus publics plus rapidement…

Les élu-e-s Vert-e-s

Un an déjà

Il y a déjà un an que la municipalité a changé et que les Verts participent à la majorité. Il est temps de faire un petit bilan sur les actions des élus Verts. Nous avons, avec l’aide de toute la majorité, plus particulièrement mis en place plusieurs groupes de travail avec des associations de la commune (recensement des chemins, pédibus scolaires), mis en place le paiement en ligne de la cantine et de la garderie, organisé une journée de découverte des vélos électriques, commencé la démarche Agenda 21 - qui devrait s’ouvrir à toutes et tous nous l’espérons d’ici la fin 2009, fait réaliser un bilan énergétique des bâtiments communaux, fait évoluer le programme culturel vers tous les âges. Une présentation publique devrait bientôt suivre.

Les élu-e-s Vert-e-s

Posté le 3 juin 2009
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info