Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Elections européennes du 7 juin : Europe Ecologie à 17,31% dans le Finistère !

Un vote écologiste porteur d’espoir

A Brest, Morlaix, Quimper, Landerneau et dans de nombreuses villes du Finistère, de Bretagne et de France, Europe Ecologie double les voix recueillies par les Verts lors des précédentes élections.

Pour les Vert-e-s, ce succès des écologistes est d’abord une envie d’une Europe écologiste et solidaire qui prenne à bras le corps les problèmes du réchauffement climatique, d’un vrai développement durable et d’une réduction des inégalités.

Le rassemblement des écologistes qui a démontré, ce soir toute sa pertinence, accompagne une prise de conscience de chacun-e.

Le sourire de Christian symbole de la joie et de l'espoir ressentis par beaucoup d'écologistes
Le sourire de Christian symbole de la joie et de l’espoir ressentis par beaucoup d’écologistes

Europe Ecologie a su mener une vraie campagne européenne avec un vrai projet européen

Ce vote est porteur d’espoir, il exprime un rejet de politiques irresponsables qui ont épuisé notre planète et traduit la demande forte d’un autre développement, respectueux des hommes et de notre environnement.

Ce message doit être entendu, sans faux fuyants, et mis en oeuvre dès maintenant, à tous les niveaux institutionnels....

Avec les nouveaux députés d’europe ecologie pour la région grand ouest Yannick Jadot et Nicole Kiil Nielsen, les Vert-e-s entendent agir au sein d’Europe Ecologie pour montrer que l’europe peut être une solution face à la crise économique et environnementale.

Toutefois, les Verts mesurent, au fort taux d’abstention, le long chemin qui reste à parcourir.

Mais aujourd’hui un pas a été franchi et après Europe Ecologie nous avons à construire avec les Vert-e-s une "Bretagne Ecologie" ouverte à tous et toutes celles qui pensent que l’écologie est porteur d’espoir et de solidarité.

Christian Bucher secrétaire des Verts 29

Posté le 9 juin 2009
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info
Nouveau commentaire
  • Juin 2009
    12:08

    Home sweet home

    par Chris Perrot

    Le grand gagnant de ce scrutin est l’aspiration à une véritable intégration de l’écologie dans les politiques publiques. Paradoxalement, l’on ne peut pas dire que cela soit un postulat pour les Verts français.

    Vu par le petit bout de la lorgnette brestoise, la réalité du soutien de l’électorat local aux Verts reste à modérer. Il est bon de rappeler que les Verts doivent leurs postes d’élu-e-s dans la majorité actuelle qu’à un accord électoral avec les libéraux socialistes. Plus prosaïquement, les électeurs ayant voté pour Europe Ecologie semblent appartir à un segment électoral volatile. La liste Europe écologie a aussi bien su capter autant des voix du Modem, du PS et des électeurs des classes moyennes non attachées à un drapeau en particulier. La liste Europe écologie a autant profité de la médiocrité de la campagne (abstention massive), d’un PS illisible (séquence Martine et Ségolène et post congrès de Reims), d’un MODEM qui s’était trompé de campagne (voir la séquence Bayrou/Cohn Bendit et la campagne en elle même du Modem), des antilibéraux divisés, d’un bon casting malgré certaines bizarreries idéologiques (l’antilibéral Bové et l’opportuniste Joly marquée au Centre). Bonne pioche, à l’insu de son plein gré, la liste Europe Ecologie a sûrement aussi beaucoup bénéficié de la grand messe émotive générée par la diffusion à la TV du film HOME à la veille du scrutin qui du convaincre les indécis des classes moyennes. La séquence Bayrou/Cohn Bendit ayant validé leur choix de vote. Reste que les Verts beaucoup marqués "bobos/classes moyennes" n’arrivent pas à capter le vote des classes populaires qui préférent l’absention ou un choix plus antilibéral. Là encore il est bon à observer que les listes NPA et Front de gauche n’arrivent pas à capter le segment des électeurs abstentionnistes. A méditer par les intéressés qui auront à en tirer les conséquences. Quid de leurs divisions. Quoi qu’il en soit le calendrier électoral des prochains mois reste favorable aux Verts pour jouer des coudes avec le PS et négocier le bout de gras pour une liste commune aux prochaines Régionales. Autant engranger des postes d’élu-e-s car les prochaines scrutins cantonaux, législatifs ou nationaux risquent de ramener les Verts au niveau de leurs scores électoraux habituels.
    Pour en revenir au petit prisme brestois, les grands déçus du moment risques d’être BNC qui précédemment faisaient liste commune avec les Verts et les régionalistes aux dernières régionales, cantonales et municipales, et qui avaint choisi de faire route avec les communistes et le Parti de Gauche de Mélanchon pour cette échéance des Européennes (après avoir aussi soutenu la candidature de Bové aux présidentielles).

    Bref, rien est figé et les lignes peuvent encore bouger lors des régionales si, si, si... Avec des si, l’on peut en effet refaire constament la carte du tendre politique local.

     ;-)

  • Juin 2009
    13:17

    Succès à modérer, pas de triomphalisme S.V.P.

    par Chris Perrot
    Avec un scrutin illisible et un taux d’abstention de près de 60%, il faut modérer les résultats de hier soir. Quand 60% des français boudent un scrutin, c’est tout le personnel politique qui est désavoué. Quand on sait que c’est majoritairement chez les classes populaires qu’on retrouve une bonne majorité de ces abstentionnistes, cela devient inquiétant en terme de représentativité du peuple français dans nos institutions. Seul point positif de ce scrutin, l’obligation de passer aux actes en matières de politiques écologiques et environnementales.