Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Le train "bibi" est arrivé

Du nouveau sur les Liaisons ferroviaires Brest <-> Quimper <-> Nantes !

Reprise d’un communiqué du Conseil régional

reprise du communiqué du Communiqué du Conseil régional)

L’accessibilité du Finistère passe obligatoirement par une amélioration de ses liaisons ferroviaires avec Rennes, Paris, le reste de la France et l’Europe. Au-delà de la mise en œuvre du projet Bretagne à Grande Vitesse (BGV), l’ouverture vers Nantes et le sud-ouest de la France constitue un enjeu en terme de développement économique et d’aménagement du territoire, dans un contexte de développement des relations entre grandes métropoles

Il y a tout juste un an, cet objectif commun au Conseil régional et au Conseil général du Finistère s’est traduit par la signature d’un protocole dans le cadre du Plan ferroviaire breton : les deux collectivités s’engageaient notamment à augmenter les fréquences TER, à réduire les temps de parcours entre Brest et Quimper à l’horizon 2013, et à mettre en service, dès 2010, des liaisons TER directes entre Brest, Quimper et Nantes (sans changement à Quimper) grâce à la mise en circulation de matériel ferroviaire hybride, les AGC « bibi ».

Alors que les premières études concernant la modernisation des infrastructures viennent d’être lancées par Réseau Ferré de France, Jean-Yves Le Drian, Président du Conseil régional, Pierre Maille, Président du Conseil général du Finistère, Jean-Pierre Farandou, Directeur général délégué SNCF Proximité, Jean Bergé, Président de Bombardier Transport France, ont inauguré, mercredi 10 juin à Brest, en présence de François Cuillandre, Président de Brest métropole Océane, et Bernard Poignant, Président de Quimper Communauté, Iroise, premier train bibi qui, en circulant ce jour entre Brest et Lorient, préfigure les relations TER BrestóQuimperóNantes à venir d’ici fin 2009.

Moderniser les infrastructures pour gagner en temps et augmenter les dessertes

Le Conseil régional et le Conseil général du Finistère, en partenariat avec Brest Métropole Océane, Quimper Communauté, l’Etat et RFF, maître d’ouvrage, ont entrepris de financer des travaux qui permettront de réduire le temps de parcours à moins d’1 heure entre Brest et Quimper et d’augmenter le nombre de dessertes TER quotidiennes (12 AR/jour au lieu de 6 actuellement).

Ces travaux sur l’infrastructure, estimés à 60 M€ (dont 25,5 M€ apportés par la Région et 25,6 M€ par les collectivités finistériennes), prévoient d’ici fin 2013 :
- le doublement de la voie sur un tronçon de 13 km dans le secteur d’Irvillac permettant le croisement des trains en pleine vitesse,
- le ripage d’une dizaine de courbes entre Châteaulin et Quimper permettant un relèvement de vitesse jusqu’à 140 km/h.

Un nouveau train « bibi » pour une liaison directe Brest <-> Quimper <-> Nantes

Parallèlement, le Conseil régional s’est fixé pour objectif de moderniser le matériel roulant sur l’ensemble du réseau TER Bretagne d’ici 2010. La mise en service progressive de 9 rames AGC hybrides permettra de voyager entre Brest et le sud Bretagne sans changer de train à Quimper. Ces nouveaux matériels « bibi », plus confortables et moins polluants, alternent en effet, circulations en mode électrique et mode thermique sans s’arrêter, grâce à leur double propulsion.

Posté le 10 juin 2009