Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

L’écologie politique apparaît comme une véritable alternative au libéralisme et au productivisme

Nous creuserons ensemble, le sillon de l’écologie du XXIème siècle

Un communiqué de Yannick Jadot

« Nous devons avoir le cœur chaud et la tête froide…Ce résultat nous donne une obligation : ne pas décevoir ces millions de citoyens qui nous ont fait confiance, ni ces milliers de militants qui ont découvert une autre manière de faire la politique. »

« Quand on connaît les associations, on sait qu’elles ne changent pas facilement. Quand on connaît les Verts, on sait qu’ils ne changent pas facilement. Mais sans vouloir être grandiloquent, rien ne sera, ou plutôt ne devrait être, comme avant ! »

Daniel Cohn-Bendit, dimanche 7 juin, vers 22 heures….


Europe Ecologie a réussi son pari avec plus de 2,8 millions d’électrices et d’électeurs qui ont répondu à son appel, démontrant que l’Europe et l’Ecologie peuvent constituer des thèmes fédérateurs et engendrer une dynamique politique et électorale.

Loin de la tentation démagogique du repli franco-français, les électrices et les électeurs ont saisi le véritable enjeu de ces élections européennes : l’impérieuse nécessité de doter l’Europe d’un projet politique bâti autour de la transformation écologique de l’économie et de la société.


Avec 16,64 % des voix et 417 232 électeurs, Europe Ecologie est la troisième force politique dans l’Ouest pour ce scrutin.
Nous arrivons en seconde position en Bretagne, dans les Pays de la Loire et dans la plupart des grandes villes.

Je souhaite une nouvelle fois remercier tous les signataires, militant-e-s politiques ou associatifs, citoyen-ne-s qui, pour la première fois, ont souhaité marquer leur engagement, les femmes et les hommes de la liste Europe Ecologie dont les qualités et les parcours ont donné force et sens au rassemblement, l’équipe de campagne qui a rendu tout cela possible. Et à travers vous, les électrices et les électeurs dont beaucoup ont reçu un message, un tract, une information qui les a aidés à choisir Europe Ecologie.

Face à l’urgence, la gravité et la convergence des crises, l’heure n’est ni au pessimisme, ni au renoncement. Elle est à la mobilisation des intelligences et des savoirs, à l’invention et à l’imagination. Elle est aux solutions réalistes et radicalement réformistes, essentielles à la sauvegarde de nos démocraties, de nos modèles sociaux et plus généralement du rapport de l’homme à la nature.

Après la candidature fondatrice de René Dumont à l’élection présidentielle en 1974, la création des Verts, leur engagement depuis des années dans le champ politique et l’élection de milliers d’élus dans les exécutifs locaux et régionaux, après le Pacte Ecologique de Nicolas Hulot et de sa Fondation en 2007, après l’engagement depuis des décennies des ONG et des associations environnementales dans la mobilisation, les luttes, l’élaboration de solutions et dans le Grenelle de l’environnement, une nouvelle étape est désormais franchie : celle de la crédibilité de l’écologie politique et son installation dans le paysage politique français et européen.

L’écologie politique apparaît ainsi comme une véritable alternative au libéralisme et au productivisme, le succès des meetings pendant toute la campagne, l’émergence de quelque 500 comités locaux et le vote massif du 7 juin en attestent.

Parce que la diversité est une force, parce que ce qui nous rassemble est bien plus important que ce qui nous divise, parce que la société est disponible à la mutation écologique, notre rassemblement doit continuer, s’approfondir et s’élargir.

Cette poursuite du rassemblement est une évidence, elle n’en est pas moins délicate. Elle doit éviter tous les replis sur soi, toutes les hégémonies, se construire sur la confiance, le respect et la diversité de ses composantes. Le rassemblement est notre patrimoine commun, il ne peut être ni récupéré ni privatisé ! Le vote du 7 juin nous donne la force, l’ambition et la responsabilité de ces dépassements. Ouverture, diversité et autonomie doivent devenir les principes fondateurs du rassemblement.

Les initiatives isolées de récupération d’ores et déjà mises en œuvre ici ou là sont prématurées et vraisemblablement vouées à l’échec. Elles ne s’inscrivent pas dans la construction collective du rassemblement et ne pourront revendiquer ni filiation, ni soutien du rassemblement Europe Ecologie. « Cœur chaud, tête froide »

Dans les semaines qui viennent, les 500 groupes locaux d’Europe Ecologie, les 15.000 signataires de notre Manifeste devront déterminer ensemble, avec toutes les composantes qui ont participé au succès des listes Europe Ecologie, les moyens, les objectifs et le calendrier de la métamorphose de l’écologie politique.

Plusieurs rendez-vous sont déjà fixés qui s’adressent à toutes et tous, pour prolonger l’aventure et échanger nos réflexions sur le bilan de ces élections européennes et les perspectives qu’elles ouvrent.

C’est l’Ecologie Day d’Europe Ecologie, le 4 juillet prochain, les journées d’été des Verts et du Rassemblement à Nîmes du 20 au 22 août et celles de Régions et Peuples solidaires en Bretagne également à la fin du mois d’août, et enfin une convention nationale à l’automne. Notre prochaine grande mobilisation sera à l’évidence le sommet de Copenhague sur le climat en décembre. C’est l’avenir du climat et donc de l’humanité qui s’y décideront.

Nous creuserons ainsi ensemble, le sillon de l’écologie du XXIème siècle, celle qui porte avec fierté et conviction, et en toute autonomie, ses propres valeurs, celle de la transformation effective de notre modèle de société.

En ce qui me concerne, je m’engage à rester en lien avec vous et avec tous les territoires où nous avons fait campagne pendant tous ces mois, pour être pertinent et efficace au Parlement européen. Avec les autres eurodéputés, avec toutes les composantes d’Europe Ecologie et avec vous, je participerai activement à poursuite de la construction du rassemblement de toutes les forces de l’écologie en France.

L’aventure continue ! A bientôt.

Yannick Jadot

Député européen

Posté le 12 juin 2009
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info