Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Un retour en gestion publique directe de l’eau est légal et souhaitable

Un communiqué du Collectif pour une gestion publique de l’eau à Brest/BMO

Le Collectif pour une gestion publique de l’eau à Brest/BMO prend acte des annonces à la presse de François Cuillandre favorables à un débat avec tous les usagers et citoyens de l’agglomération et non pas réglée entre quelques "initiés".

Mais pouvons-nous toutefois croire à la transparence et à l’ouverture de ce processus de concertation alors que d’emblée, le Président de BMO, jouant sur les mots régie/gestion, prend ses aises avec la réalité et le droit.

En aucun cas le retour à une gestion publique directe de l’eau n’est interdite par la loi après que cette gestion a été confiée, comme actuellement à Brest, à un opérateur privé en délégation de service public car il existe diverses formes de régies publiques directes dont certaines peuvent être choisies par BMO.

Nous pouvons trouver des exemples partout en France à la Communauté Urbaine de Cherbourg et à celle de la Communauté d’agglomération de Châtellerault ou encore à Castres. Plus près de nous, l’assainissement de l’eau à Landerneau est repassé en gestion publique après avoir été confiée de nombreuses années à une entreprise privée.

Le Collectif pour une gestion publique de l’eau à Brest/BMO rappelle donc qu’un tel retour en gestion publique directe de l’eau est à la fois possible légalement et souhaitable pour tous les habitants de la communauté urbaine.

Depuis un an, le Collectif informe sur les enjeux relatifs à la gestion de l’eau et sur les atouts d’une gestion publique directe. Il sera présent lors de la Foire St Michel pour échanger sur ce sujet avec toutes les personnes qui le souhaitent et pour faire signer la pétition (également disponible en ligne : http://www.eaupublique.infini.fr/).

Posté le 26 septembre 2009
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info