Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

La fin du contrat de l’Eau avec Véolia, à Brest Métropole Océane, vaut bien un audit financier indépendant !

un communiqué des Vert-e-s du pays de Brest

Avant le départ de Véolia qui gère l’Eau à Brest Métropole depuis 25 ans, les Vert-e-s du pays de Brest demandent que soit commandé un audit financier indépendant sur cette sortie de contrat.

Lors de la journée mondiale de l’Eau du 22 mars le collectif brestois « Eau publique » auquel nous appartenons, a remis 5000 signatures à BMO pour signifier l’attachement de nombreux citoyens et citoyennes à comprendre comment était et serait géré le service d’accès à l’eau potable sur BMO.

Le collectif « Eau publique » a reçu hier à Brest le précieux soutien de Danielle Mitterrand et Jean-Luc Touly (président de « France Liberté »). Tous les deux ont mis en lumière que, dans les villes où ont été faits des bilans financiers de fin de contrat, ce sont des dizaines de millions d’euros qui ont dû être rendus aux collectivités par les groupes industriels de l’eau.

Si Bordeaux (233 000 € récupérés) et d’autres villes ont fait ces bilans, Brest Métropole peut-elle en faire moins ?

L’Eau n’est pas à traiter comme une marchandise, car elle n’en est pas une !

Marif Loussouarn,

Porte-parole des Vert-es du pays de Brest

Posté le 2 avril 2010
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info
Nouveau commentaire
  • Avril 2010
    08:55

    La fin du contrat de l’Eau avec Véolia, à Brest Métropole Océane, vaut bien un audit financier indépendant !

    par Chris Perrot

    Que nos élu-e-s tardent à demander un audit indépendant pose questionnement.

    Ont ils été élu-e-s pour servir l’intérêt général (celui des habitants) ou celui de groupes industriels ? A les écouter et à observer leurs pratiques, ils arriveront à nous convaincre qu’ils sont au service du privé et non de la population !!!

    Cette France là qui se vend au privé, ce n’est pas la France que les français aiment.

    Voir en ligne : Collectif Brest eau publique