Brest ouVert

Lancé par les élu-e-s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun-e selon la charte

Je crois beaucoup au compostage parce que le but recherché est la réduction de déchets, il faut que tout le monde s’y mettent tôt ou tard !

Le Brass-Compost pour "booster" son compost

Interview de Jean-Jacques Peuziat, son inventeur quimpérois

Jean-Jacques Peuziat, dynamique retraité quimpérois, bricoleur hors pair, adepte inconditionnel de la réduction du volume des déchets, utilise régulièrement un composteur placé dans son jardin. Il a rapidement constaté qu’il était difficile de brasser le compost (bêche, pelle,... sont peu adaptés), c’est pourtant une condition indispensable à la réussite du compost. Il a eu l’idée de créer un outil adapté en forme de ressort. Après la réalisation de plusieurs prototypes, il a réussi à mettre au point le Brass compost, qu’il commercialise depuis, après avoir adopté le statut d’auto entrepreneur.

Brest-Ouvert : Jean-Jacques Peuziat, vous avez imaginé et proposé un petit outil bien pratique pour notre compost, pour les gens de plus en plus nombreux qui ont des compost dans leur jerdin, c’est le Brass compost. Au départ c’est un constat que vous avez fait, vous même par rapport à votre propre pratique, et en regardant ce que faisaient les autres dans leur jardin.

Jean-Jacques Peuziat : En fait, j’ai répondu avec enthousiasme à une invitation de l’animatrice en compostage de Quimper Communauté qui a lancé un appel à des bénévoles pour une formation au compostage, avec comme objectif d’en former d’autres dans nos quartiers, etc.

Et là, avec l’équipe de bénévoles que j’ai accompagné dans la formation, je me suis rendu compte qu’un des problèmes majeurs c’était le brassage.

Les gens prenaient un composteur à Quimper Communauté, tarif préférentiel de 15€, l’installaient dans leur jardin plein de confiance, mettaient plein de choses dedans jusqu’à ce qu’il soit plein, en ne remuant jamais. Et du coup, quand il est plein, ils disent "eh oh, mon compost, il n’évolue pas très bien, qu’est-ce que c’est cette histoire !"

Donc c’était vraiment un problème.

BO : C’est vrai que sur le marché on ne trouve pas d’outil pour brasser le compost.

On trouve quelques outils que l’on appelle "aérateur de compost", une tige avec 2 ailettes au bout, c’est vrai que c’est mieux que rien, mais ça ne brasse pas, ça donne au plus un peu d’air en cours de route, ce n’est pas mauvais bien entendu, mais ça ne brasse pas les matériaux. Or il est très important que les matériaux carbonés soient mélangés aux matériaux azotés : les coupes de gazon avec quelques branches de tailles d’arbustes, etc...

Donc comme j’ai du temps, je suis en retraite, bricoleur depuis toujours, je me suis mis en tête d’imaginer quelque chose. Je n’ai pas abouti à cette formule là tout de suite, j’ai cherché en fabriquant de mes propres mains quelques spécimens jusqu’à obtenir quelque chose qui me convenait. Puis j’ai fait appel à un fabriquant de ressorts parce que en réalité c’est tout simplement un gros ressort, avec des spires très larges qui permettent aux matériaux de tomber, une fois que ce que j’appelle une carotte est sortie des matériaux, il suffit de quelques secousses et le tout retombe en surface. Donc on a obtenu l’objectif remonter du fond jusqu’à la surface. Et en 4 ou 5 pénétrations du brasss compost, on a mis sans dessus dessous les matériaux du composteur. Moi je passe entre 3 et 5 minutes.

BO : Il y a eu plusieurs prototypes avant de le mettre au point ?

Oui, j’ai commencé avec du fer à béton de diamètre 6, je me suis aperçu que les matériaux d’un composteurs ont bonne résistance, alors je suis passé à 8, ça s’étirait encore ; je suis passé à 10, alors là c’était bon, mais seulement ça faisait assez lourd et finalement difficile à mettre en forme de ressort.

Alors je me suis tourné vers les fabricants de ressorts qui m’ont proposé quelque chose d’une résistance incomparable bien entendu, car c’est de la corde à piano qui une fois mise en forme par des machines à commande numérique (ça va très vite), le ressort est passé au four, à 280° si je me rappelle bien, pendant 1h30, et ça lui donne ce qu’ils appellent de la mémoire, c’est à dire qu’il va se déformer un petit peu quand quelqu’un de très costaud va tirer dessus, mais il va reprendre sa forme instantanément.

BO : Et il reste léger.

Il reste léger, il fait 1,4 kg. J’en expédie par colissimo régulièrement.

BO : Chacun peut l’utiliser quelque soit sa taille, sa corpulence ?

Tout à fait. On m’a dit que pour les femmes c’était un petit peu rude. Ce que je réponds, c’est : le ressort fait environ 65 centimètres de long, on n’est pas obligé de le visser complètement dans les matériaux du composteur, d’autant que l’on recommande parfois de laisser se reposer le fond du composteur pour que ça murisse tranquillement, et de ne remuer que les couches superficielles.

Donc même sans une force physique importante, il est possible de l’utiliser tout à fait correctement, quitte peut-être à passer un tout petit peu plus de temps. Lorsque le compost est mûr :
- approcher une brouette,
- sortir les plus belles carottes possible,
- venir au dessus de la brouette avant de secouer !

On arrive à vider les 4/5 du composteur, sans avoir recours aux trappes du bas ni à la fourche !

Je crois qu’en plus, il est conseillé de laisser un peu du compost mûr pour démarrer le nouveau, non ?

Pour faciliter l’extraction des grosses carottes tout en vissant, effectuez des secousses.
Je trouve que c’est important, car le but du jeu est bien d’aérer et de décompacter.
Si, dès la pénétration de 2 spires environ, on donne quelques bonnes secousses verticales, comme si on voulait déjà extraire la carotte (mais sans le faire !), on s’aperçoit que tout bouge dans un rayon de 30 cm autour du Brass’compost.
Si on continue cette technique jusqu’à atteindre le fond, la carotte finale s’extrait beaucoup plus facilement.

BO : Qu’est-ce que vous pouvez donner comme conseil pour réussir un bon compost ?

Pour réussir un bon compost, le site del’ADEMEdonne d’excellents conseils, des militants du compostage mettent aussi leurs expériences sur le net, il suffit de taper compostage sur internet pour trouver plein de littérature fort intéressante.

Pour résumer un mélange de matières azotées (tontes de gazon, déchets de cuisine...) et de matières carbonées, ce que les uns appellent matériaux verts pour l’azote et matériaux bruns pour le carbone, c’est-à-dire les essuie-tout, les petits morceaux de cartons que l’on déchire en plusieurs morceaux, les tailles d’arbustes à condition de se donner la peine d’en faire des morceaux relativement petits, les micro-organismes qui travaillent dans le compost aiment bien les petits morceaux. Si on se donne la peine de mélanger ces matériaux azotés et ces matériaux carbonés, alors d’aucuns disent qu’il faut à peu près 2/3 d’azote pour 1/3 de carbone, mais ce n’est pas très rigoureux, et surtout surveiller l’humidité. En été il ne faut pas hésiter de temps en temps à y mettre 1/2 voire 1 arrosoir complet.

On dit que quand on prend une poignée de matériaux, il ne faut pas qu’en les pressant ça dégouline, mais qu’on ait quand même l’impression de quelque chose d’humide, un peu comme une éponge essorée.

BO : Le Brass compost, pour revenir à lui, par son brassage permet d’accélérer le processus considérablement

Je livre mon expérience personnelle pour l’instant, et bien je suis ahuri de voir avec quelle rapidité mon compost mûrit maintenant.

En réalité, pour résumé, je vais dire qu’il mûrit au fur et à mesure que je l’alimente. 2 exemples :

  • les déchets de cuisine hebdomadaires, que je mets toujours dans une cavité créée par l’extraction d’une carotte à l’aide du brass compost que je recouvre après pour éviter les odeurs, que les mulots viennent autour, je n’ai jamais eu de problèmes, et bien la semaine d’après je ne trouve plus que des traces de ce bio-seau que j’ai mis la semaine d’avant.
  • les têtes de langoustines que je ne mettais jamais auparavant et depuis que je brasse toutes les semaines, je les mets allègrement. D’une semaine à l’autre je ne retrouve que quelques petites pinces par-ci par-là, tout disparaît, ça prend une teinte brunâtre.

Et comme le disent les nombreux visiteurs qui viennent chez moi, pour mon plus grand plaisir : "Mais ce compost est déjà au 3/4 mûr ! " Ben oui mais j’y peux rien, il mûrit au fur et à mesure que je l’alimente.

BO : Vous avez pris un statut d’auto-entrepreneur pour pouvoir diffuser cet outil, quel est l’avenir du brass compost pour vous ?

Je crois beaucoup au compostage parce que le but recherché est la réduction de déchets et ça il faut que tout le monde s’y mettent tôt ou tard.

Or à Quimper communauté on nous a demandé de faire une expérience, de peser les déchets de cuisine que nous soustrayons dans les poubelles de rue tous les mois pour les mettre dans le compost. On arrive après ces pesées, sur une trentaine ou une quarantaine de foyers qui ont accepté de faire l’expérience, à une masse de l’ordre de 65 kg par individu et par an.

Alors imaginez un petit peu ce que ça donne sur une ville comme Brest, ou Quimper, etc, ce sont vraiment des montagnes, et qui finalement deviennent un fertilisant pour nos jardins !

BO : Et le Brass compost va participer à tout ça ?

Le Brass compost permet d’apporter de l’oxygène aux micro-organismes, c’est indispensable. Et puis permet, comme je le disais tout à l’heure, de brasser les 2 types de matériaux que l’on y met, les matériaux azotés, les matériaux carbonés, pour favoriser le travail des micro-organismes, voir vers la fin des vers rouges, dits de compost justement, qui finissent le travail.

BO : Comment se procurer le Brass-compost ?

Mes amis me disaient qu’il ne fallait pas garder ça pour moi, et la seule façon de faire connaître le Brass-compost un tout petit peu, c’était de le vendre. Jusqu’à tout récemment, j’étais le seul à le commercialiser, et c’est bien pour ça que j’ai pris le statut d’auto-entrepreneur. Je le vends 15€, je dois dire que c’est sûrement un prix de lancement, parce que quand ça va passer par des intermédiaires, il faudra également qu’ils "se nourrissent sur la bête" comme on dit, donc il se vendra certainement un peu plus cher.

Alors je suis heureux de pouvoir vous dire que j’ai passé tout récemment un accord avec l’association des paralysés de France, et tout particulièrement l’ESAT de l’Odet, qui est leur relais sur le site de Quimper.

Cela me donne beaucoup d’espoir, parce qu’ils ont une structure qui permet de faire connaître rapidement et de diffuser dans de bonnes conditions ce Brass-compost.


Contacts :

Contacts :

Jean-Jacques PEUZIAT - QUIMPER
- 02 98 56 38 09 / 06 87 61 57 84
- j.j.peuziat@wanadoo.fr


coût actuel : 20€ (pas de TVA)

Posté le 7 mai 2010
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info
Nouveau commentaire
  • 29 mai
    08:56

    Le Brass-Compost pour "booster" son compost

    par MESSINESE
    Je suis intéressée pour acheter le brass-compost que j’ai vu pour la 1ère fois dans l’émission de Stéphane MARIE et Noëlle BREHAM de Silence ça pousse, mais où l’acheter ?
  • 10 mai
    18:55

    Le Brass-Compost pour "booster" son compost

    par DAMAY PAUL
    J’utilise avec bonheur depuis 6 mois ce brass compost - mais j’ai été chagriné en voyant une pâle copie ( pour 30€ ) dans une chaine de grands magasins dont le nom vient d’être cité. Il a la même forme, la section est moins importante, mais j’ai peur qu’il ne s’agisse que d’un pale plagiat... Seul Monsieur Peuziat peut savoir de quoi il en retourne. Merci à lui
  • 6 mai
    08:22

    Le Brass-Compost pour "booster" son compost

    par joelle triomphe
    Bonjour , je viens d’’acheter un Brass compost chez Leroy Merlin 29€90 . je n’ai pas attendu pour l’utiliser et j’en suis ravie dès l’instant . donc je vous en fais profiter ...... bonne saison de jardinage à tous .
  • Novembre 2013
    18:41

    Le Brass-Compost pour "booster" son compost

    par OSWALD

    Bonjour est il possible de le commander ?

    Bien cordialement

    Marie-Claire

  • Juin 2013
    14:41

    Le Brass-Compost pour "booster" son compost

    par Grossot Laurence
    Où trouver le Brass-Compost en région Parisienne. Merci
  • Juin 2013
    12:13

    Le Brass-Compost pour "booster" son compost

    par fanfarchi

    Ou peut-on le trouver dans la Marne ?

    La commande par Internet est fastidieuse

    Conditions de vente délivrées ligne par ligne et interminables

  • Mai 2013
    21:33

    Le Brass-Compost pour "booster" son compost

    par bucher
    pour les personnes qui veulent se procurer un brass compost s’adresser à Jean-Jacques PEUZIAT - QUIMPER
    - 02 98 56 38 09 / 06 87 61 57 84
    - j.j.peuziat@wanadoo.fr
  • Mai 2013
    20:03

    Le Brass-Compost pour "booster" son compost

    par pereira
    Pouvez vous me dire où je peux acquérir un brass compost dans la Drôme. Je vous remercie d’avance de votre réponse .
  • Mai 2013
    18:09

    MR ET MME

    par Mme CHRISTIAENS
    POUVEZ VOUS ME DIRE OU TROUVER CE BRASSE COMPOST DANS LE 45 OU LE 91 ET EGALEMENT SI JE PEUX VOUS LE COMMANDER
  • Mai 2013
    17:12

    Le Brass-Compost pour "booster" son compost

    par bussiere
    bonjour Comment fait on pour commander un brass-compost ? Merci d’avance
  • Mai 2013
    20:34

    Le Brass-Compost pour "booster" son compost

    par laroche
    Bonjour j’habite dans le département 80 et je voudrais savoir ou trouver le brass-compost Merci de me répondre , cordialement
  • Janvier 2013
    22:17

    Le Brass-Compost pour "booster" son compost

    par Laurent
    Le Brass’compost est désormais disponible près de Brest dans la nouvelle jardinerie PLaisible à Plougonvelin.
  • Août 2012
    15:10

    Le Brass-Compost pour "booster" son compost

    par charlotte
    Merci pour cett belle invention, j’en ai fait l’acquisition sur laceintureverte.com
  • Mai 2012
    16:14

    Le Brass-Compost pour "booster" son compost

    par ANTOINE
    ou peut on acquérir votre ressort à compost dans les pyrénées orientales
  • Avril 2012
    18:37

    Le Brass-Compost pour "booster" son compost

    par Ratron Patricia

    Bonjour,

    Merci de me dire où je peux acheter votre brass-compost.

    Cordialement

    Ratron Patricia